Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Evan Almighty

Critique
Synopsis/présentation
Lors de sa campagne électorale au poste de membre du congrès américain, Evan Baxter (Steve Carell) avait comme unique but de changer le système de tout en tout. Suite à son élection, la population était impatiente de voir comment il allait s’y prendre. Alors qu’un autre membre du congrès un peu louche (John Goodman) lui offre d’appuyer son projet de loi, Evan semble s’isoler de sa famille et perd de vue l’objectif qu’il s’était fixé. Pourtant, sa routine est chambardée quand une intervention divine de Dieu lui-même (Morgan Freeman) le prévient qu’une inondation est imminente que qu’il doit personnellement bâtir une arche, à la façon de Noé. Douteux au début, Evan finit par accepter son sort après toutes les incessantes apparitions de Dieu. Physiquement et psychologiquement, Evan devient Noé. Ceci a tôt fait de mettre en doute son professionnalisme et sa crédibilité au congrès, mais avec le support de sa famille, Evan a bien l’intention de mener son projet à terme.


Image
Universal a mis en marché une édition hybride DVD/HD-DVD question de satisfaire deux clientèles, une pratique que d'autres studios devraient imiter. Ainsi, la face DVD du disque offre le film au format d’image respecté de 2.35:1 d’après un transfert 16:9, alors que la face HD-DVD profite du même format d’image, mais dans une résolution native de 1080p d’après un encodage VC-1. Cette dernière fera l’objet de cette critique.

Comme la grande majorité des récentes productions, le transfert n’affiche aucun défaut imputable au matériel source. Malgré l’absence d’égratignures et de points, l’image n’est pas parfaite pour autant. La définition générale de l’image est inégale, offrant parfois des plans parfaitement nets et précis, parfois des moments où l’image semble légèrement floue. Tel est le cas lors de certains effets spéciaux (images de synthèses, CGI). Pour le reste, le niveau de détails demeure très bon, comme permettent de le constater différentes scènes ou éléments de l’image (ex.: poils de barbe ou fibres de la tunique de Evan après la transformation). Les couleurs sont impeccables, riches et bien saturées. La palette est parfaitement reproduite et aucune stylisation n’est présente. Le niveau des noirs est adéquat, alors que les contrastes sont relativement bien gérés (quelques instances d’hyperluminosité sont visibles). Les dégradés sont fluides et ne bloquent jamais prématurément. Les noirs sont profonds et purs, sans défauts apparents.

Numériquement, cette version HD-DVD ne montre que très peu de défauts. Les seuls points agacants viennent des images de synthèse, mais ceci ne peut véritablement être attribué au transfert en tant que tel.


Son
Du côté des mixages sonores, bien que la pochette annonce un mixage TrueHD pour la version originale anglaise, celle-ci est absente au profit d’un format moins performant mais tout aussi efficace: Dolby Digital 5.1 Plus. Au grand plaisir des francophones, le doublage dans la langue de Molière profite du même format que son homologue anglophone. Également présente, une piste descriptive. La fonction « U-Control » de Universal permet de joindre à l’écran une fenêtre donnant accès à une piste de commentaires vidéo et à d’autres suppléments durant le visionnement du film.

Pour une comédie offrant un brin d’action, le mixage sonore de Evan Almighty est tout à fait approprié. L’environnement sonore est immersif peu importe la situation (moments calmes ou déluge). Des sons d’ambiance profitent de l’usage des canaux arrière, tout en demeurant présents dans le champ sonore avant. Ce dernier est bien articulé et met en évidence de nombreuses transitions gauche-droite. Les dialogues demeurent nets et intelligibles, sans défauts de captation ou de compression. La trame sonore est correctement intégrée au tout, sans jamais empiéter sur les dialogues, mais prend la place qui lui revient de droit. Les basses sont adéquates, sans plus, alors que les extrêmes graves grondent uniquement lors des scènes plus actives, comme lors du grand déluge.

Des sous-titres anglais et français accompagnent la face HD-DVD, alors que des sous-titres en Espagnol sont disponibles pour la version DVD.


Suppléments/menus




Conclusion
Dérivé lâchement du film Bruce Almighty, mettant en vedette Jim Carey et Jennifer Aniston, Evan Almighty reprend uniquement les personnages de Dieu (Morgan Freeman) et du lecteur de nouvelle Evan Baxter (Carell). Alors que le premier film mettait en scène un personnage principal adorable et auquel la plupart des gens pouvaient s’identifier, le second opus nous impose un personnage méprisable dans une situation familiale peu crédible.

D’un point de vue technique, cette édition respecte les normes établies par le format HD-DVD, autant au point de vue de l’image, du son ou des suppléments. Quelques défauts isolés apparaissent, mais rien qui n’empêche vraiment de profiter du film. Notez cependant que certains suppléments sont exclusifs à la face HD-DVD, on ne peut donc pas en profiter avec un lecteur DVD conventionnel.


Qualité vidéo:
4,2/5

Qualité audio:
3,9/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,1/5

Note finale:
4,1/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2007-11-29

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Hitachi 51F500, Récepteur Denon AVR-487, Enceintes Denon SYS-57HT, Lecteur DVD/HD-DVD XBox 360 de Microsoft

Le film

Titre original:
Evan Almighty

Année de sortie:
2007

Pays:

Genre:

Durée:
96 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Universal

Produit:
HD DVD/DVD (Hybride)

Nombre de disque:
1 HD-30

Format d'image:
2.35:1 et 2.35:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital Plus 5.1
Française Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français

Suppéments:
Suppléments en mortaise, étapes pour la construction d'une arche, jeux interactifs, scènes inédites, bêtisier, hommage à Steve Carell, documentaires sur les décors, les constumes et le maquillage, suppléments web et bandes-annonces

Date de parution:
2007-10-09

Si vous avez aimé...