Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Rome (The Complete Second Season)

Critique
Synopsis/présentation
Cette Saison 2 de Rome propose de suivre la suite des aventures de Lucius Veronus, Titus Pullo, Octavian, Atia, Marc Antoine, Cleopatre et bien d’autres. Nous ne souhaitons volontairement pas en dévoiler plus pour ne gâcher ni le plaisir de ceux qui n’auraient pas vu la première saison comme de ceux qui seraient en attente de se lancer dans cette seconde saison. Nous préciserons juste que comme sur la saison précédente, Rome offre un mélange assez unique et réussi d’éléments historiques avérés et de distorsions de cette même réalité à des fins dramaturgiques. Le souci de réalisme général de la série la rend vraiment passionnante au sens où son modèle n’est plus la représentation classique que l’on peut trouver dans un Péplum hollywoodien mais bel et bien d’essayer de coller au plus près de ce que l’on connaît de l’époque. Pour autant l’obligation de créer des personnages hauts en couleurs mais restant proches de leurs modèles historiques et l’obligation de condenser les évènements historiques (voire d’en ignorer certains) contrebalance justement cette impression de réalisme presque total avec des éléments plus classiques de séries TV ou de mélodrames exacerbés.
Cependant une série qui est clairement destinée à un public mature de par sa crudité et son approche directe et sans fards (romaine ?) de la violence comme de la sexualité.




Image
L’image est présentée au format respecté de 1.78 :1 d’après un transfert 16:9.

La définition générale est absolument remarquable en tous points. L’interpositif est immaculé et aucun points, traits ou rayures ne viennent jamais entacher la pureté de l’image, pas plus que du grain d’ailleurs.
Les couleurs sont incroyablement bien rendues, des plus subtiles aux plus criardes, et elles sont toujours justes, naturelles, constantes et parfaitement saturées.
Le contraste est impeccablement géré et ne génère aucune forme de brillance quelle qu’elle soit.
Les scènes sombres sont magnifiquement rendues grâce à des noirs d’une profondeur et d’une pureté absolument réjouissantes. De même la partie numérique est de très haut puisque seul un œil exercé peut relever (sur grand écran) quelques légères traces de surdéfinition sur les scènes d’extérieur les plus lumineuses.

Un transfert donc absolument grandiose sur tous les plans qui prouve que le DVD est loin d’être un format dépassé pour peu que l’éditeur y mette les moyens. Bien évidemment, il est difficile de s’empêcher de penser au résultat que proposera la version HD-DVD de cette série. Mais voici l’un des transferts les plus remarquable que nous ayons vu depuis longtemps et ce même sur un écran de 3m40 de diagonale. Nous saluons bien bas HBO qui mérite amplement toutes nos félicitations.





Son
Les deux bandes-son disponibles sur cette édition sont respectivement en Anglais (Dolby Digital 5.1) et Espagnol (Dolby 2.0 Stéréo).

La dynamique de la bande-son multicanal anglaise est de très haut niveau en permanence. Il est de même pour sa présence et spatialisation qui rivalisent sans soucis avec celle d’un film récent.
La musique est superbement rendue, sans aucune limitation quelle qu’elle soit dans le haut ou le bas du spectre. Elle est par ailleurs parfaitement intégrée au reste de la bande-son.
Les enceintes sont très intelligemment utilisées, n’intervenant en force que lorsque nécessaire et diffusant le reste du temps une ambiance générale enveloppante mais jamais envahissante.
Les dialogues sont en permanence parfaitement intelligibles et aucune traces de parasites ou distorsions ne sont audibles et ce même à volume très élevé, ce qui est conseillé dans le cas de cette série.
Les basses fréquences sont parfaitement utilisées, ne cherchant pas à en jeter plein les oreilles mais au contraire à appuyer le plus efficacement possible le reste de la bande-son. Et que ce soit sur le rendu musical ou les passages les plus agités de la série le résultat est remarquable.

Est aussi offerte une bande-son espagnole qui malgré des qualités évidentes souffre d’être en «simple » format stéréo.

Les sous-titres sont disponibles en Anglais, Français et Espagnol.






Suppléments/menus
Un coffret qui offre un ensemble complet, même si à notre humble avis, pour être parfait cette édition aurait du offrir un documentaire complet et indépendant consacré à l’aspect historique de la série.

Le premier élément qui parcourt toute la série est un ensemble de renseignements qui s’affiche à l’écran de manière interactive pour tous les épisodes. Ce commentaire écrit est orienté sur l’aspect historique de la série et est fait par Jonathan Stamp, cependant à l’inverse d’un film, nous nous voyons mal revoir tous les épisodes tout en lisant ce commentaire. Donc un documentaire contenant toutes ces informations aurait vraiment été le bienvenu de ce côté la.

Sont également proposés cinq commentaires audio sur différents épisodes : « Passover », « Death Mask », « A Necessary fiction », « Deus Impeditio Esuritori Nullus »et « De Patre Vosto ». Ces commentaires manquent parfois de corps et de rythme mais sont dans l’ensemble passionnants et apprendrons beaucoup à tous les amateurs de la série, écoute recommandée.

Sont enfin offerts 4 documentaires répartis sur différents DVD et traitant chacun d’un sujet précis : « A tale of two Romes », « The making of Rome, Season 2 », « The rise of Octavian, Rome’s first Emperor » et « Antony&Cleopatra ». D’une durée comprise entre 20 et 22 minutes chacun, ces documentaires sont remarquables d’intérêt, de conception comme d’exécution

Une ensemble remarquable et passionnant qui aurait pû durer plus longtemps au niveau des documentaires, ou en proposer un autre à part comme suggéré au début de cette partie. Un grand bravo à la HBO pour ne pas avoir oublié cet aspect de son coffret.

À noter également que comme pour la première saison, le tout est offert dans un coffret en bois du plus bel effet dont la qualité est surprenante. Cela donne à cette édition une touche unique qui rejoint en tous points la série elle-même.










Conclusion
Une édition qui se rapproche de la perfection tant tous les points en sont soignés et réussis. L’image comme le son sont au meilleur de ce que les dernières technologies permettent sur DVD et les suppléments comme la présentation sont très soignées et en accord total avec la série. Nous renouvelons donc nos félicitations à HBO pour leur travail sur ce coffret magnifique et recommandons donc plus que chaudement cet achat.

Rome est une série en deux parties unique en son genre, que ce soit par l’ampleur et l’ambition du projet lui-même comme de sa réalisation. Certes la série n’est pas « parfaite » au sens où le sensationnel et le spectaculaire sont parfois difficile à contrôler et prennent momentanément le pas sur toutes les autres qualités de la série, mais il n’en reste pas moins que c'est là ce que la TV produit de tout meilleur. Et lorsque l’on sait l’évolution incroyable de la qualité générale des séries TV américaines, de leurs prises de risques financiers à travers des séries qui dérangent (pas seulement pour le plaisir de le faire), qui ont un sens, qui prennent des positions, le compliment n’en devient que plus grand. HBO et la BBC se sont donnés les moyens de leurs ambitions et à aucun moment le poids financier ne vient écraser la série mais au contraire la dynamise. Et c’est bien cet équilibre rare entre divertissement, histoire et spectacle qui fait tout le prix de la série. L’aspect reconstitution saute bien évidemment aux yeux tant il est remarquable mais il ne faut pas oublier la qualité d’interprétation, d’écriture ou de réalisation qui atteint des sommets sur chaque épisode et fait de ROME un produit audiovisuel qui n’est plus tout à fait de la télévision, ni vraiment du cinéma, et qui poursuit la voie tracée par des œuvres télévisuelles hors du commun comme The Prisonner, Twin Peaks ou plus récemment Carnivale (de la même chaîne HBO mais dont le créateur s’est vu coupé dans son élan avec deux saisons au lieu de 6).
ROME s’arrête malheureusement avec cette deuxième saison ce qui donne encore plus de prix a cet excellent coffret et donnera envie à plus d’un de se plonger davantage dans l’histoire Romaine.
Du grand spectacle, de l’intimisme, des destins tragiques et bouleversants mixés à une vue assez unique sur l’histoire font de cette série un incontournable à réserver toutefois aux adultes.



Qualité vidéo:
4,3/5

Qualité audio:
4,2/5

Suppléments:
4,0/5

Rapport qualité/prix:
4,2/5

Note finale:
4,2/5
Auteur: Stefan Rousseau

Date de publication: 2007-10-22

Système utilisé pour cette critique: Projecteur Sharp XV Z9000, Lecteur de DVD Toshiba SD500, Recepteur Denon, Enceintes Triangle, Câbles Banbridge et Real Cable.

Le film

Titre original:
Rome

Année de sortie:
2006

Pays:

Genre:

Durée:
572 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
HBO

Produit:
DVD

Nombre de disque:
5 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.78:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Oui

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Espagnole Dolby 2.0 stéréo

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
documentaire, commentaires audio, commentaire écrit

Date de parution:
2007-08-07

Si vous avez aimé...