Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

We Are Marshall

Critique
Synopsis/présentation
Pour la communauté de Huntington, en Virginie, la soirée du 14 novembre 1970 a non seulement détruit des dizaines de familles, mais a également anéantie l’esprit même de la communauté: vers 19h35, l’avion ramenant l’équipe complète des Thundering Herd de l’Université Marshall, des membres de leurs familles et de nombreux partisans, s’écrasa à l’atterrissage. Face à cette tragédie, le conseil n’a d’autre choix que d’annuler le programme de football pour une durée indéterminée. Cela était leur intention, jusqu’à ce qu’un joueur unisse les partisans en une seule voix de façon à souligner clairement aux administrateurs que l’esprit de l’équipe disparue vie toujours dans le cœur de ceux qui les ont encourager depuis le début. Rebâtir une équipe ne sera pas de tout repos. Non seulement doivent-ils trouver des nouveaux entraineurs, mais également plus d’une cinquantaine de candidats pour participer au camp d’entraînement. Qui plus est, la NCAA interdit aux nouveaux étudiants (« freshmen » en anglais) de participer dans les compétitions de calibre universitaire, ce qui complique la tâche.

Le film suit l’évolution chronologique de cette histoire, allant du match précédant la tragédie, jusqu’à la toute première partie à domicile des nouveaux Thundering Herd, complétant avec une fin « que sont-ils devenus ? »


Image
Le transfert haute définition offre un format d’image respecté de 2.40:1 d’après une résolution native de 1080p. La seconde face de ce disque hybride offre le même format d’image, mais cette fois-ci d’après un transfert 16:9. L’édition HD fera l’objet de cette critique.

Considérant la courte durée s’étant écoulée entre la sortie en salle et la parution de cette édition HD DVD/DVD, on se doute que le matériel source n’a pas dormi très longtemps sur les tablettes. On ne note évidemment aucun défaut relié à la propreté du matériel source utilisé. Aucune point noir ou égratignure n’est visible. La définition générale de l’image est excellente, offrant un niveau de détails élevé qui met en évidence les textures et motifs. La précision de l’image permet également de déceler les détails les plus fins, comme la sueur qui perle sur le visage des joueurs, et d’aisément distinguer certaines textures plus fines comme les cheveux ou tissus. Quelques scènes affichent étrangement un niveau de détails moins appréciable, paraissant tout simplement flous par instants. Heureusement, celles-ci sont rares et donc peu dérangeantes. Les couleurs sont également impeccables. Le directeur photo a su éviter le piège des couleurs d’époques (où les bruns et tons de terre étaient à l’honneur) et se permet plutôt d’offrir un large spectre chromatique. Certes, film de football oblige, le vert du gazon sort particulièrement bien et se distingue sans problèmes du vert caractéristique de l’Université Marshall. Aucun défaut de saturation ou de débordement n’est à déplorer. Le niveau des noirs est adéquat et les contrastes sont amplifiés (parfois trop) de façon à donner un style rétro à l’image. Les noirs sont purs, mais manquent de profondeur à quelques occasions. Les dégradés demeures fluides et ne bloquent pratiquement jamais prématurément.

Numériquement, un fourmillement inhabituel est parfois visible, mais celui-ci est négligeable.


Son
La version originale anglaise est offerte au format Dolby Digital 5.1 Plus, ainsi que dans le format plus performant Dolby TrueHD. Le doublage français, de son côté, profite d’un mixage Dolby Digital 5.1 Plus. Le studio Warner Bros. est probablement le plus grand supporteur de la cause des doublages québécois depuis l’avènement des supports numériques et on ne peut que féliciter leur choix considérant la difficulté avec laquelle nos cousins d’Europe traduisent les films de sports (dans ce cas-ci, le football). We Are Marshall ne fait donc pas exception.

En terme de dynamisme, rien ne bas les reconstitutions des parties de football, où les cris de la foule se font entendre de tous les canaux. À travers tout ce boucan, les autres effets sonores demeurent parfaitement distinguables, comme l’impact des casques et autres équipements protecteurs ou les cris des joueurs. Lors des moments plus clames l'usage des canaux d'ambiophonie n'a pas pour autant été négligé ou plusieurs sons d'ambiance émanent des canaux arrières. Le champ sonore avant demeure bien articulé et offre une stéréophonie qui met en évidence de nombreuses transitions gauche-droite. Les dialogues sont nets et parfaitement intelligibles, sans défaut de captation ou de travail trop évident en post-production. La musique est intégrée adéquatement au mixage, devenant au premier plan pour des scènes précises où l’émotion ou le suspense est à son comble. Les basses supportent le mixage avec brio, alors que les extrêmes graves (LFE, canal .1) se font entendre pour amplifier certains effets sonores, particulièrement lors des parties de football.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont offerts. Même les menus DVD et HD DVD sont traduits. Du vrai Warner !


Suppléments/menus




Conclusion
D’un point de vue technique, We Are Marshall est un excellent produit. Le transfert vidéo n’affiche que très peu de défauts, alors que le mixage sonore nous immerge dans l’action du film, tout en conservant une certaine subtilité pour les séquences moins actives. Les suppléments déçoivent en offrant un seul documentaire d’une demi-heure et une vignette d’environ une minute. De plus, l’accès au film se fait après une publicité honteuse du bureau touristique de la Virginie Occidentale qui souhaite de toute évidence capitaliser sur la popularité du film.

Cette oeuvre est certainement une reconstitution intéressante d’une période noire des Thundering Herd de l’Université Marshall. Mais cinématographiquement, We Are Marshall reprend la même thématique que d'autres films sur le football (Friday Night Lights, Any Given Sunday, Rudy ) ou une équipe doit affronter une épreuve et s'unir face à une épreuve...


Qualité vidéo:
4,1/5

Qualité audio:
4,2/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
4,1/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2007-11-07

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Hitachi 51F500, Récepteur Denon AVR-487, Enceintes Denon SYS-57HT, Lecteur DVD/HD-DVD XBox 360 de Microsoft

Le film

Titre original:
We Are Marshall

Année de sortie:
2007

Pays:

Genre:

Durée:
131 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
HD DVD/DVD (Hybride)

Nombre de disque:
1 HD-30

Format d'image:
2.40:1 et 2.40:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital Plus 5.1
Française Dolby Digital Plus 5.1
Anglaise Dolby TrueHD 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Documentaire sur les entraîneurs légendaires, bandes-annonces, publicité pour l'Université Marshall et publicité touristique

Date de parution:
2007-09-18

Si vous avez aimé...