Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Scrubs (The Complete Fifth Season)

Critique
Synopsis/présentation
Ils ont été stagiaires, puis internes. Après un certain temps, ils étaient devenus de véritables employés. Avec cette saison de Scrubs, nous retrouvons nos docteurs favoris, J.D. (Zach Braff) et Elliot (Sarah Chalke), qui ont maintenant un poste résident à l’hôpital Sacred Heart. Cela signifie que c’est maintenant à leur tour de recevoir des internes et de superviser leurs actions. Pour Turk (Donald Faison), la situation est plus complexe car il doit rivaliser avec les autres chirurgiens pour obtenir son poste résident. De son côté, Carla (Judy Reyes) devient obsédée avec l’idée d’avoir un enfant et cette obsession a tôt fait d’affecter sa relation avec Turk et son comportement au travail.

Le moment le plus marquant de cette cinquième saison nous est offert par nul autre que l’arrogant Dr. Cox (John C. McGinley). Lui, qui semble toujours invincible au point de vue professionnel, devra se montrer sous son vrai jour après que trois patients soient décédés suite à une de ses décisions. Son côté humain ressort et tous les autres employés du Sacred Heart s’unissent pour lui venir en aide.

Cette cinquième saison offre le 100e épisode de la série, spécialement réalisé par Zach Braff. L’épisode ne détonne pas des autres au dans sa mise en scène, mais l’histoire elle-même diffère légèrement puisqu’elle rend hommage au Magicien d’Oz. De plus, cet épisode est offert en montage allongé accompagné des commentaires de Braff en guise de supplément.


Image
La série est une fois de plus offerte au format de télédiffusion original de 1.33:1 d’après un transfert 4:3. Il serait grand temps pour cette série de suivre le pas des autres productions télévisuelle et de passer au format panoramique 1.78:1...

Le matériel source utilisé n’affiche strictement aucun parasite ou tache. La définition générale de l’image est bonne, mais est toutefois loin d’être exceptionnelle. En fait, l’image affiche un léger flou de temps à autre. Bien que ceci ne soit pas une source majeure de distraction, les spectateurs plus pointilleux le noteront. Pour le reste, le niveau de détails est bon, alors que les textures sont correctement reproduites. Aucun problème n’affecte les couleurs, qui demeurent toujours pleinement saturées, tout en évitant les débordements non désirés. Une exception doit toutefois être expliquée en ce qui concerne l’épisode 7 de cette saison (le centième de la série). Ce dernier rendant hommage au Magicien d’Oz, les couleurs paraissent particulièrement éblouissantes et affichent une sursaturation flagrante. Nul besoin de préciser qu’il s’agit bien là d’un choix artistique. Le niveau des noirs est adéquat, alors que les contrastes sont généralement bien gérés. Les dégradés sont fluides et ne bloquent jamais, tout en menant à des noirs profonds et relativement purs.

La partie numérique de ce transfert n’est pas sans défauts. En plus de certains parasites de compression, un halo causé par une suraccentuation des contours affecte la qualité de l’image. Avec neuf épisodes de 22 minutes pour les disques 1 et 2, il est normal de constater des traces de compression abusive.


Son
La saison complète est offerte dans sa version originale anglaise au format Dolby Digital 5.1 et, dans un geste qui devrait servir d’inspiration pour les autres studios/éditeurs, un doublage français est également disponible. Même si cette série n’est pas présentée dans la langue de Molière en Amérique du Nord, cet ajout est particulièrement le bienvenu et a le potentiel d’enfin faire connaitre cette série aux téléspectateurs francophones. Une piste de commentaires audio est disponible pour seulement trois épisodes, avec des intervenants différents pour chacun.

Le mixage sonore n’a rien d’exceptionnel et tombe dans la même lignée que la plupart des séries télévisuelles. Le dynamisme est adéquat, mais l’environnement sonore demeure plutôt limité. La grande majorité des sons proviennent des canaux avant, avec une excellente stéréophonie. Les canaux d'ambiophonies reproduisent des sons d’ambiance et quelques rares effets localisés, mais ceux-ci restent discrets. Aucune transition avant-arrière n’est perceptible. Les dialogues demeurent nets et intelligibles, sans défauts de captation ou de numérisation. Aucun effet sonore n’empiète sur ceux-ci non plus. La musique est très bien intégrée au mixage et accompagne l’action vue à l’écran avec tout l’intensité ou la subtilité souhaitée. Les basses supportent très bien le mixage, alors que les extrêmes graves (LFE, canal .1) ne sont que très peu exploitées.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont inclus.


Suppléments/menus








Conclusion
Les créateurs de la série ne s’en cachent pas: Scrubs n’est plus l’émission qu’elle était avant. Alors que les premières saisons pouvaient être qualifiées de "drames humoristiques", la série est graduellement devenue une comédie facile avec quelques moments plus dramatiques. Entre autres, les gags visuels sont plus nombreux. Ceci étant dit, la série demeure un bon divertissement.

D’un point de vue technique, il s’agit d’un produit convenable, sans plus. Le transfert vidéo est correct mais affiche quelques défauts, particulièrement à cause d'une compression abusive. Le mixage sonore est fonctionnel et efficace. On se doit de mentionner l’effort de Buena Vista pour satisfaire la clientèle québécoise avec un doublage français. Les suppléments sont intéressants, mais laissent les véritables amateurs de la série sur leur faim.


Qualité vidéo:
3,7/5

Qualité audio:
3,8/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,9/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2007-06-13

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Hitachi 51F500, Récepteur Denon AVR-487, Enceintes Denon SYS-57HT, Lecteur DVD/HD-DVD XBox 360 de Microsoft

Le film

Titre original:
Scrubs

Année de sortie:
2006

Pays:

Genre:

Durée:
530 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Buena Vista

Produit:
DVD

Nombre de disque:
3 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Trois pistes de commentaires audio, épisode allongé, scènes inédites, prises alternatives, entrevue sur la cinquième saison et bandes-annonces

Date de parution:
2007-05-22

Si vous avez aimé...