Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Blades Of Glory

Critique
Synopsis/présentation
Alors que l’intérêt pour le patinage artistique est à son comble, deux athlètes bataillent pour obtenir la faveur du public: Par sa grâce et son innocence enfantine, Jimmy MacElroy (Jon heder) a su séduire les plus jeune; Par son arrogance et ses gestuelles explicites, Chazz Michael Michaels (Will Ferrell) est plutôt populaire auprès d’une clientèle féminine plus âgée. Quand une compétition à Stockholm les place à égalité sur la plus haute marche du podium, la fierté de l’un et l’orgueil les entrainent dans une chamaille qui se termine par la crémation de la mascotte de la compétition. Les deux athlètes se voient imposer la pire réprimande possible: Une expulsion à vie de la compétition. Après trois ans et demie à occuper des emplois qui ne mettent pas en évidence leurs talents, ils découvrent un échappatoire: Il sont bannis de la compétition en simple, mais une inscription en couple demeure toujours possible. À défaut de temps et par le peu de partenaires féminines disponibles, ils optent pour la dernière solution envisageable: Former une équipe ensemble. À première vue, les spectateurs acceptent difficilement la présence de ce couple, mais leur style unique qui associe la grâce de l’un et les improvisations de l’autre gagne rapidement en popularité. Voyant en eux des rivaux de taille, le couple Waldenberg (Amy Poehler et Will Arnett) a bien l’intention de saboter la compétition afin de rester en tête du classement. L’amitié de Chazz et de Jimmy sera entre autre mise à dure épreuve.

Une édition Blu ray de ce titre devait également être offerte. Toutefois un changement de politique chez Paramount a eu pour effet d'annuler cette sortie.


Image
Le film est offert en HD-DVD au format d’image respecté de 1.85:1 dans sa résolution native de 1080i selon un encodage AVC/MPEG-4.

Comme toute récente production, le matériel source n’affiche aucun défaut apparent et l’image reste libre de parasites ou autre défaut du genre. La définition générale de l’image est bonne, mais certains plans n’ont pas toute la précision souhaitée. Par exemple, les plans d’ensemble paraissent légèrement moins précis par moments. Outre cela, le niveau de détails est excellent et les gros plans s’affichent avec précision. La folie du film est particulièrement mise en évidence à travers la palette de couleur utilisée. Celle-ci est variée et utilise tout le spectre des couleurs. Ces dernières sont bien rendues, avec une saturation adéquate, bien qu’on se serait attendu à ce qu’elles ressortent davantage. Les tons de peaux demeurent naturels. Le niveau des noirs est impeccable alors que les contrastes sont bien gérés. Les dégradés sont fluides et mènent à des noirs profonds et purs.

Les défauts de compression et de numérisation sont pratiquement inexistants. Quelques scènes à peine laissent entrevoir un léger halo.


Son
Les mixages sonores sont offerts au format Dolby Digital 5.1 Plus en Français (doublé en Europe), Anglais et Espagnols.

Il est surprenant de constater tout le dynamisme de ce mixage, ce à quoi nous sommes rarement habituées lorsqu'il s'agit d’une comédie. L’environnement sonore est pleinement exploité, s'adaptant en fonction du scénario (séquence de patinage ou développement de l’histoire). Quand Chazz ou Jimmy enfilent leurs patins, la foule se fait entendre de tous les canaux, avec de nombreux effets localisés précis comme des cris, paroles ou autres sons. La trame sonore est également mise à contribution pour créer un environnement sonore immersif. Celle-ci utilise également tous les canaux mis à sa disposition.
Les dialogues demeurent nets et intelligibles, sans défauts de captation ou signes de travail évident en post-production (ADR). Les basses sont efficaces et supportent adéquatement le mixage. Les extrêmes graves (LFE, canal .1) se manifestent à quelques reprises, afin d’intensifier certains effets sonores, sans plus.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont disponibles.


Suppléments/menus




Conclusion
Filmé en partie à Montréal, les Québécois devront faire abstraction de ce fait lors du visionnement de Blades of Glory. Non seulement le film s’ouvre avec Rémi Girard qui dit toutes ces deux lignes de dialogues, mais les nombreuses erreurs décourageront les puristes (le Stade Olympique n’est pas visible à partir de Habitat 67 et il n’y a certainement pas de patinoire à l’intérieur).

Le transfert est bon, mais pas au point d’être de référence. Les petits défauts de l’image, bien qu’occasionnels, seront notés par les plus observateurs. Le mixage sonore est cependant de qualité, offrant une expérience plus immersive que la plupart des comédies. L’édition prend de la valeur avec les suppléments. Principalement divertissant, laissant l’aspect informatif de côté, on note entre autres la présence d’un trop bref bêtisier et de prises alternatives qui mettent en évidence le pouvoir d’improvisation de Will Ferrell. Des entrevues complètent le tout. La majorité de ces suppléments sont offerts en haute définition.


Qualité vidéo:
4,2/5

Qualité audio:
4,3/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,2/5

Note finale:
4,3/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2007-09-28

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Hitachi 51F500, Récepteur Denon AVR-487, Enceintes Denon SYS-57HT, Lecteur DVD/HD-DVD XBox 360 de Microsoft

Le film

Titre original:
Blades Of Glory

Année de sortie:
2007

Pays:

Genre:

Durée:
93 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Dreamworks

Produit:
HD DVD

Nombre de disque:
1 HD-30

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital Plus 5.1
Française Dolby Digital Plus 5.1
Espagnole Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Français

Suppéments:
Documentaire promotionnel, entrevues avec les acteurs, les chorégraphes et d'autres artisans, scènes inédites, prises alternatives, bêtisier, galerie d'images, vidéoclip, interstice de MTV et bandes-annonces

Date de parution:
2007-08-28

Si vous avez aimé...