Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Hot Fuzz (WS)

Critique
Synopsis/présentation
En ville, Nicholas Angel (Simon Pegg) est un policier plus qu’exemplaire. Avec un pourcentage d’arrestation quatre cents pour cents plus élevé que n’importe quel autre bureau, Angel fait honte à ses collègues et à son bureau puisqu’il les fait voir comment étant de très mauvais policiers. Ses supérieurs conspirent donc contre lui et l’affecte dans un petit village nommé Sandford et où il ne se passe pas grand-chose. Le premier soir, Angel fait la connaissance de Danny Butterman (Nick Frost) dans un bar, complètement ivre près à retourner chez lui dans cet état. Le lendemain, lors de son premier jour de travail, Angel rencontre le chef Frank Butterman (Jim Broadbent) ainsi que ses nouveaux collègues, dont Danny qui deviendra son nouveau partenaire. Mais puisque rien de trop extraordinaire n’arrive à Sandford, Angel n’a rien de mieux à faire que d’écouter Butterman lui témoigner de sa passion pour les films d’action. Jusqu’à ce que quelques évènements étranges se produisent et amènent Angel à montrer ses nombreux talents et son incroyable efficacité.


Image
Le film est offert au format d’image respectée de 2.35:1 d’après un transfert 16:9.

Voici un transfert remarquable en tout point. La définition générale de l’image est absolument renversante et l’interpositif employé était vraisemblablement dans un état immaculé puisque l’image affiche une netteté exemplaire. La finesse des détails et des textures est également une autre caractéristique de ce transfert. Le rendu des couleurs est tout aussi irréprochable. Ces dernières sont reproduites avec richesse et précision. Elles ne démontrent non plus aucun problème de débordement ou saturation. Les tons de peaux demeurent évidemment naturels et constants alors que les contrastes sont parfaitement bien gérés évitant tout problème de surbrillance. Quant aux dégradés, ils sont fluides et précis offrant ainsi de superbes et riches parties sombres. Ce sont des noirs purs et intenses qui complètent cet honorable transfert.

En ce qui concerne la partie numérique, le transfert s’en sort aussi dignement puisque la compression demeure généralement bien maîtrisée. On notera un très subtil fourmillement à quelques occasions, mais il faut vraiment le chercher.




Son
Cette édition offre deux bandes sons : Dolby Digital 5.1 (version originale anglaise) et Dolby Digital 5.1 (version française. Une piste de commentaires audio des créateurs Simon Pegg (scénariste et acteur) et Edgar Wright (scénariste et réalisateur) est également disponible.

Puisqu’il s’agit ici d’un film d’action, le mixage offre un dynamisme absolument excitant et une très solide présence. L’environnement sonore est judicieusement exploité. Les ouvertures frontale et latérale sont précises et les enceintes arrière sont employées à des fins qui dépassent le simple support d’ambiance. Ainsi, il n’est pas rare dans les nombreuses scènes d’action ou de fusillades de noter un effet de canaux à canaux ou encore des effets localisés parfaitement réussis et qui permettent ainsi de créer une belle immersion chez le spectateur, plus particulièrement dans la dernière partie du film où vos enceintes risquent de réveiller tous vos voisins. Au milieu de tout cela, les dialogues demeurent constamment et parfaitement intelligibles alors que la trame sonore s’intègre efficacement au mixage. Sans surprise, les basses sont employées fréquemment, pour ne pas dire presque constamment, et ce, avec précision et avec profondeur alors que le canal d’extrêmes grave se fait tout aussi sentir avec une grande efficacité. Vraiment, un mixage qui sert pleinement le genre de films auquel Hot Fuzz appartient.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont disponibles.



Suppléments/menus








Conclusion
Hilarant et complètement disjoncté, Hot Fuzz est une savoureuse parodie des films d’action signée par les créateurs de la toute aussi excellente comédie d’horreur Shaun of the Dead. C’est donc un pur divertissement où les créateurs et les acteurs prennent un plaisir fou à jouer avec les codes et à rire (de bon cœur tout de même) du genre. Le film vous fera passer un excellent moment de par l’incroyable chimie du duo que forment Simon Pegg et Nick Frost et de par l’humour si particulier qui porte maintenant la marque des scénaristes Edgar Wright et Pegg lui-même . À noter également les apparitions (cameos) de Peter Jackson et de Cate Blanchett que nous vous mettons au défi d’identifier.

Une édition techniquement sans faille, qui frôle le sans faute. Voilà un transfert de grande qualité ainsi qu’un mixage absolument renversant. Même les suppléments demeurent intéressants et très divertissants. Le seul problème est que l’on vient tout juste d’annoncer une édition spéciale de trois disques avec encore plus de suppléments pour novembre 2007. Si vous êtes le moindrement patient, vous saurez attendre ces quelques semaines. Sinon, n’ayez aucun regret à vous procurer cette édition puisqu’elle vaut largement le détour.



Qualité vidéo:
4,2/5

Qualité audio:
4,1/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,9/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2007-09-12

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Toshiba 27A43C, Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
Hot Fuzz

Année de sortie:
2007

Pays:

Genre:

Durée:
121 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Alliance Atlantis

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1
Espagnole Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais (CC)
Français
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, documentaires, scènes supprimées, jeu-questionnaire, prises ratées, découpage technique, bande-annonce

Date de parution:
2007-07-31

Si vous avez aimé...