Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Warriors, The (Ultimate Director’s Cut)

Critique
Synopsis/présentation
Alors qu’un leader s’apprête a fédérer les innombrables gangs de New York pour prendre officieusement le contrôle de la ville, il est abattu lors d’un rassemblement ou il expliquait son projet. Le gang des Warriors (plutôt sympathique) est accusé a tort par le meurtrier et s’ensuit alors une chasse à l’homme à travers le NY des gangs pour que le groupe puisse rentrer à l’abri dans son « territoire » sur Coney Island.




Image
L’image est proposée au format de 1.85:1 .

La définition générale fait un bond en avant significatif par rapport à la pourtant excellente édition DVD même si l’on n’atteint clairement pas la précision d’un film récent.
L’interpositif a été parfaitement et si quelques discrets points et traits viennent encore rappeler l’age du film, le grain excessif qui était envahissant et parfois gênant sur le DVD a été ici ramené à des proportions raisonnables et offre a l’ensemble un rendu très cinéma.
Les couleurs très flashy (notamment des transitions) sont impeccablement rendues et redonne même une seconde jeunesse au film alors même que le DVD se débrouillait déjà très bien dans ce domaine. Elles sont donc justes, constantes et saturées à la perfection.
Le contraste est également bien supérieur à celui de l’édition DVD tout en évitant également les brillances.
Les scènes sombres sont superbement rendues dans la limite du très petit budget du film et ce grâce à des noirs dont la pureté et la profondeur surprennent vraiment pour un film de cet age la.
La partie numérique est quand à elle et comme on est en droit de l’espérer d’un sortie HD-DVD au dessus de tous reproches ne générant absolument aucun défaut artificiel quel qu’il soit.

Une superbe édition HD-DVD qui prouve si besoin en était la supériorité du format sur le DVD. L’image est clairement meilleure sur tous les plans et offre un rendu incroyable pour un film de cette époque et de ce budget. Cependant la supériorité du HD-DVD ne devient écrasante que sur écran de plus de 2m de diagonale car dés que l’on redescend vers des tailles plus classiques 80 cm a 115 cm la différence et visible mais ne justifie certainement pas un rachat.




Son
Les trois bandes-son proposées sur cette édition sont respectivement en Anglais (Dolby Digita Plus 5.1), Français (Dolby 1.0 mono) et Espagnol (Dolby 1.0 mono).
La bande-son multicanal offre une dynamique appréciable sans toutefois atteindre celle des meilleurs remixages. Sa présence et sa spatialité sont également agréables même si à nouveau nous avons entendu mieux sur des remixages 5.1 à partir de pistes monophoniques ;
La musique synthétique très typée années 80 est celle qui profite le plus du remixage, ne montrant des limitations que dans les très hautes fréquences et pour les oreilles sensibles. Elle est par ailleurs parfaitement intégrée au reste de la bande-son.
Les enceintes arrière sont très peu utilisées et c’est dans ce domaine que le remixage montre ses limites. C’est la musique qui en profite clairement mais les effets donnent une impression d’artificialité qui en réduit l’impact tout en restant agréables.
Les dialogues sont en permanence parfaitement intelligibles mais les voix ont une sonorité un peu nasillardes sans toutefois que cela ne soit jamais vraiment gênant. Les parasites ou distorsion sont limitées au maximum et ne deviennent audibles que lorsque le volume est poussé dans ses retranchements.
Les basses fréquences apportent une assise surprenante et vraiment bénéfique au rendu musical mais curieusement peinent à donner du poids au rendu des effets sonores qui malheureusement donnent du coup une impression d’artificialité.

Les deux bandes-son doublées sont sans surprise nettement en dessous de leur homologue multicanal mais offrent toutefois un rendu acceptable.

Les sous-titres sont disponibles en Anglais, Français et Espagnols.

Une bande-son qui impressionne moins que la partie vidéo mais s’avère également supérieure en tous point à celle présente sur le DVD. Toutefois il est clair que le matériau de départ était moins bon que pour la vidéo et nous nous permettons de reprocher gentiment cette sensation d’artificialité des effets Surround (qui restent toutefois efficaces), un défaut auquel nous préférons un remixage plus subtil.



Suppléments/menus
Une section prise en charge par l’excellent Laurent Bouzerau qui propose une fois de plus en excellent travail.
Fidèle à ses habitudes, il propose un ensemble de 4 documentaires, The beginning, Battleground, The way home, The phenomenon qui totalisent une durée de 62 minutes précédé d’une curieuse introduction de Walter Hill qui fustige les commentaires audio.
Le travail de Bouzerau est précis, complet et efficace et propose une vision complète de tous les aspects du film. Pour une œuvre aussi simple et directe que ce The Warriors, il est vraiment agréable de trouver un tel documentaire. Ce segment est proposé en encodage SD, c'est-à-dire en qualité DVD et non HD.
Seule une bande-annonce de qualité fort moyenne est proposée en Mpeg 4 et le résultat n’en valait pas vraiment la peine.

Nous sommes donc vraiment satisfait du soin qui a été apporté à ce film qui n’en méritait peut être pas tant. Cependant il est vrai que nous attendons de voir ce que le futur réserve en matière d’interactivité et de suppléments car à l’heure actuel rien ne différencie les deux HD-DVD que nous avons pu tester de leurs homologues DVD dans ce domaine.






Conclusion
Une édition qui convainc du bien fondé du format HD-DVD qui est loin d’un simple gadget technologique mais au contraire une évolution formidable dans le domaine de la vidéo. Une image vraiment de meilleure qualité sur tous les plans, une bande-son également en progression sensible et des suppléments de qualité font de cette édition un achat chaudement conseillé pour tous les possesseurs de diffuseurs de grande taille et au moins HDReady.

The Warriors est une œuvre toute entière basée sur la fuite et le talent de Walter Hill pour filmer la nuit, les poursuites et les combats est plus qu’évident. Cependant on ne peut que regretter qu’il ait laissé de côté l’ambiance assez fascinante du début du film, tirant presque vers le fantastique (avec sa presque totale absence d’autres habitants de New York que la population des divers gangs). De même le méchant certes caricatural mais par moment vraiment dérangeant aurait fait une figure vraiment marquante et passionnante si il n’avait juste servi de faire valoir en début et en fin de film. Le possible substance du film a été totalement évacuée au profit du divertissement et de l’efficacité, encore que les jeunes spectateurs trouveront sans doute le rythme du film trop lent à leur goût. L’ensemble des acteurs sont convaincants et c’est avec une certaine nostalgie et l’aspect témoignage d’une époque qu’il faut aborder cette œuvre carrée, sans fioritures mais qui se montrera inévitablement un peu ridicule pour qui la prendra trop au sérieux en ne sachant pas avoir le recul nécessaire annoncé par l’aspect très bande dessinée du générique.
Pour les amateurs d’un cinéaste héritier de la série B, cette édition s’impose comme de très loin la meilleure, sans doute difficilement surpassable.




Qualité vidéo:
4,3/5

Qualité audio:
3,8/5

Suppléments:
4,1/5

Rapport qualité/prix:
4,2/5

Note finale:
4,0/5
Auteur: Stefan Rousseau

Date de publication: 2007-09-24

Système utilisé pour cette critique: Projecteur Sharp XV Z9000, Lecteur de DVD Toshiba SD500, Recepteur Denon, Enceintes Triangle, Câbles Banbridge et Real Cable.

Le film

Titre original:
Warriors, The

Année de sortie:
1979

Pays:

Genre:

Durée:
93 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Paramount

Produit:
HD DVD

Nombre de disque:
1 HD-30

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital Plus 5.1
Française Dolby mono
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Anglais (CC)
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Documentaires, Bande-annonce

Date de parution:
2007-07-03

Si vous avez aimé...