Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Superman - The Movie

Critique
Synopsis/présentation
Afin que son fils survive à la destruction imminente de sa planète natale, un haut dirigeant de la planète Krypton l’envoie aux confins de l’espace pour qu’il continue sa vie sur la planète Terre. Recueilli par deux fermiers du Kansas, ces derniers réalisent vite que le petit a quelque chose d’exceptionnel, mais il ne faut pas que ceci développe chez lui un sentiment de supériorité. Pendant toute son adolescence, il réussit à contrôler ses pouvoirs, mais ignore toujours sa raison d’être sur cette planète. Puis, une nuit, une sorte de prémonition l’attire vers un cristal qui est venu sur Terre au même moment que lui. Dans celui-ci, il retrouve les différents enseignements enregistrés par son père avant sa mort. Maintenant qu’il maitrise ses pouvoirs, il se permet de les utiliser pour sauver la vie des gens et de faire le bien partout autour de lui.

L’histoire de Superman est connue de tous et malgré les différences entre la bande dessinée originale, la série télévisée avec George Reeves, les quatre films avec Christopher Reeve, les séries télévisées Lois & Clark et Smallville, la nouvelle production de 2006 et ses prochaines suites, la prémisse de base demeure la même. Cependant, le montage offert ici n’est pas la version originale de 1978, mais plutôt le montage allongé de 8 minutes produit en 2001 à l’occasion de la parution de l’édition spéciale. Par conséquent, le doublage francophone a été refait pour toute la durée du film. Les scènes ajoutées incluent quelques pitreries de Lex Luther dans son repère, mais aussi des très intéressants moments entre Kal-El et Jor-El.


Image
Bien que le film date de 1978, le transfert, au format d’image respecté de 2.40:1, a été effectué à partir de la version restaurée en 2001. Par conséquent, l’image est libre de tout parasite ou défaut imputable à l’âge du matériel source.

La définition générale de l’image est excellente, laissant voir un niveau de détails jamais égalé pour un film de cette époque. Certaines scènes paraissent légèrement plus floues, mais ceci peut, dans la situation actuelle, être attribuable à un choix artistiques. Cependant, certains décors, comme la cachette de Lex Luther, sont très riches en détails et le transfert haute définition le rend avec une précision. Le niveau de détails demeure élevé et les textures sont rendues avec beaucoup de réalisme. Seule petite faute de ce transfert, certaines couleurs souffrent d’un léger manque de saturation et paraissent un peu délavé. Ceci dit, le problème demeure généralement moins apparent que pour d’autres films de la même époque. Aucun débordement n’est à déplorer. Le niveau des noirs est impeccable alors que les contrastes ne causent aucun problème majeur. Bien que les dégradés demeurent fluides tout au long du film, la profondeur des noirs laisse souvent à désirer, affichant plutôt une légère teinte rougeâtre.

Au point de vue numérique, un plus grand débit et la haute résolution permettent de limiter les traces de compression à un minimum. En fait, aucune trace de sur accentuation des contours ou de compression abusive n’est visible. Le seul défaut consiste en la présence d’un grain habituel lors des effets spéciaux pour les films de cette époque. Bref, rien d’imputable au transfert.


Son
En plus d’une piste de commentaires audio en compagnie du réalisateur Richard Donner et du consultant créatif Tom Mankiewicz, le film peut être accompagné d’une bande sonore Dolby Digital 5.1 Plus en sa version originale anglaise ou dans son doublage français.

À l’instar de l’image, le mixage sonore a été retravaillé pour l’édition parue en 2001 afin de mieux s’adapter aux nouvelles exigences du marché. Malheureusement, plusieurs cinéphiles ont critiqué l’ajout d’effets sonores qui détonent. De plus, de nombreux francophones sont montés aux barricades après avoir entendu un mixage complètement différent de celui produit pour le montage original. Cependant, si nous allons au-delà de ces particularités, nous retrouvons un mixage qui ne laisse pas voir son âge. Le dynamisme est constant et l’immersion sonore est complète pour une bonne partie du film. Les canaux d'ambiophonies laissent entendre de nombreux effets localisés, en plus de transitions d’un canaux à canaux (l’explosion de Krypton est un exemple, alors que l’onde de choc se propage dans tous les canaux). Le champ sonore avant est tout aussi bien articulé, laissant même parfois entendre des dialogues concentrés dans un des canaux latéraux. Contrairement à d’autres productions de cette époque, les dialogues ne causent aucun problème majeur. Certes, certaines paroles paraissent légèrement trop haute (manque de profondeur), mais ceci n’affecte en rien l’intelligibilité et la netteté des dialogues. La maintenant légendaire trame sonore de John Williams est rendue de bonne façon, principalement pour soutenir le suspense. Les basses sont efficaces, mais échouent à soutenir adéquatement les dialogues. Les extrêmes graves (LFE, canal .1) sont profondes et puissantes, mais sans avoir la force des plus récentes productions.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont disponibles. Ceux-ci accompagnent bien la trame sonore optionnelle isolant la musique du film.


Suppléments/menus




Conclusion
Bien que cette édition de Superman ne se qualifie pas comme une réédition en bonne et due forme, on peut douter des intentions de Warner avec la mise en marché de ce produit. Évidemment, l’idée de capitaliser sur le succès de Superman Returns est indéniable, mais pourquoi ne pas avoir offert une édition à la hauteur de l’ensemble contenant quatre disques mis en marché sur des DVD conventionnels ? Considèrent-ils ces suppléments comme superflus ? Attendent-ils la sortie de la suite de Superman Returns pour mettre en vente une nouvelle édition HD-DVD ? À suivre.

Ce qui est certain par contre, c’est que les amateurs de The Man of Steel n’auront jamais vu leurs super héro préféré sous sa forme originale avec autant de détails et de précision. Le transfert affiche certains défauts mineurs, mais l’excellent travail effectué pour restaurer le film en 2001 permet d’offrir un transfert haute définition qui fait envier les autres films de cette époque. Le remixage est également beaucoup plus dynamique et immersif qu’il ne l’était en 1978. Au niveau des suppléments, la piste de commentaires audio est très intéressante, tout comme les deux documentaires. Les auditions pour le personnage de Superman remplissent un désir de curiosité, sans plus. Pour compléter, une piste audio dédiée exclusivement à la musique et une poignée de bandes-annonces.


Qualité vidéo:
4,3/5

Qualité audio:
4,5/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,4/5

Note finale:
4,4/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2007-05-02

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Hitachi 51F500, Récepteur Denon AVR-487, Enceintes Denon SYS-57HT, Lecteur DVD/HD-DVD XBox 360 de Microsoft

Le film

Titre original:
Superman - The Movie

Année de sortie:
1978

Pays:

Genre:

Durée:
151 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
HD DVD

Nombre de disque:
1 HD-30

Format d'image:
2.40:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital Plus 5.1
Française Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, deux documentaires, auditions pour Superman, piste musicale isolée, annonces télévisées et bandes-annonces

Date de parution:
2006-11-28

Si vous avez aimé...