Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

South Park (The Complete Second Season)

Critique
Synopsis/présentation
Dès la diffusion des touts premiers épisodes de la série South Park, l'engouement, voir même la fascination fut aussi immédiate que la controverse. Car pour chaque détracteur féroce, la série-culte comptait autant d'adeptes et de fanatiques. Qui plus est, bon nombre de ces admirateurs faisaient de surcroît partis de l'élite du milieu ! Des artistes tels que George Clooney ou Jerry Seinfeld ont manifestés leur soutient à la série en offrant de leur propre initiative d'enregistrer des voix pour la série. Mais étonnamment, les créateurs de la série Trey Parker et Matt Stone semblent avoir d'avantage été déstabilisé par la popularité de la série que par la polémique qu'elle a suscité. En fait, en créant une série aussi irrévérencieuse et choquante que South Park, Parker et Stone ont dû inévitablement se préparer à affronter les détracteurs. D'ailleurs, il est connu qu'il est beaucoup plus facile de répondre, de contre-attaquer des insultes et des injures qu'il n'est aisé de recevoir des éloges ! La provocation suscite la réaction, elle enflamme l'esprit et stimule les débats. Les éloges éveillent la satisfaction, mais aussi le malaise. Mais que diable Stone et Parker, deux jeunes idéalistes provocateurs, allaient-ils bien faire d'une soudaine notoriété imprévue ?

La réponse est simple, ils ont momentanément perdu le contrôle. Si tôt la première saison de South Park achevée, le diffuseur Comedy Central commanda une deuxième saison complète, soit 18 épisodes au lieu des 13 de la première saison. Et voulant capitaliser sur le succès immédiat de la série, le diffuseur demanda à ce que les nouveaux épisodes soient produits le plus rapidement possible pour être diffusé tout aussi rapidement. Le résultat : le première épisode de la deuxième saison fut télédiffusé pour la première fois à peine cinq semaines après la mise en onde du dernier épisode de la première saison. Bien entendu, il s'agit d'un délais exagérément court. Dès lors, on remarqua un manque de consistance entre les différents épisodes. Les téléspectateurs avaient parfois droit à trois ou quatre nouveaux épisodes à une semaine d'intervalle entre chacun, pour ensuite être bombardé de rediffusions pendant un mois, et ainsi de suite. C'est ainsi que la diffusion des 18 épisodes de cette deuxième saison s'est répartie sur un peu plus de neuf mois… Apparemment, les créateurs et concepteurs de la série ont eu du mal à suivre le rythme. Une plus longue pause aurait du leur être accordée entre les deux premières saisons. Dans ce cas, ils auraient pu prendre de l'avance dans la production des épisodes et peaufiner leurs scénario. Car la cédule de diffusion n'était pas le seul problème de cette deuxième saison. Si celle-ci contient certains des meilleurs épisodes de la série, elle offre également quelques épisodes beaucoup plus faibles, avec des thématiques redondantes. La fraîcheur de la première saison n'est pas toujours au rendez-vous, ni même le ton cinglant des commentaires. Et l'épisode Chef Aid laissait la mauvais impression que les auteurs étaient tombés dans le piège de la facilité en dédiant un épisode entier à l'apparition de multiples vedettes telles que Elton John et Ozzy Osbourne. Pourtant, la série avait jusque là éviter de tomber dans le manège des artistes invités en s'en moquant allègrement (George Clonney faisant la voix d'un chien homosexuel en était la meilleur preuve…). Quoi qu'il en soit, cette deuxième saison renferme de nombreux moments jouissifs qu'il n'est pas toujours donné de voir à la télévision.


Image
Les 18 épisodes de cette deuxième saison de South Park sont présentés au format respecté de 1.33:1.

Visuellement, la série South Park n'offre pas vraiment matière à un transfert de référence… L'animation est simpliste et saccadée, les dessins grossiers et la palette de couleur limitée. Considérant cela, ce transfert livre la marchandise, sans plus ni moins. L'image est nette et précise, pour autant qu'il y ait texture et subtil détail a montrer. L'étalonnement des couleurs est optimal, riches et pleinement saturées. On ne remarque aucun débordement ou dominante. Seul petit reproche à formuler, à l'instar du transfert offert avec la première saison de South Park, certaines couleurs chaudes trahissent un léger fourmillement (chroma noise). Les contrastes délibérément exagérés des dessins sont fidèlement reproduits. La pureté des noirs est sans reproche.

Comme pour le coffret première saison de South Park, on observe certains effets de tremblement. La présence (évidente) de macroblocs visible au fil des dix-huit épisodes agace quelque peu.



Son
Seule un mixage anglais Dolby Surround 2.0 est offerte avec cette édition. Le doublage français tel qu'entendu à Télétoon n'est pas offert. Il y a cependant option de sous-titrage en français ainsi qu'en anglais et espagnol.

Le mixage anglais de cette deuxième saison est très similaire à celui offert de la première saison. L'environnement sonore à peu de profondeur, tandis que la spatialité et le dynamisme sont plutôt limités. Le champ-sonore se déploie presque uniquement des canaux avant. Les canaux d'ambiophonies sont très rarement employés (que pour reproduire quelques effets localisés). Il n'y a aucune transition canaux à canaux, ni même stéréophonique. Le bruitage, les dialogues ainsi que la trame-sonore sont correctement intégrés. À noter; des dialogues toujours intelligibles mais qui ont parfois tendance à saturer (une légère distorsion est évidemment audible). Ce défaut est cependant moins distrayant que qu'il ne l'était pour le mixage de la première saison.
Les basses carrément anecdotique.


Suppléments/menus
Si ce coffret n'offre guère plus de suppléments que celui regroupant la première saison, la qualité de ceux-ci à tout le moins se trouve nettement rehaussée par l'inclusion d'un excellent documentaire. Goin' Down to South Park (50 min) donne un très vaste aperçu du processus de développement et de production des épisodes de la série. Le ton du documentaire n'est pas étranger à l'humour étrange des créateurs de la série, Trey Parker et Matt Stone. Incidemment, nous avons droit à un documentaire bien structuré et crédible mais qui ne se prend pas véritablement au sérieux, ce qui en rehausse d'ailleurs l'aspect divertissement. À surveiller dans le documentaire : certains projets développés par Stone et Parker datant de quelques années avant la télédiffusion de la série.

Vous retrouverez en deuxième lieu un vidéoclip pour la chanson Chocolate Salty Balls, interprétée il va sans dire par le personnage Chef (dont la voix provient de Isaac Hayes). Amusant, mais sans plus. Il y a aussi une publicité pour l'émission The Daily Show with Jon Stewart, ainsi que quelques introductions à certains épisodes par les créateurs Matt Stone et Trey Parker, similaires à celles offertes pour la totalité de la première saison. Pourquoi seulement la moitié des épisodes offre-t-elle des introductions ? Et bien ces introductions avaient été filmées à l'époque pour les éditions DVD offrant une sélection des meilleurs épisodes (best-of). Or, comme ce n'est pas la totalité des épisodes de la deuxième saison qui fut offerte dans ces éditions, certains épisodes se retrouvent ici dénudées de ces introductions. Ce qui est dommage, considérant que celles-ci sont souvent hilarantes.




Conclusion
Les amateurs de la série South Park voudront immanquablement se procurer cette édition, ne serait-ce que pour le contenu, c'est-à-dire la totalité des épisodes de la deuxième saison. Car du point de vue strictement technique, cette édition se contente d'offrir un produit dans la moyenne. La qualité d'image est correcte et le mixage sonore acceptable, mais sans plus. Quant aux suppléments, l'excellent documentaire à lui seul sauve la mise.


Qualité vidéo:
3,2/5

Qualité audio:
3,2/5

Suppléments:
2,5/5

Rapport qualité/prix:
3,4/5

Note finale:
3,0/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2003-06-23

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
South Park

Année de sortie:
1998

Pays:

Genre:

Durée:
404 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
DVD

Nombre de disque:
3 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Documentaire, introduction des créateurs sur certains épisodes et vidéoclip

Date de parution:
2003-06-03

Si vous avez aimé...