Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Batman: The Animated Series (Out of the Shadows)

Critique
Synopsis/présentation
Cette série animée, dont la diffusion commença en 1992 pour s'achever en 1995 après 85 épisodes, fut aussi importante pour l'univers de Batman que le furent les films de Tim Burton, Batman (1989) et Batman Returns (1992) et les bandes dessinées de Frank Miller, The Dark Knight Returns et Batman: Year One.

Les créateurs de cette série ont bénéficié d'une quasi totale liberté artistique, chose rarissime dans le domaine des séries animées. Aucun responsable de studio n'est venu se plaindre que le graphisme risquait de faire peur aux petits enfants. Le résultat est un univers graphique époustouflant, très sombre et dépouillé. Les décors, toujours très sombres même en plein jour (on a appelé ce style "Dark Deco" par la suite), donnent une dimension étouffante à Gotham City. Les personnages sont eux aussi très graphiques, donnant à cette série un aspect jamais vu. En ce qui concerne la trame sonore, le superbe thème composé par Danny Elfman pour le film de Tim Burton a été conservé, ce qui donne une certaine unité entre les films et la série. D'autres détails, comme par exemple le Pingouin qui ressemble à Danny DeVito (la production de Batman Returns a commencé au même moment que le début de la série animée), ajoutent à cette unité entre films et série animée.

Warner Home Video a récemment commencé à éditer cette série en DVD, pour le plus grand bonheur des Batmaniaques et autres fans d'animation. Ce titre DVD est le troisième a être édité, après The Legend Begins et Tales Of The Dark Knight.

Ce disque contient quatre épisodes d'environ 22 minutes chacun:

Two-Face (parties 1 & 2) : Harvey Dent, procureur de Gotham City et ami de Bruce Wayne, souffre d'un dédoublement de la personnalité. Son autre personnalité, Big Bad Harv, est le résultat de sa colère et de sa violence refoulées. Découvrant son secret, Rupert Thorne, parrain de la pègre locale, essaye de le faire chanter... Ces deux épisodes, qui décrivent la genèse d'un super-vilain, sont les plus intéressants du disque.

It's Never Too Late : Rupert Thorne tend un piège à un rival vieillissant, Arnold Stromwell, dont le fils a disparu. Batman sauve Stromwell et essaie de le convaincre de s'amender. Cet épisode assez moralisateur est somme toute moyen, mais certaines séquence sépia sont très jolies.

I've Got Batman in My Basement : Deux enfants jouant aux détectives sauvent Batman alors que celui-ci, enquêtant sur le vol d'un oeuf de Fabergé, est en mis en grande difficulté par le Pingouin. Cet épisode a manifestement été écrit dans le but de plaire aux plus jeunes spectateurs.

Ces épisodes sont représentatifs du moment où la série a atteint son rythme de croisière. Les scénarios et la réalisation sont d'un niveau global très plaisant, et selon les épisodes les publics d'âges différents pourront y trouver leur compte, ce qui est une des grandes forces de cette série.


Image
L'image est proposé au format respecté de 1.33:1 d'après un transfert 4:3.

Cette édition utilise manifestement les transferts utilisés pour la télédiffusion de la série. Ce qui signifie qu'au lieu d'être encodés en 24 images/seconde comme pour un transfert classique à partir d'un film (le lecteur DVD faisant alors lui-même l'éventuelle conversion de pas de cadre 3:2), les épisodes sont encodés en 30 images/seconde, le a conversion 3:2 étant faite à l'origine. Ce petit détail n'a pas d'importance pour les possesseurs d'une TV standard ou d'un bon désentrelaceur, mais pourra ennuyer les possesseurs de PC.

La définition est correcte, sans plus. Les couleurs sont par contre riches et fidèles, sans aucun débordement. Le contraste et la brillance sont très bien gèrés et constants, et les zones d'ombre ne souffrent d'aucun défaut particulier, ces points étant cruciaux pour cette image si particulière.

La compression n'est hélas pas exempte de reproche. De nombreux fourmillements sont visibles autour des contours, et les objets en mouvement laissnt parfois derrière eux une légère traînée. Un encodage en 24 image/seconde et l'utilisation d'un disque double-couche auraient sans doute permis de mieux maîtriser la compression.


Son
Les bandes-son disponibles sont : Anglais, Français et Espagnol en Dolby 2.0 Surround, et Portugais en Dolby 1.0 Mono. Des sous-titres dans les quatre même langues sont proposés.

Le champ sonore est d'une spatialité limitée, mais une présence relativement convaincante pour une série animée. La dynamique n'est pas franchement impressionnante, et le niveau sonore global varie parfois en cours d'épisode, erreur difficilement pardonnable.

Les canaux d'ambiophonie sont dans l'ensemble très discrets. La trame sonore omniprésente, est bien intégrée au mixage et fait preuve de profondeur et de fidélité. Les dialogues, eux aussi fort bien intégrés, sont toujours parfaitement intelligibles. Les effets sonores font un usage judicieux des basses fréquences, bien évidemment sans apport de canal LFE (.1) inexistant dans le format Dolby Surround.




Suppléments/menus
Les suppléments les plus intéressants sont les introductions de Bruce Timm, producteur et réalisateur, qu'on peut voir avant chaque épisode. Ces introductions nous apprennent comment chaque épisode s'est inscrit dans la série au moment de la production de celle-ci.

Les autres suppléments sont deux mini-encyclopédies interactives, Tour The Batcave et Visit Arkham Asylum, où chaque item ou personnage est illustré par une petite séquence d'extraits de la série d'une trentaine de secondes.

Enfin, Darknight Detective est un petit jeu interactif totalement dénué d'intérêt où il faut associer des indices au méchant correspondant.

Il est dommage qu'il n'y ait pas plus de suppléments vraiment intéressants, comme des galeries de recherches graphiques ou de décors qui auraient pu être magnifiques.



Conclusion
Si on ne peut que se réjouir de la décision de la Warner d'éditer enfin cette mythique série animée en format DVD, il est dommage qu'un plus grand soin n'ait pas été apporté à la compression de l'image et à la constance du volume sonore. Les suppléments sont eux aussi un peu légers, ce qui est là encore dommage pour une série qui a fait date à la fois dans l'univers de Batman mais aussi dans celui des séries animées en général.


Qualité vidéo:
3,0/5

Qualité audio:
2,8/5

Suppléments:
2,5/5

Rapport qualité/prix:
2,8/5

Note finale:
2,8/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2003-08-11

Système utilisé pour cette critique:

Le film

Titre original:
Batman: The Animated Series

Année de sortie:
1992

Pays:

Genre:

Durée:
88 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-5 (simple face, simple couche)

Format d'image:
1.33:1 et 1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby 2.0 Surround
Espagnole Dolby 2.0 Surround
Portugaise Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol
Portugais

Suppéments:
Introduction des épisodes, mini-encyclopédies interactives, jeu interactif

Date de parution:
2003-07-22

Si vous avez aimé...