Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

American Pie 2 (Beneath The Crust Unrated Collector's Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Le premier disque de cette édition étant en fait celui de l'édition Collector parue en janvier 2002 mais on y a greffé un disque DVD supplémentaire nommé Beneath the Crust volume 2.

D'un point de vue critique, il serait trop facile de démolir American Pie 2. Après tout, il s'agit tout bonnement d'un produit strictement commercial créé dans le but de tirer profit du succès du premier opus. Qui plus est, il s'agit également d'un énième variation d'un genre dont nous avons littéralement été submergé depuis quelques années, la sempiternelle comédie pour adolescents. Et finalement, les auteurs et réalisateurs du film original ont été remplacés par des tâcherons qui ont eu pour mission de calquer la recette du film précédent.

Ceci étant dit, il ne faudrait certainement pas chercher quelque finesse, quelque originalité ou quelque idée de génie que ce soit dans American Pie 2. Il s'agit d'un produit de série aseptisé comme il s'en fait des dizaines chaque années au cinéma américain. Tel que mentionné plus haut, il serait extrêmement facile de démolir tout ce qu'incarne ce film. Mais cela n'en fait pas pour autant un film totalement désagréable à regarder, et certainement, cette suite s'avère un produit assez digne du premier épisode, pour ceux qui ont aimé… La bande de Jim est donc de retour, un an après les aventures d'American Pie. On se souviendra qu'à cette époque, nos amis appréhendaient l'idée de se séparer pour fréquenter chacun des collèges différents. American Pie 2 débute précisément à la fin de leur première année passée au collège. L'espace d'un été passé à la plage, dans une maison louée, cette bande de copains en découvriront d'avantage sur l'amour, la sexualité, et sur l'amitié.

L'un des (rares) points positifs d'American Pie 2 est certainement le fait que toute la distribution du premier opus participe également à cette suite. L'emphase est clairement mise sur le personnage de Jim (Jason Biggs), mais tous les personnages sont bel et bien présents, y compris le père de Jim, incarné par l'excellent et hilarant Eugene Levy. Les gags les plus rafraîchissants du film reposent d'ailleurs entièrement sur la relation entre Jim et son père. La chimie est évidente entre les deux hommes. Le reste du film patauge dans des eaux bien différentes : du gag grossier et scatologique aux scènes éxagérément sentimentaliste. Ces deux particularités étaient aussi exploitées, mais cette fois, on a si fortement appuyer la dose que le résultat en devient parfois indigeste. Surtout en ce qui concerne le sentimentalisme.

Là où le premier film avait su judicieusement éviter les clichés grotesques des comédies romantiques pour adolescents, sa suite en fait au contraire une utilisation grossière et sirupeuse. Néanmoins, personne ne visionnera American Pie 2 en s'attendant à retrouve une quelconque finesse dans le discours. Le public cible de ce genre de film ne s'attend qu'à une chose, et c'est rigoler. Le film livre la marchandise, les gags sont nombreux, mais pas nécessairement pour tous les goûts… Note : Deux montages DVD d'American Pie 2 sont offerts en Zone 1. L'une est une version dite non-censurée (Unrated), et l'autre est la version originale telle que présentée en salles. L'édition non-censurée propose quelques scènes aditionnelles, mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, bien peu de scènes de nudité ont été ajoutées. Il s'agit principalement de quelques dialogues (parfois drôles, parfois pas du tout).
[Y.S.]


Image
Le film est présenté en format original de 1.85:1 d'après un transfert 16:9. C'est un transfert de très bonne qualité que nous propose Universal.

La définition générale est excellente et laisse parfaitement voir les moindres détails. L'image affiche une belle netteté, jamais nous ne déplorons une quelconque lacune du piqué. Les couleurs sont parfaitement rendues. Elles sont riches , pures et aucun débordement n'est a déploré. Brillance et contrastes sont tout deux constants et adéquatement équilibrés. Les noirs sont purs et profonds, sans pour autant bloquer. Les parties denses offrent une bon niveau de détail et justement dégradée.

Bien entendu, l'interpositif utilisé pour ce transfert est exempt de tout parasite ou anomalie embarrassant, et nous n'avons à déplorer aucun défaut de compression quel qu'il soit. Seul minime défaut de transfert autrement excellent : une très légère sur-définition des contours.
[Y.S.]


Son
Sur cette édition dite non-censurée (Unrated), il n'y a que deux bandes-son anglaises en format Dolby Digital 5.1 et DTS 5.1. À noter qu'une bande-son française est cependant offerte avec l'édition DVD offrant le montage original du film tel que présenté en salles à l'été 2001.

Les deux mixages de cette édition sont purement fonctionnelles, et sont d'un dynamisme limité. Le champ-sonore se déploie surtout des enceintes avants, les effets d'ambiophonies étant limités au minimum et que pour créer une certaine ambiance, plus ou moins crédible. Les éléments sonores sont néanmoins adéquatement intégrés, à commencer par les dialogues, qui sont toujours parfaitement intelligibles et nets ; rien d'ADR. La musique est également assez efficacement intégrée à l'environnement, la son est fidèle et dynamique. Quelques pièces musicales auraient certainement profitées d'un meilleur appuie du canal .1 (LFE) dont l'usage nous paru trop timide. Ceux qui cherchent un réel vainqueur entre le mixage Dolby Digital et le DTS risquent de comparer longtemps. Si la bande-son DTS paraît un tantinet plus subtile et mieux définie, la différence est trop peu marquante pour qu'on s'y attarde.

À noter que des sous-titres anglais et français sont également disponibles avec cette édition.
[Y.S.]


Suppléments/menus
Présentée sous la bannière Collector's Edition, cette édition offree un lot de suppléments qui, à en croire le boîtier, totaliserait plus de 10 heures de visionnement. Ce n'est pas totalement faux, pourvue que vous comptiez chacune des quatre pistes de commentaires audio comme étant un supplément de 2 heures.

Il y a bel et bien quatre pistes de commentaires différentes avec cette édition.
La première, et de loin la plus intéressante, est animée par le réalisateur J.B. Rogers. Ses propos varient de la simple anecdote aux différents aspects techniques du tournage. L'information n'est pas toujours pertinente, mais le ton est constant et articulé, ce qui en fait une écoute assez intéressante.
La deuxième piste est quant à elle animée par le scénariste Adam Hertz. Le principal problème de cette piste provient du fait que M. Hertz répète presque toutes les informations abordées dans celle du réalisateur. Son ton est également articulé, mais la redondance des propos en font une piste un peu futile.
Les deux dernières pistes sont animées par des comédiens. L'une par Jason Biggs, Mena Suvari et Thomas Ian Nicholas, et l'autre par Eddie Kaye Thomas seul. Aucune de ces deux pistes ne mérite une quelconque attention. Eddie Kaye Thomas n'a absolument rien à dire, tandis que les trois autres comédiens ne s'adonne qu'à une séance de cabotinage excessive. Au menu, des rires, moqueries et même des rots… Pathétique. Franchement, Universal aurait sérieusement dû songer à ne produire qu'une seule piste contenant un montage des moments les plus pertinents de chacune. Il va sans dire que les comédiens auraient été absents de ce montage…

Suit ensuite un documentaire promotionnel de vingt-quatre minutes intitulé The Baking Of American Pie 2. Malgré son titre plus ou moins original, ce segment est somme toute bien banal et ne nous apprend que très peu de chose. Le montage consiste en quelques entrevues entrecoupées de plusieurs scènes du film, et les intervenants ne font que raconter l'histoire du film ou décrire leur personnage. Vain et inutile… Guère mieux est un segment intitulé Good Time With Cast and Crew, un montage de cinq minutes dans lequel nous avons droit au pire cabotinage perpétré par les comédiens. Franchement, nous sommes en droit de questionner l'intérêt d'une telle séquence, surtout que le montage de cinq minutes de prise ratées (bloopers) offert avec cette édition n'est autre chose que d'autres pitreries captées sur le plateau. Tant qu'à y être, un seul et unique segment aurait dû être produit. Vous retrouverez ensuite une série de sept scènes inédites, dont la durée totale est de dix minutes. Rassemblées bout à bout dans un montage continu, ces scènes ne sont que modérément intéressante, les gags tombant souvent à plat. De toute façon, les meilleures scènes inédites ont été réinsérées dans le film pour le montage dit non-censuré (unrated).

Un peu plus intéressant est une série de séquences d'auditions ayant servie au casting du premier American Pie. Mais comment diable se fait-il que ces scènes n'aient pas été incluses sur l'une ou l'autre des éditions Collector's et Ultimate d'American Pie ? Le contexte aurait certes été plus approprié. Mis à part la bande-annonce originale et un vidéoclip de Three Doors Down (pour la chanson Be Like That), les suppléments restants sont futiles. Tout d'abord, vous retrouverez une sélection des meilleurs citations du film. Franchement, pourquoi perdre son temps à écouter ces citations à partir d'un menu alors que nous avons le film en entier à porté de la main. Ensuite, vous retrouverez une autre sélection, cette fois un décompte des dix meilleures scènes des deux American Pie, telles que votées sur Internet. À nouveau, où est l'intérêt d'un tel décompte quand nous pouvons nous même visionner rapidement nos scènes préférées à l'aide des chapitres… Finalement, une sélection des pièces musicales vous permet d'avoir accès à la scène du film dans laquelle la chanson était jouée. À noter que des notes de production, des filmographies et une publicité pour les centres d'attraction de Universal sont aussi offerts. Si vous possédez un lecteur DVD-Rom, cette édition contient également quelques suppléments intéressants, telles des entrevues avec les artisans du film qui sont, bien honnêtement, plus intéressantes que tout ce qui se retrouve sur cette édition.
[Y.S.]

Cette édition a été offerte, dans le cadre d'une offre spéciale déjà discontinuée, avec un disque DVD supplémentaire appelé Under the Crust volume 2.
Contrairement aux documentaires présents sur le volume 1 offert avec le premier disque de la série dans le cadre de la même offre spéciale, ceux-ci présentent un réel intérêt. Il s'agit d'un ensemble de scènes coupées liées au fil scénaristique du film qui n'ont finalement pas été incluses dans le montage final. La première est simplement une introduction où les héros du film retournent dans leur ancien collège. La scène de la plage a remplacé cette séquence.
Les deux autres fils scénaristiques qui n'ont finalement pas été incluses dans le film sont très imbriquées. Il s'agit d'infidélités entre Oz et Heather (le couple parfait du premier film), et de la visite du père de Stiffler, qui s'avère être encore plus immature que son fils.
Malheureusement, les producteurs de ces suppléments ont voulu trop bien faire, et les séquences sont entrecoupées d'interventions plus ou moins pertinentes des différents intervenants (acteurs, réalisateur, scénariste) du film. On apprend tout de même pourquoi ces scènes n'ont pas été intégrées, et comment il a fallu tourner d'autres scènes pour les remplacer.

Comme pour les suppléments offerts sur le Beneath the Crust volume 1, il est possible de les regarder en bloc (un bloc pour chaque écran de menu, avec des durées respectives de 17:53 et 12:51) ou séparément. Le DVD contient aussi les mêmes bandes-annonces de American Wedding et de la nouvelle édition de National Lampoon's Animal House, qui se lance dès l'insertion du disque (après le logo Universal) et est impossible à abréger.
[F.S.]



Conclusion
Universal nous proposent ici une édition typique des produits récemment offerts. C'est à dire une qualité d'image pratiquement irréprochable, des bandes-son honnêtes, mais aussi des suppléments nombreux mais un peu futiles.
[Y.S.]

Le nouveau disque de suppléments, sans être incontournable, offre tout de même un intérêt supérieur à celui offert avec le premier opus de la série. Tout cela sent tout de même bon l'opération marketing destinée à faire de l'argent sur les deux premiers films tout en faisant mousser la sortie du troisième en salles.
[F.S.]


Qualité vidéo:
4,2/5

Qualité audio:
3,6/5

Suppléments:
3,5/5

Rapport qualité/prix:
3,6/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2003-08-27

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
American Pie 2

Année de sortie:
2001

Pays:

Genre:

Durée:
111 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Universal

Produit:
DVD

Nombre de disque:
2 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1 et 1.33:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise DTS

Sous-titres:
Anglais (CC)
Français

Suppéments:
Quatre pistes de commentaires audio, documentaires, scènes coupées, prises ratées et cabotinage, décompte des meilleures scènes et répliques, auditions, vidéoclip et bande-annonce, disque DVD supplémentaire gratuit de scènes coupées.

Date de parution:
2003-08-05

Si vous avez aimé...