Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Hole, The

Critique
Synopsis/présentation
L'industrie cinématographique anglaise vit depuis plusieurs années des moments difficiles; peu de productions, manquent de moyens et de budget. Afin de remédier à cette situation le gouvernement anglais a créé le Conseil du Cinéma, un organisme financé via des deniers publiques. Sa mission est de favoriser et financer les productions anglaises en association avec le secteur privé. The Hole est un de ces films qui a profité du soutient de cet organisme, Pathé a également investit dans cette production.
Quatre jeunes (Liz, Mike,Geoff et Frankie), étudiants d'une universté britanique, disparaissent à l'aube d'un congé scolaire. Les jours passent et les autorités sont toujours sans nouvelles d'eux. Tout espoir de les retrouver semblait perdu jusqu'à ce que Liz, une des deux filles du groupe, revient à l'université ensenglantée et en état de choc. Philippa Horwood (Embeth Davidtz), psychologue au service des forces policères, tente au fil de rencontres avec Liz de comprendre les évènements; ils auraient été abandonnés dans un ancien bunker...
Ce film est basé sur un roman du Guy Burt nommé After The Hole. Dès la parution de ce roman plusieurs studios ont prit option sur une éventuelle adaptation cinématographique (dont Harvey Weinstein chez Miramax). Ce sont finalement Ben Court et Caroline Ip, deux scénaristes à leurs premières armes, qui écriront l'adaptation la plus solide et intéressante du roman.
Nick Hamm, réalisateur de The Hole, a commencé sa carrière au théâtre puis s'est ensuite attaqué à la réalisation de court-métrages en plus de mettre en scène une télé-série pour la BBC. Avec The Hole le cinéaste signe son troisième long-métrage. Avant toute chose il faut signaler le caractère aboslument trompeur de la bande-annonce. Celle-ci laisse croire qu'il s'agit d'un autre film d'horreur pour adolescent en manque de sensations fortes (I Know what you Did Last Summer et autres film de cet acabit). En fait c'est bien plus un suspence psychologique auquel on a droit, et c'est tant mieux.
Malgré certaines imperfections Nick Hamm nous offre un film bien ficellé. Si dans la forme l'approche est hollywoodienne, le cinéaste a su éviter les pièges d'un fil scénaristique convenu. C'est d'ailleur ce qui fait la principale force de The Hole; un climat d'incertitude, de doute. Thora Birch, surtout connue pour son personnage de Jane Burnham dans American Beauty, est tout à fait à sa place avec un jeu angoissant et inquietant. Par contre les personnages secondaires versent dans les clichés; le beau mec, la fille délurée parfois mièvre et le fils d'une vedette rock à l'attitude trop assurée. La mise en scène de Nick Hamm est juste et à point. Soulignons à la direction artistique le travail d'Eve Stewart (Topsy-Turvy (1999)) et de Clint Mansell pour la trame sonore (il a également signé les trames-sonores de Pi et Requiem for a Dream pour Darren Aronofsky).



Image
The Hole est présenté en format d'image original de 2.35:1 d'après un transfert anamorphosé.
La définition générale est satisfaisante, l'image est dans l'ensemble nette. Seuls quelques plans semblent manquer de précision. La palette de couleurs, tout en demie-teintes pour les séquences filmées dans le refuge, est justement reproduite. Les tons de peau sont naturels et justes. Le principal défi de ce transfert, puisque la majorité du film se déroule en pénombre, était d'offrir un niveau de détails adéquat dans les parties sombres et des dégradés tout en finesse. C'est grande partie réussi, seuls quelques plans manqent légèrement d'information. Le contraste parait correctement ajusté. On ne remarque aucune fluctuation de la densité.
L'interpositif utilisé est pratiquement impeccable, on note quelques petits points mais sans plus.


Son
Deux bandes sonores sont offertes avec cette édition; anglaise et française Dolby 2.0 stéréo.
La bande-son originale, anglaise, est problématique. Les lieux où furent tournées les scènes du film ont exigé qu'une partie des dialogues soient post-synchronisés. Cette post-synchro n'est pas toujours convaincantes, les variations de timbre agaçent. De plus la prise de son semble avoir posé problème, les dialogues semblent parfois étouffés. Ajoutons à cela un niveau sonore relativement faible de la bande-son anglaise qui nous a forcé d'augmenter sensiblement le volume sonore.
Le mixage Dolby 2.0 stéréo ne fait rien pour arranger les choses, un mixage multicanal 5.1 aurait certainement contribué à une meilleur séparation des éléments sonores, les dialogues auraient gagné en netteté. Le champ-sonore est, heureusement, crédible et fait preuve parfois d'une bonne profondeur. La trame-sonore est rendue avec fidélité, mais là encore nous regrettons l'absence d'un remixage 5.1 qui aurait donné plus d'impact à la musique de Clint Mansell
Considérant l'intelligibilité parfois difficiles des dialogues du mixage anglais nous avons préféré le doublage français (Dolby 2.0 stéréo). Bien que les dialogues semblent légèrement plaqués ils sont de loin nets et précis.
Cette édition n'offre aucune option de sous-titrage, tant anglais que français.


Suppléments/menus
Considérant l'ampleur du film un lot tout à fait acceptable de suppléments nous est offert.
Il y a en premier lieu une piste de commentaires audio animée par le réalisateur du film Nick Hamm. L'homme est sans contre-dit volubile et il n'y a pas de temps mort. Les propos du cinéaste ont l'immense mérite de ne pas s'éparpiller, il concentre ses commentaires sur la construction de son film, d'un suspence. Visiblement Nick Hamm avait une idée précise et claire du travail qu'il faisait et l'explique très adroitement.
Suivent neuf scènes inédites (format original, anglais DD 2.0 stéréo) dont la durée totalise neuf minutes et vingt-sept secondes. La plupart de ces séquences sont d'un intérêt certain. Toutefois la mise en contexte ne peut nous en faire apprécier la pleine valeur; ces scènes inédites défilent en rafale et dans un ordre logique. De plus il n'y a ni commentaires audio optionnels du réalisateur, ou notes expliquant où aurait dû se trouver ces scènes.
On retrouve aussi une galerie d'images (1'08) ou des photographies prises sur le plateau défilent sur fond musical de la trame-sonore. La section Cast & Crew propose la filmographie et une courte biographie de trois des principaux acteurs ainsi que du réalisateur.
Suit la bande-annonce originale (anglais DD 2.0 stéréo) du film présentée en format plein écran (4:3). Ce supplément vaut sans contre-dit l'écoute pour se faire une idée précise de ce que peut-être une bande-annonce trompeuse.
Complètent les suppléments de cette édition les bandes-annonces de trois autres films distribués par Séville: Mexico City, The Fourth Angel et Eye of the Beholder.




Conclusion
The Hole ne réinvente rien, toutefois la contruction du film est intelligente tandis que le cinéaste fait preuve d'une maîtrise du language cinématographique. Si Nick Hamm porte attention au scénario qu'il entend porter à l'écran sa carrière est à suivre. Séville nous offre une édition plus que respectable; l'image est de qualité, on a prit la peine d'inclure un doublage français (ce qui n'est pas toujours le cas pour des films de moindre envergure) tandis que les suppléments, surtout la piste de commentaires audio, valent l'écoute.



Qualité vidéo:
4,1/5

Qualité audio:
2,8/5

Suppléments:
3,8/5

Rapport qualité/prix:
3,9/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Mathieu Daoust

Date de publication: 2002-03-10

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Widescreen 16:9 Toshiba TheaterWide TW40X81, Récepteur Pioneer Elite VSX-07 TX, Lecteur DVD Pioneer Elite DV-37, enceintes Paradigm, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Hole, The

Année de sortie:
2001

Pays:

Genre:

Durée:
102 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Films Séville

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 stéréo
Française Dolby 2.0 stéréo

Sous-titres:

Suppéments:
Piste de commentaires audio, scènes inédites, bande-annonce, galerie d'images

Date de parution:
2002-03-19

Si vous avez aimé...