Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Mississippi Burning

Critique
Synopsis/présentation
Dans une petite ville du Mississippi en pleine crise raciale, trois activistes pour les droits civils des afro-américains disparaïssent. Deux enquêteurs (blancs) du FBI s'y rendent pour effectuer une enquête. Sur place, ils devront faire face à l'hostilité de la communauté blanche, et à la peur du peuple noir, terrorisé par des actes de violences commis à leur endroit depuis des générations.
Basé sur un fait vécu, Mississippi Burning est un de ces drames social que les américains aiment mettre en scène. Sous prétexte de nous faire connaître une période de leur histoire, les américains semblent y chercher une catharsis, une excuse pour mettre un peu de baume sur les blessures causées par une période sauvage et peu glorieuse de leur histoire. Par contre, on ne peut pas toujours se fier à la crédibilité du cinéma pour nous relater avec acuité les faits. Par exemple, bien que Mississippi Burning relate un cas véridique, plusieurs lui reprochèrent à l'époque de sacrifier plusieurs détails, et ainsi sa crédibilité, au profit d'un produit plus divertissant, donc plus commercial. Mais examinons les faits froidement. Tout d'abord, bien que le film relate un fait vécu, en aucun moment il n'en est fait mention, on ne peut reprocher à ce film d'avoir voulu nous faire la leçon en s'appropriant un fait divers. Bien sûr le film se base sur des événements réels, mais il le fait surtout par prétexte pour brosser portrait d'une facette de la société américaine. Ensuite, si les auteurs ont délibérément sacrifiés quelques éléments historiques dans le but d'en faire un divertissement hollywoodien, et bien pari tenu, puisque le film constitue un drame social prenant et un thriller policier des plus enlevant. Finalement, le réalisateur Alan Parker a l'immense mérite d'avoir traité un sujet douloureux avec le plus grand respect. Il a en général su éviter les effets mélodramatiques grossiers et appuyés pour laisser son sujet parler de lui-même. En somme, il s'agit d'un thriller plutôt conventionnel mais aussi des plus réussis, ayant le bénéfice de traité d'un sujet sérieux.



Image
Mississippi Burning n'en est pas à sa première parution en DVD. Il y a trois ans (1998), Image Entertainment avait produit une édition relativement similaire, à la différence du transfert vidéo qui n'était pas anamorphique. Depuis ce temps non seulement Image Entertaiment a perdu les droits du film aux mains de MGM, mais l'anamorphisme est aussi devenu une norme dont les grands studios ne peuvent à peu près plus se substituer.
MGM nous offre donc ce qui semble être le même transfert que celui déjà existant, anamorphisme en prime. Le résultat est surprenant. L'interpositif utilisé pour ce transfert est d'une qualité remarquable, celui-ci n'affiche que très rarement quelconque défauts ou anomalies. La définition générale de l'image y est des plus convenable et démontre une belle finesse des détails. Les couleurs affichées sont avec justes et solides En tout temps les teintes de peau semblent naturelles et constantes. Les nombreuses scènes nocturnes nous offrent des noirs profonds et solides, seuls quelques courts plans souffrent d'une dégradation légèrement défaillante dans les zones ombragées. Aussi, il est possible de remarquer une légère sur-définition des contours dans quelques plans à forte luminosité. Ces deux défauts sont par contre bien mineurs et ne gâchent absolument pas la superbe photographie, d'ailleur récompensé d'un Oscar (Peter Biziou).



Son
MGM corrige une autre erreur autrefois commise par Image Entertainment en offrant cette fois-ci une bande-son française. Celle-ci, en format Dolby Digital 2.0 Surround, est presque identique à la bande-son anglaise, offerte dans le même format. Règle générale, ces deux bandes-son souffrent d'un manque de spatialité et de dynamisme assez flagrant. Les effets d,ambiophonies ne sont que rarement utilisés, et n'appuient malheureusement pas l'action comme ils le devraient. Les basses sont aussi très limités et auraient bénéficier d'un peu plus de présence, compte tenu du caractère plutôt explosif de certaines séquences. Néanmoins, la musique s'avère justement mixée et offre une présence somme toute plutôt envoûtante. Les dialogues, nombreux, sont tout aussi fidèlement offerts, avec netteté et naturalité. C'est suffisant pour suivre sans distraction l'action du film, mais un peu plus de dynamisme aurait été le bienvenu.
À noter qu'une bande-son espagnole est aussi offerte en format Dolby Digital 2.0 mono, ainsi que des sous-titres en langue française et espagnole.


Suppléments/menus
Les suppléments offerts sur cette édition sont identiques à la version autrefois distribuée par Image Entertaiment, à savoir une piste de commentaires audio animée par le réalisateur Alan Parker et la bande-annonce originale du film présentée en salle.
La piste de commentaires audio est excellente. Visiblement, le réalisateur connaît bien son métier et il en parle avec aisance et éloquence. Le propos est souvent axé sur la technique et peut ainsi devenir laborieux pour le cinéphile d'occasion, mais pour celui le moindrement intéressé par le médium, l'écoute de cette piste constitue une belle leçon de cinéma.



Conclusion
Ceux qui auront hésité à se procurer la précédente édition offerte par Image Entertaiment seront peut-être d'avantage tenté par cette nouvelle parution. Non seulement quelques ajouts digne de mention y a été fait, tel l'anamorphisme et la présence du français au nombre des bandes-son, mais le prix, qui autrefois oscillait au-delà des 30$ CA, a cette fois été justement fixé autour des 20$ CA. À ce tarif, et compte tenu de la bonne qualité du produit, il s'agit d'un investissement des plus valable pour un film qui, somme toute, en vaut la peine.


Qualité vidéo:
3,6/5

Qualité audio:
2,0/5

Suppléments:
2,5/5

Rapport qualité/prix:
3,4/5

Note finale:
2,8/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2001-05-30

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Mississippi Burning

Année de sortie:
1988

Pays:

Genre:

Durée:
127 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby 2.0 Surround
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Français
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, bande-annonce

Date de parution:
2001-05-08

Si vous avez aimé...