Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Goonies, The

Critique
Synopsis/présentation
Voilà déjà plus de 16 ans que les Goonies connurent leur première (et dernière ?) aventure au grand écran. À cette époque, The Goonies se voulait en quelque sorte une variation sur les films à la Indiana Jones (films destinée à un jeune public). D'ailleurs, doit-on s'étonner de la présence au générique d'un dénommé Steven Spielberg, celui-là même qui donna naissance à la trilogie des Indiana Jones ? C'est d'ailleurs à lui que nous devons les grandes lignes du récit des Goonies, preuve que l'homme a véritablement de la suite dans les idées?

The Goonies c'est un groupe de jeunes adolescents vivant dans une banlieue paisible de l'Oregon. Ils sont les princes de leur patelin, en plein contrôle de leur destinée, jusqu'au jour où leur petit royaume est menacé par un groupe de promoteurs véreux qui n'ont qu'un désire en tête : s'emparer de leur quartier (leur maison) afin de tout démolir et d'y construire un terrain de golf huppé. Craintifs d'être séparés à jamais, les Goonies ne se laisseront pas abattre. Ayant en leur possession une carte au trésor trouvée par hasard dans le grenier poussiéreux de l'un d'eux(!), ils partiront à la recherche de cette fortune abandonnée, enfouis dans un labyrinthe de pièges et d'épreuves, poursuivis par une famille de criminels (!!), afin de trouver les richesses qui leur permettront de conserver leur demeure (!!!).

Enfantin The Goonies ? Absolument ! Au fond, le film n'est rien d'autres qu'un conte de fée moderne archi-convenu (la recherche d'un trésor), apprêté au goût du jour pour l'aventure, et exploitant les thèmes primaires et familiers de la jeunesse; l'amitié, le bonheur, et surtout la sécurité d'un logis. Quel enfant n'a-t-il jamais craint un déménagement, sous prétexte de perdre sa maison, son milieu, ses amis ? En exploitant ces thèmes puérils, les auteurs ont favorisé l'identification des jeunes spectateurs aux personnages du film de manière à les faire participer à l'aventure. Les auteurs ont aussi eu le mérite de ne pas traiter le sujet sérieusement, visiblement conscient du manque de crédibilité de l'aventure. Les dialogues sont toujours empreints d'une ironie savoureuse et bienvenue, que les adultes apprendront à savourer au deuxième degré pendant que les enfants prendront leur pied devant les situations abracadabrantes. Et les situations abracadabrantes sont légions dans ce film, sans qu'il y ait toutefois surenchère. On a su judicieusement doser les scènes d'actions et d'émotions dans le film, de sorte que le rythme ne s'essouffle jamais. Le réalisateur Richard Donner a su conférer à l'ensemble une énergie et un dynamisme remarquable, en évitant de se vautrer dans le tape-à-l'?il. Et que dire finalement de cette brochette de personnages/comédiens absolument savoureuse, qui réussissent l'exploit de nous divertir et de nous émouvoir, mais surtout de nous convaincre du sérieux des enjeux malgré le ridicule de ceux-ci. Difficile de savoir si le jeune public d'aujourd'hui, qui en a déjà vu des vertes et des pas mûres au cinéma depuis quelques années, saura trouver son compte dans cette histoire délicieusement désuète. Mais pour les nostalgiques de cette époque qui ont grandis avec les Goonies dans leur c?ur, l'aventure ne sera jamais démodée.


Image
Pour cette apparition du film en DVD, Warner nous offre le film en format original de 2.35:1 et ce, d'après un nouveau transfert anamorphique et numérique.

Disons-le d'amblée, le film n'a jamais eu aussi belle apparence depuis sa distribution en salles, il y a déjà plus de seize ans. L'interpositif utilisé pour ce transfert apparaît de première qualité, les signes de vieillissement son rares et minimes. Ainsi, absents de ce transferts sont les traces de poussières et les égratignures. Seuls quelques rares points blancs sont perceptibles.

La définition générale, sans être de référence, est adéquate et rend justice à la photographie. Toute la minutie de la superbe composition d'image prends enfin vie. Quant au couleurs, elles sont probablement l'aspect de ce transfert qui trahie le plus l'âge du film. D'apparence ternes, celles-ci manquent quelque peu de saturation et de naturalité, tout comme les teintes de peau d'ailleurs. Néanmoins, la colorimétrie est constante et n'affiche aucun débordement. Les noirs bénéficient également de ce nouveau transfert et apparaissent plus solides et profonds qu'il ne l'ont jamais été. Il arrive par contre que certaines parties sombres présentent un dégradé manquant quelque peu de subtilité. Des traces de sur-définition des contours sont aussi apparentes à quelques reprises, sans toutefois réellement nuire à l'écoute du film qui, somme toute, a très belle apparence.


Son
Pour cette édition, un nouveau mixage de la bande-son originale anglaise a été produit en format Dolby Digital 5.1. De façon générale, ce mixage offre un dynamisme et une présence fort convaincant. Les effets d'ambiophonies sont étonnement nombreux et utilisés intelligemment pour créer un climat approprié, malgré que ceux-ci ne soient en fait que monophoniques (le son provenant des deux enceintes arrières est donc identique). On entend par contre, depuis les enceintes avants, quelques effets canaux à canaux convaincants. La délicieuse trame-sonore composée par Dave Grusin est intégrée avec une énergie parfois débordante, voir distrayante. Un tant soit peu plus de subtilité n'aurait certainement pas nuis. Les dialogues sont la plupart du temps nets et intelligibles, à quelques occasions seulement on remarque des voix étouffées par la cacophonie des scènes d'action.

L'utilisation du canal d'extrêmes graves .1 (LFE) offre quelques moments pour le moins percutants, nous offrant des basses plutôt solides et puissantes appuyant adéquatement l'intensité des scènes d'action.

Chose rare pour un titre Warner, une bande-son anglaise est aussi offerte dans le format Dolby Surround 2.0 Stéréo. Ce mixage, qui se rapproche d'avantage du mixage original offert en salles, offre évidemment une spatialité et un dynamisme réduit, en plus de basses fréquences déficientes. Une bande-son française est aussi offerte dans ce même format, que nous retiendrons particulièrement pour la piètre qualité de son doublage. De façon générale, les voix sonnent trop claires et on distingue de la distorsion à plusieurs reprises. Une bande-son espagnole Dolby Digital 2.0 Mono est également offerte, en plus de sous-titres dans ces trois mêmes langues en plus du portugais.


Suppléments/menus
Pour cette parution tant attendue des Goonies en format DVD, Warner ont réunis quelques suppléments qui, malgré leur nombre fort limité, devraient à tout le moins ravir les amateurs du film. Le tout débute avec une formidable piste de commentaires audio animée par un total de huit personnes. En effet, les producteurs de cette édition ont réussis à réunir tous les comédiens originaux interprétant les sept goonies, en plus du réalisateur Richard Donner. Le fait d'entendre parler huit personnes à la fois peu vite sonner cacophonique et perturbateur, mais les interlocuteurs parlent avec un enthousiasme et une camaraderie si contagieuse qu'on ne peut faire autrement que de prendre son pied à l'écoute de cette bande-son. Bien sûr, cette piste dévoile très peu d'information sur la production du film, les animateurs préférant de loin profiter de cette réunion pour déconner entre eux à propos de leur prestation ou de leur tenue vestimentaire. Mais le ton est si réjouissant qu'on ne peut faire autrement que de s'amuser en leur compagnie.

Fait à noter, la session d'enregistrement de cette piste a également été filmée. Cette portion vidéo n'accompagne la piste de commentaires que par intermittence, et non en permanence. Dans les occasions où cette portion vidéo apparaît à l'écran, via l'aiguillage automatique, l'image du film est réduite en médaillon, dans le coin droit de l'image. Que voici une très agréable variante aux piste de commentaires conventionnelles. Dans ce cas-ci, il nous est donné la chance de constater à quel point certains des comédiens ont changés avec les années, pour notre plus grand plaisir!

Un autre supplément qui risque fort de ravir les nostalgiques est le vidéoclip de la chanson thème The Goonies 'R' Good Enough, chantée par Cyndi Lauper. Présentée en version intégrale (12 minutes !), ce vidéoclip est typique des vidéoclips produits dans les années '80, au début de MTV et Much Music. Bien plus qu'un simple clip, il s'agit d'une véritable petite histoire qui nous est racontée sur fond musical, tel le célèbre Thriller de Michael Jackson. Absolument savoureux !

Un court documentaire promotionnel produit à l'occasion de la sortie du film en 1985 est aussi offert. D'une (trop) courte durée d'à peine 7 minutes, ce segment perd trop de temps à faire la promotion du film pour réellement entrer dans le vif du sujet. Néanmoins, quelques séquences filmées en coulisse et les propos du réalisateur Richard Donner recueillis sur le plateau valent le coup d'?il.

Suivent finalement une série de trois scènes coupées, totalisant environ six minutes. Définitivement accesoires quant au déroulement du récit, ces scènes offrent à tout le moins quelques moments interessants, parfaitement dans l'esprit du film. À ne pas manquer, une scène d'action d'une certaine importance qui n'a pue être coupée du film que pour son incohérence et ses piètres effets spéciaux? Hilarant !

Pour conclure, vous retrouverez la médiocre bande-annonce originale ainsi qu'une filmographie qui ne permet aucune interactivité. Il aurait été intéressant d'avoir accès à une mini-biographie ou une filmographie des comédiens simplement pour connaître leur cheminement dans la vie.



Conclusion
Il est peu probable que cette parution crée un nouvel engouement pour ce film, mais les nostalgiques en auront certainement pour leur argent. Le simple fait d'enfin pouvoir se procurer le film en DVD en format original a de quoi réjouir. La présentation qu'en a fait Warner, tant au niveau de l'image que du son, comblera certainement les attentes les plus élevées. Quant aux suppléments, le film n'a peut-être pas bénéficié d'un traitement approfondie tel qu'on l'aurait souhaité (un documentaire récent ou des entrevues auraient été les bienvenus, d'autant plus que tous les comédiens ont de toute façon été réunis pour produire la piste de commentaires audio), mais les suppléments fournis sont agréables et amusants.


Qualité vidéo:
3,9/5

Qualité audio:
3,7/5

Suppléments:
3,3/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2001-08-17

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Goonies, The

Année de sortie:
1985

Pays:

Genre:

Durée:
114 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby 2.0 Surround
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol
Portugais

Suppéments:
Piste de commentaires audio et vidéo, documentaire, scènes coupées, vidéoclip et bande-annonce

Date de parution:
2001-08-21

Si vous avez aimé...