Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Labyrinth (Superbit)

Critique
Synopsis/présentation
Écrit et réalisé par Jim Henson, créateur des Muppets, Labyrinth nous raconte l'histoire de Sarah, un jeune fille qui doit traverser un monde fantastique afin de délivrer son petit frère kidnappé par le diabolique Jareth, interprété par nul autre de David Bowie.


Image
L'image est présentée dans toute sa splendeur au format respecté de 2.35:1 d'après un transfert 16:9 (ou anamorphosé).

Aussi surprenant que cela puisse parraître, la Columbia-Tristar a choisi d'inclure Labyrinth sous sa bannière Superbit. Pour cela, nous les remercions grandement ! Jamais l'oeuvre de Henson n'a été aussi bien reproduite malgré certaines imperfections. La définition générale est de haut niveau et n'a rien a envié à plusieurs productions récentes. Seuls les effets spéciaux un peu démodés trahissent les 17 ans de ce film. Tous les détails et textures sont finement rendus bien qu'un léger grain soit parfois visible. Les couleurs sont tout simplement superbes, sans débordement ni problème quelconque. La brillance (le niveau des noirs) est correctement ajusté et les contrastes bien gèrés (ce qui aurait pu être critique considérant la photographie du film). Les parties sombres offrent de bons dégradés, mais les noirs n'ont malheureusement pas toujours la profondeur espérée.

Si la compression est sans problème, une sur-définition des contours parfois évidente fait perdre quelques points à ce transfert.


Son
À l'instar des autres titres de la collection SuperBit, seuls des mixages en langue originale sont inclus. En occurence, nous trouvons ici des bandes sonores anglaises DTS et Dolby Digital 5.1.

Alors que l'édition mise en marché en 1999 offrait une bande-son Dolby 2.0 Surround, cette édition Superbit offre des remixages multicanaux. Ces bandes-son font preuve d'un plus grand dynamisme et d'une meilleure présence. Bien que le champ sonore se déploit surtout des enceintes avants, quelques effets d'ambiophonie marque ces remixages; prenons comme exemple les hurlements de Ludo qui, à partir de l'enceinte centrale, envahissent graduellement les arrières. Les basses ne sont pas la principal force de ces remixages quoiqu'une utilisation parfois active du canal .1 (LFE) donne un bon appui aux scènes d'action et à la trame-sonore. La post-synchronisations des voix (marionettes/chansons de David Bowie) manque définitivement de raffinement et de naturalité. Conséquemment, les dialogues, bien que toujours intelligibles, semblent parfois un peu plaqués et unidimentionels.

Le remixage DTS est légèrement supérieur à son contre-partie Dolby Digital, mais par une très faible marge.

Des sous-titres anglais et espagnols sont inclus. Chose regrettable, cette édition n'offre aucun sous-titre français.



Suppléments/menus








Conclusion
La Columbia-Tristar offre ici la meilleure présentation jamais vu de cet oeuvre de Jim Henson. Bien que cette édition Superbit ne soit pas parfaite, il s'agit incontestablement d'une amélioration lorsque comparé à celle offerte en 1999.



Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
3,7/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,2/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2003-02-28

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 JVC AV-36330, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Pioneer HTD-510-B.

Le film

Titre original:
Labyrinth

Année de sortie:
1986

Pays:

Genre:

Durée:
101 mins. minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Columbia Tristar

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise DTS

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Aucun

Date de parution:
2003-03-04

Si vous avez aimé...