Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Robot Chicken (Season 2)

Critique
Synopsis/présentation
Les plus jeunes sont saturée de jouets et tous déjà eu le rêve de voir ceux-ci prendre vie. Que ce soit de combattre aux côtés des G.I. Joe ou de bâtir une ville dans l’univers des LEGO.
Robot Chicken concrétise se rêve de façon un peu cynique. Pour chaque épisodes d’environ dix minutes, les créateurs juxtaposent une série de courts segments, allant de 5 secondes à un maximum de quatre minutes, lors desquels des jouets interagissent dans des situations pour le moins particulières. On notera des pointes d'humour sur Britney Spears et George W. Bush.

Une des forces de cette série repose sur les voix qui donnent vie aux personnages. Dans la majorité des cas, les artistes eux-mêmes se prêtent au jeu (Hulk Hogan, Stan Lee, Ryan Seacrest, Pat O’Brien, Sarah Michelle Gellar et plusieurs autres), sinon des voix connues y participent, comme Seth MacFarlane, Mila Kunis et Alex Borstein de Family Guy, le co-créateur de la série Seth Green et de nombreux autres acteurs (Breckin Meyer, Scarlett Johansson, Macaulay Culkin, Mark Hamill, Ashton Kutcher et Kelly Hu pour ne nommer que ceux-là).


Image
Cette deuxième saison est offerte au format d’image respectée de 1.33:1 d’après un transfert 4:3.

Comme les segments sont tournés en image par image, il est difficile de commenter sur l’état du matériel source. Cependant, la post-production assure un produit visuellement uniforme. Du point de vue du transfert, on peut dire que la plupart des segments conservent un excellent niveau de détails. La photographie (littéralement) permet de déceler tous les détails des objets/jouets utilisés, comme les articulations mobiles des figurines et les tracés dans la pâte à modeler. Certains segments n’ont malheureusement pas les mêmes qualités, offrant un rendu moins précis. Les couleurs varient également d’un segment à l’autre, en particulier à cause de l’éclairage. On note certaines situations où de l’hyperluminosité limite la saturation des couleurs. Ces moments sont par contre rares et pour la majorité des épisodes, les couleurs sont correctement rendues. Les contrastes sont bien gérés. Les dégradés bloquent parfois prématurément et les noirs manquent parfois de profondeur.

La compression est apparente principalement sous la forme de halos causés par une suraccentuation des contours, mais ce problème demeure mineur.


Son
Le seul mixage sonore offert consiste en la version originale anglaise au format Dolby 2.0 Surround. De plus, une piste de commentaires audio est disponible pour la totalité de la saison, c'est-à-dire pour les vingt épisodes sans exception.

Vous aurez surement déjà compris que pour Robot Chicken le contenu prime. C’est pourquoi le mixage se contente d'être fonctionnel. Ainsi, tout l’effort a été concentré dans les effets sonores et les dialogues. Ces derniers sont parfaitement reproduits, toujours nets et intelligibles. On peut aisément reconnaitre les voix des célébrités ayant participées à cette série. Évidemment, tous les enregistrements ont été fait en studio. Pour les effets sonores, l’intégration plutôt maladroite de ceux-ci ne fait qu’amplifier l’humour de certains segments. On ne cherche pas le réalisme du son, mais plutôt une façon d’exagérer l’action vue à l’écran. Les basses sont convenables.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont disponibles.


Suppléments/menus








Conclusion
Robot Chicken n’est certainement pas pour tout public, car l’humour y est relativement vulgaire et donner vie de cette façon à des jouets pour enfants ne peut que traumatiser les plus jeunes. Mais pour la clientèle avertie, cette série est un vent de fraîcheur.

Le transfert vidéo est adéquat, sans plus. Le mixage sonore est fonctionnel et offre les dialogues d’une façon impeccable. Ce coffret se démarque par ses suppléments: Pistes de commentaires audio, segments inédits, enregistrements audio alternatifs, segments promotionnels, documentaire sur la production d’un segment et quelques surprises cachées.


Qualité vidéo:
3,7/5

Qualité audio:
3,7/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2007-10-15

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Hitachi 51F500, Récepteur Denon AVR-487, Enceintes Denon SYS-57HT, Lecteur DVD/HD-DVD XBox 360 de Microsoft

Le film

Titre original:
Robot Chicken

Année de sortie:
2006

Pays:

Genre:

Durée:
221 minutes

Réalisateur (s):
-

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
DVD

Nombre de disque:
2 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Pistes de commentaires audio, segments inédits, enregistrements audio alternatifs, segments promotionnels, documentaire sur la production d’un segment et quelques surprises cachées

Date de parution:
2007-09-04

Si vous avez aimé...