Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Quiet American, The

Critique
Synopsis/présentation
Ce film est une nouvelle adaptation (la première, réalisée par Joseph L. Mankiewicz, date de 1958) du roman visionnaire de Graham Greene. L'histoire, qui se déroule au début des années 1950, est celle d'un triangle amoureux entre un journaliste anglais installé depuis longtemps en Indochine Française, Thomas Fowler (Michael Caine), sa maîtresse vietnamienne Phuong (Do Thi Hai Yen) et un jeune américain, Alden Pyle (Brendan Fraser), venu en mission humanitaire au sein de la mission économique américaine.

Dès le début, on apprend la mort de ce dernier, poignardé dans une ruelle de Saigon. Le film remonte alors dans le temps, pour nous raconter la suite d'événements qui vont mener à ce meurtre. L'amitié entre Fowler et Pyle se ternit bien vite lorque celui-ci, rencontrant la maîtresse du premier, en tombe follement amoureux et décide de la demander en mariage, chose que Fowler ne peut faire, étant marié à une catholique qui refuse le divorce.

L'histoire se déroulant à une époque troublée (pendant la guerre d'Indochine, qui a entraîné la fin de la colonisation Française dans cette région), des intrigues politiques viennent s'ajouter à l'intrigue amoureuse, les trois personnages étant des archétypes représentant leurs peuples. Pyle représente l'innocence et la naïveté de l'Amérique, qui peuvent être à l'origine de bien des catastrophes. Fowler représente l'expérience et le comportement parfois cynique et décadent de la "vieille Europe", et Phuong représente une Asie qui ne peut vraiment se définir entre ces deux points de vue. Le roman de Greene était visionnaire car il annonçait la chute du régime colonial français et dénonçait l'interventionnisme américain des années avant la conséquence de celui-ci, la guerre du Viêt-Nam. Ce film, réalisé en 2002, n'a évidemment pas cette portée prophétique que partageaient le roman original et son adaptation de 1958. Mais il semble au moins être plus fidèle au roman original que l'adaptation de Mankievicz, qui était franchement pro-américaine, au grand dam de Greene.

Ce film est tout de même intéressant à plus d'un titre. Le scénario, se déroulant à une époque peu connue de l'histoire de la région, reste passionnant, et offre de nombreux rebondissements qui creusent la relation complexe entre Pyle et Fowler. La réalisation de Philip Noyce (Patriot Games, Rabbit-Proof Fence) est très belle, avec des images somptueuses qui font revivre le Saigon de la fin de l'époque coloniale Française. La photographie de Christopher Doyle (Chungking Express, In the Mood for Love) réussit particulièrement bien à nous faire vivre l'ambiance décrite par Michael Caine dès le début du film.

L'interprétation, enfin, est globalement d'un très bon niveau. Michael Caine est tout simplement extraordinaire dans le rôle du très britannique Thomas Fowler, journaliste du London Times qui se débat pour garder son poste de correspondant à Saigon, pour garder sa maîtresse et pour essayer de comprendre une situation politique de plus en plus complexe et explosive. Brendan Fraser paraît bien pâle en comparaison, même si sa prestation est loin d'être ridicule. Les autres acteurs sont convaincants, spécialement Do Thi Hai Yen et Tzi Ma, qui tiennent respectivement les rôles de Phuong (la maîtresse de Fowler) et de sa ambitieuse soeur Hinh.

A la suite de ce film, Michael Caine a été nominé pour l'Oscar du meilleur acteur pour l'année 2002. La compétition était particulièrement serrée, et ce fut Adrien Brody qui remporta la statuette pour son rôle dans The Pianist. Caine fut aussi nominé aux Golden Globes, et remporta le prix BAFTA du meilleur acteur pour cette même performance.


Image
L'image nous est offerte au format respecté de 2.35:1 d'après un transfert 16:9, dit anamorphosé.

La définition est d'un très bon niveau, l'image est propre et nette, manifestement l'interpositif utilisé pour ce transfert était de qualité. Le grain perceptible ça et là présente un aspect photographique loin d'être désagréable et ne nuit absolument pas au rendu des détails.

Les couleurs sont superbes, riches et subtiles, démontrent un étalonnage maîtrisé et ne souffrent d'aucun débordement. Leur aspect légèrement délavé sied parfaitement à ce film "historique" et concourt à rendre de façon réaliste l'atmosphère tropicale du Vietnam des années 1950. La brillance et le contraste sont bien ajustées et parfaitement constants. Les zones sombres de l'image offrent elles aussi un bon niveau de détail, des dégradés subtils et des noirs profonds.

Les seuls défauts numériques visibles sont une légère sur-accentuation des contours et quelques légers fourmillements qui ont de toute façon tendance à se faire discrets dans le grain décrit au-dessus. Aucun de ces défauts numérique n'est suffisamment visible pour gêner le visionnement.


Son
Contrairement a ce qui est indiqué sur l'emballage, il n'y a pas de bande son DTS avec cette édition, ce qui est dommage, et la version française est en Dolby Digital 5.1 au lieu de 2.0 surround, ce qui est une bonne surprise. Manifestement Alliance Atlantis n'était pas parfaitement au courant des spécifications du disque lors de la composition de la jaquette.
Des sous-titres sont proposés uniquement en anglais pour sourds et malentendants.

Tout comme l'image, le son est de très grande qualité, et ce quel que soit la langue sélectionnée. La dynamique et la spatialité sont assez spectaculaires, offrant une présence tout à fait immersive. La séparation des canaux est très bonne, concourant avec la belle utilisation des canaux d'ambiophonie à un champ sonore très réaliste. Les effets de transition qu'on peut entendre çà et là sont eux aussi très convaincants. La trame sonore, composée par Craig Armstrong, fait montre d'une belle fidélité et est parfaitement intégrée au mixage. Les dialogues sont parfaitement intégrés, même si la voix hors-champ de Michael Caine peut parfois paraître un peu faible.

Les basses sont riches et profondes, et le canal LFE (.1) est mis à contribution de façon judicieuse lors des quelques scènes s'y prêtant.


Suppléments/menus
Cette édition offre, en plus d'un commentaire audio, quelques suppléments tout à fait judicieux et pertinents.

Le commentaire audio, fait par un grand nombre d'intervenants (acteurs, réalisateur, producteurs, co-scénariste...) regorge d'informations passionnantes couvrant de nombreux aspects de la genèse du film, sans forcément s'en tenir à un commentaire de la scène que l'on voit.

Deux documentaires sont proposés :
Anatomy of a Scene (22:02) est une émission de la chaîne câblée américaine Sundance Channel, qui s'attache à décortiquer une scène en particulier. Il s'agit dans ici de la scène de l'attentat, tournée sur la place principale de Saïgon. Très intéressant et très complet.
Original Featurette (5:17) est, comme son nom l'indique, un documentaire promotionnel, nettement moins intéressant.

Deux suppléments assez originaux sous forme de textes à lire à l'écran sont aussi proposés :
Vietnam Timeline nous informe sur l'histoire récente du Vienam, détaillant les événements et décisions qui ont mené aux deux guerres qui ont déchiré le pays, et donnant aussi les dates-clés de ces guerres.
Original Book Reviews of The Quiet American permet de lire trois critiques ayant accompagné la sortie du roman de Graham Greene.

Le disque propose aussi une section DVD-ROM avec entre autres une version améliorée du supplément historique Vietnam Timeline.



Conclusion
Le scénario passionnant et la prestation magnifique de Michael Caine font de ce film une très bonne surprise qui, sans être inoubliable, a le mérite de faire réfléchir sur une période de l'histoire généralement ignorée par les cinéastes américains. Ceux-ci sont généralement plus promts à nous montrer le calvaire de leurs compatriotes lors de la guerre du Vietnam que de réfléchir sur les événements qui ont précédé cette désastreuse intervention.

Cette très belle édition (qui à priori est exactement la même que celle proposée par Miramax aux Etats-Unis) sert parfaitement le film, avec une qualité technique d'un très bon niveau et des suppléments tout à fait pertinents.


Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
4,2/5

Suppléments:
3,9/5

Rapport qualité/prix:
4,1/5

Note finale:
4,0/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2003-08-21

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Panasonic CT-36D11E / Moniteur ViewSonic P95f, PC avec GeForce3 et Sonic CinePlayer, Récepteur Denon AVR-1602, Enceintes Wharfedale Cinestar 30 (5 Vivendi Modus Cube + 1 PC-8).

Le film

Titre original:
Quiet American, The

Année de sortie:
2002

Pays:

Genre:

Durée:
101 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Alliance Atlantis

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1 et 1.33:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais (CC)

Suppéments:
Commentaire, Documentaires, Encyclopédie historique

Date de parution:
2003-08-05

Si vous avez aimé...