Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Commando (Director’s Cut)

Critique
Synopsis/présentation
Ancien colonel de l’armée américaine, John Matrix (le gouverneur de la Californie en personne, Arnold Scharzenegger) est maintenant retraité et consacre tous son temps à s’occuper de sa fille Jenny (Alyssa Milano). Profitant de son paisible style de vie, sa routine est chambardée quand un révolutionnaire d’Amérique du Sud (Dan Hedaya) assassine tous les anciens collègues de Matrix et kidnappe sa fille dans le but de lui imposer une dernière mission: Assassiner le président d’un pays nommé Val Verde et ainsi accéder au pouvoir. Matrix rejette l’idée de cette mission et se lance à la poursuite des criminels qui gardent sa fille en otage. Sur son chemin, il sèmera le chaos et la destruction chez l’ennemi, sans pour autant blesser les civils innocents. Il profitera également de l’aide d’une parfaite inconnue (Rae Dawn Chong) qui, réticente au début, s’avère être d’une grande assistance.

Le film est offert ici dans un tout nouveau montage qualifié de Director’s Cut (montage du réalisateur) qui ajoute à peine quelques minutes à la version présentée en salles. Alors que certaines éditions affichant ce qualificatif ne font que réintégrer des scènes coupées au montage original, la présente édition a profité d’une implication totale du réalisateur, Mark L. Lester, puisqu’il anime également une toute nouvelle piste de commentaires audio.


Image
Le film est présenté au format d’image respecté de 1.85:1 d’après un nouveau transfert 16:9. Cette restauration est grandement la bienvenue, considérant que le transfert précédent, datant de 2001, affichait d’importants défauts et n’était pas optimisé 16:9. À titre indicatif, le débit approximatif est passé de 6,11 Mb/secondes pour l’édition précédente à 8,66 Mb/secondes pour celle-ci. Le cadrage a été revu, maintenant plus serré dans le bas et la droite.

L’interpositif a été nettoyé au point qu’il n’affiche que très peu de parasites. La définition générale de l’image est correcte, mais de très nombreux plans semblent être hors-focus. Ceci est particulièrement apparent lors de gros plans, alors que les textures (incluant la peau) sont à peine perceptible. Ce problème est récurrent, alors que les scènes affichant un bon niveau de détails demeurent malheureusement rares. Certains plans, ironiquement, affichent pourtant une excellente précision. Bref, le résultat est inégal. Les couleurs ont profité de ce nouveau transfert, puisque la palette est très bien saturée, loin du manque de saturation de l’édition précédente. Les contrastes ont été accentués, ce qui permet de mieux apprécier les couleurs. Le niveau des noirs est également mieux ajusté. Les dégradés ont cependant tendance à bloquer prématurément, limitant parfois le niveau de détails dans les parties sombres.

Les défauts numériques demeurent mineurs et la plus grande amélioration relativement à l’édition précédente se situe dans une diminution considérable du grain.


Son
La version originale anglaise est offerte dans les formats Dolby Digital 5.1 et 2.0 Surround, alors que les doublages français et espagnols se contentent de formats moins performants (Dolby stéréo et mono respectivement). Comme mentionné précédemment, une piste de commentaires audio en compagnie du réalisateur Mark L. Lester est également disponible.

Datant de 1985, la bande sonore vieillissante ne peut malheureusement pas faire de miracle. L’environnement sonore a été retravaillé de façon à tirer avantage des enceintes d'ambiophonies, mais celles-ci ne reproduisent que quelques sons d’ambiance ou effets sonores généralisés (explosions, fusillades, …). Les dialogues sont… sans importances. Après tout, il s’agit d’un film avec Arnold Schwarzenegger! Plus sérieusement, ces dialogues sont correctement reproduits, sans problèmes de captation ou de numérisation. Un petit son d’arrière-plan est parfois audible, mais rien de majeur. La trame sonore est correctement intégrée, mais est loin de s’imposer face aux nombreux effets sonore. Les basses supportent très bien le mixage, et puisque le film met en valeur les Boum, Bang, Pow, … l’ajout d’un canal dédié aux extrêmes graves (LFE, canal .1) est grandement apprécié.

Le film peut être accompagné de sous-titres anglais et espagnols pour toute sa durée, alors que le choix du doublage français permet de profiter de sous-titres pour les scènes ajoutées et donc non doublées.


Suppléments/menus








Conclusion
Commando! Combien de films ont le mérite de montrer le personnage principal lancer une lame de scie ronde afin de scalper un ennemi? Évidemment, on ne cherche pas le réalisme ou la logique, sinon on critiquerait le fait que notre héros réussisse à tuer tous ses assaillants alors qu’il est encerclé, et ce, sans même recharger sa mitraillette.

La Twentieth Century Fox met en marché une édition à la hauteur de ce film (!). L’image a été joliement restaurée, alors que le mixage sonore se tire relativement bien d’affaire, malgré les 22 ans du film. Les suppléments sont peu nombreux, mais incluent une piste de commentaires audio en compagnie du réalisateur et deux compilations d’entrevues avec différents artisans du film. Des scènes inédites et des galeries d’images complètent l’ensemble.


Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
3,6/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,9/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2007-10-01

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Hitachi 51F500, Récepteur Denon AVR-487, Enceintes Denon SYS-57HT, Lecteur DVD/HD-DVD XBox 360 de Microsoft

Le film

Titre original:
Commando

Année de sortie:
1985

Pays:

Genre:

Durée:
90 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Twentieth Century Fox

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby 2.0 stéréo
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, deux compilations d'entrevues, scènes inédites, galeries d'images et bandes-annonces

Date de parution:
2007-09-18

Si vous avez aimé...