Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Home For The Holidays

Critique
Synopsis/présentation
Jody Foster (1962- ) n'est pas seulement une actrice; elle est aussi la productrice à qui l'on doit Nell (1994), Home for the Holidays (1995) et The Dangerous Lives of Altar Boys (2001). Mais en plus d'être impliqué dans la production cinématographique, Foster s'est aussi attaquée à la réalisation. Son premier film fut Little Man Tate, une réalisation datant de 1991. En 1995, elle réalisa son deuxième film: Home For The Holidays.
Jodie Foster peint ici un tableau mélo-dramatique des réunions familiales typiques. Sous son objectif on découvre l'histoire de Claudia Larson (Holly Hunter) et de ses déboires familiaux à l'occasion de l'Action de grâces. En moins de 48 heures, elle tente une aventure avec son employeur, perd son boulot et apprend de la bouche de son adolescente que celle-ci s'apprête à perdre sa virginité. Loin de la consoler, elle se doit de prendre l'avion afin de rejoindre ses proches pour le congé de l'Action de grâces (Thanksgiving). C'est la totale!
Même si Foster ne réinvente pas le genre, elle apporte une certaine fraîcheur à ce thème déjà maintes fois abordé. En limitant les gags grotesques au profit d'un language plus subtil, on nous permet de découvrir (et non d'effleurer) la personnalité de chacun des personnages. Car Home For The Holidays, c'est un regard honnête (parfois farfelu, certes!) sur les tribulations engendrées par les retrouvailles de toute famille américaine. Si American Beauty (1999) jetait un coup d'oeil critique sur celle-ci, ce long-métrage privilégie une approche plus légère mais non moins dénudé d'intelligence.
Home For The Holidays , sans être moralisateur, interpelle le spectateur sur les liens unissant chaque famille. Malgré un frère excentrique, l'égocentrisme d'une soeur ou une tante désabusée, on revient toujours à ses origines. Comme pour bon nombre de comédies, le film se termine par une union. À la différence des comédies romantiques où un couple est réunit, Home For The Holidays se conclut par la consolidation de la cellule familiale.


Image
Présenté en format original (1.85:1) d'après un transfert anamorphique, Home For The Holidays offre une image de qualité malgré quelques défauts. L'interpositif employé se veut impeccable et aucun parasite ne gêne le visionnement.
Nette et précise, l'image laisse entrevoir toute la subtilité des détails et des textures. Les couleurs, pour leurs parts, sont justes mais plutôt ternes, quoique les teintes de peau demeurent naturelles. On ne note aucun débordement ni fluctuations de celles-ci. Les contrastes sont agréables mais la qualité des dégradés laisse à désirer par un blocage trop rapide des noirs.
Si il n'y a auncune sur-définition des contours agacante, des trâces de compression sont parfois visibles, en plus d'effets de fourmillement à quelques rares occasions.


Son
Deux (2) bandes-son sont ici proposées: l'une anglaise (Dolby Digital 5.1) et l'autre française (Dolby Surround 2.0). Si la première sera de toute évidence préférée à la seconde, la prépondérance des dialogues sur chacune d'entre elles limite énormément les différences relevées entre les deux.
En fait, le dynamisme et la présence de la bande originale se révèlent très limités. La spatialité demeure naturelle mais le déploiement du champ sonore est plutôt réservé, ce malgré une séparation des canaux sans reproches.
Quant à l'intégration de la trame-sonore, certains bruits de fond sont parfois audibles, ce qui devient plutôt irritant. Tout comme les basses, les effets d'ambiophonie sont pratiquement inexploités, d'avantage utilisés pour appuyer l'ambiance que pour dynamiser ce mixage.
Bien intégrés et enregistrés, les dialogues paraissent naturels.
Notons au passage que cette édition offre des sous-titres français et espagnols.


Suppléments/menus
Mis à part la traditionelle bande-annonce originale (4:3), Home For The Holidays offre, en guise de supplément, une piste de commentaires audio animée par Jodie Foster. Plusieurs anecdotes sont au menu, de l'avantage de produire à titre d'indépendant aux souvenirs de tournage, en passant par le choix des acteurs. Ouverte et confidente, elle expose les raisons de sa mise en scène, les ambitions de départ et ses impressions sur le produit final.
Constante dans ses propos, Jodie Foster offre ici un complément agéable sur les dessous entourant la réalisation de son deuxième long-métrage.



Conclusion
Malgré certain défauts, notamment des noirs qui bloquent un peu rapidement, la qualité de l'image est tout à fait acceptable. La bande-sonore est limitée mais adéquate dans les circonstances; ici, le dialogue prédomine et sert le film. Si on ne croule point sous le poids des suppléments, la piste de commentaires audio animée par Jodie Foster demeure instructive et sincère à la fois.
Judicieusement offerte à moins de $20, cette édition saura satisfaire chacun des amateurs... de la famille!


Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
3,0/5

Suppléments:
2,0/5

Rapport qualité/prix:
3,5/5

Note finale:
3,0/5
Auteur: Sylvain Bourdon

Date de publication: 2001-09-06

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 RCA ColorTrak, Récepteur Denon AVR-2800, Lecteur Denon DVD-1500, enceintes Nuance / Energy, câbles Monster Cable

Le film

Titre original:
Home For The Holidays

Année de sortie:
1995

Pays:

Genre:

Durée:
103 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-5 (simple face, simple couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.0
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Français
Espagnol

Suppéments:
Commentaire audio, bande-annonce

Date de parution:
2001-09-04

Si vous avez aimé...