Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

True Confessions

Critique
Synopsis/présentation
Ulu Grosbard est un cinéaste très peu prolifique et donc forcément énigmatique. Si il n’a pas le talent évident d’un Terence Malick qui partage le même gout de la discrétion et de la retenue, cet ancien tailleur de diamants en Belgique devenu metteur en scène à Broadway est passé à la réalisation au cinéma sans malheureusement connaitre le succès que la qualité d’au moins ce True Confessions aurait du lui amener.
En effet, nous ne connaissons pas les secrets de la production de ce film (la faut a un DVD totalement vide de suppléments alors qu’ils auraient été les bienvenus) mais il parait assez incroyable de voir un réalisateur quasi inconnu en 1981 se retrouver aux manettes d’une histoire brillamment inspirée de l’affaire du Dahlia Noir et avec deux immenses stars du calibre de Robert De Niro et Robert Duvall.
Et le moins que l’on puisse dire est que Grosbard se tire magnifiquement de ce pari pourtant difficile et propose une oeuvre originale et surprenante sur bien des points.
Il aurait été trés facile pour un réalisateur tout venant, surtout au début des années 80 de choisir l’angle du sensationnel et du spectaculaire (auquel le sujet traité différemment pourrait se prêter), mais Grosbard s’attache avant tout à ses personnages, leur psychologie complexe et le combat social et moral qui va les faire s’entredéchirer.

L’histoire policière qui sert de trame de fond et lie les personnages entre eux est donc directement inspirée de celle tristement célèbre du Dahlia Noir (dont James Ellroy à tiré un génial roman qui à été récemment très librement adapté par Brian De Palma au cinéma) sans pour autant s’en avérer un simple décalque. Ce meurtre atroce et les répercussions qu’il a eu sur l’Amérique d’alors ne sont pourtant pas le sujet principal de Grosbard même si celui se sert très intelligemment et habilement de l’ambiance poisseuse et malsaine qui s’en dégage pour créer une ambiance vraiment particulière.

Mais ce qui surprend le plus dans True Confessions est cette capacité combinée du scénario et de la mise en scène à s’attarder sur des petits rien, sur des détails qui font toute la richesse psychologique et la réussite du film. De plus lorsque vous avez des acteurs de la classe de la finesse de De Niro et Duvall, le film ne peut être qu’une réussite.
Et c’est bien avec surprise que nous avons découvert que ce « petit film » oublié mais à la réputation solide est en fait une totale réussite qui mérite bien mieux que cette édition DVD ras du plancher qui à cependant le mérite d’existé.
Nous conseillons donc à tous les amateurs de Robert De Niro de se jeter sur le film ou il compose un ecclésiastique doué et ambitieux (et dont le conflit moral est passionnant) avec l’immense talent qu’on lui connait et il à face à lui un Robert Duvall absolument magistral qui incarne son frère policier colérique mais intelligent qui se retrouve en plein coeur d’un potentiel scandale qui pourrait impliquer son frère, tout cela sur fond de meurtre traumatisant.

En bref, True Confessions est une perle oubliée à découvrir d’urgence, un film qui évite le spectaculaire mais compose une petite musique entêtante qui fait que vous ne serez pas prêt de l’oublier.




Image
L’image est proposée soit au format respecté de 1.85 :1 d’aprés un transfert 16:9 soit en format recadrée de 1.33 :1 d’après un transfert 4:3.
Nous ne parlerons pas de la face contenant la version recadrée non seulement parce que nous rejetons ce procédé en bloc mais aussi parce que le transfert y est de même qualité que la version respectée hors charcutage.
La définition générale est honorable mais en ces temps de HD, il est clair qu’elle peine à convaincre cependant. L’interpositif n’est pas trés propre dans l’ensemble et des points, poussières et traits sont clairement visibles sans pour autant devenir gênants. Quelques scènes, principalement en extérieur, se montrent trés granuleuses mais le problème est rapidement résolu et le grain léger qui est présent quasiment tout au long du film lui offre un rendu cinéma agréable.
Le rendu des couleurs n’a rien de remarquable ni de problématique. Les couleurs sont justes, constante mais manque dans l’ensemble de saturation ce qui conduit parfois à avoir une sensation de couleurs passées.
Le contraste est bien géré et évite toutes les brillances.
Les scènes sombres sont agréablement mais nous aurions apprécié des noirs plus purs et profonds.
La partie numérique laisse voir du moirage de façon régulière mais toujours dans des proportions jamais gênantes et aucun autre défaut n’est digne d’être mentionné ici.


Un transfert appréciable mais qui aurait bien mérité une remasterisation complète. Il est curieux de voir un excellent éditeur comme la MGM continuer à sortir des éditions certes correctes mais qui auraient pu être admirables si un vrai travail de restauration leur avait été appliqué.





Son
Les trois bandes-son disponibles sur cette édition sont respectivement en Anglais (Dolby 2.0 stéréo), Anglais (Dolby 1.0 mono), Français (Dolby 1.0 mono) et Espagnol (Dolby 1.0 mono).

La dynamique de la bande-son stéréo ou mono en Anglais est d’une faiblesse (toute relative) qui ne rend pas forcément justice au film. Il en est de même pour leur présence et leurs spatialités qui se limitent au minimun syndical, certes largement écoutable mais en dessous de ce que l’on aurait été en droit d’attendre pour un film de cette qualité.
La musique est correctement rendue malgré des limitations évidentes dans le haut comme le bas du spectre et ce sur les deux formats sonores. Elle est cependant parfaitement intégrée au reste de la bande-son.
Les dialogues sont en permanence parfaitement intelligibles et si des traces de parasites ou distortions sont parfois audibles elles restent très limitées pour peu que l’on reste raisonnable sur le volume générale. Nous tenons toutefois à signaler un niveau des voix assez faible qui oblige parfois à jouer du volume.

Les bandes-sons doublées en Français et Espagnol sont clairement à éviter tant elle perdent en qualité par rapport à leur homologues anglaises.

Les sous-titres sont disponibles en Anglais et Espagnol seulement.

Comme pour l’image, le résultat est correct mais extrêmement banal alors que le film méritait clairement beaucoup mieux et surtout que les techniques de remasterisation et de nettoyage ont énormément progressé.









Suppléments/menus
Il est décevant de voir que la MGM à choisir d’offrir le traitement minimal à cette excellent film qui mérite mieux que cette édition totalement vide de tout suppléments, surtout que nous sommes certains que le réalisateur ainsi que les acteurs n’auraient pas demandés mieux que de participer à un documentaire sur le film.







Conclusion
Une édition aux qualités audio et vidéo correcte mais décevantes au vu du niveau général actuel et de ce que méritait cette oeuvre passionnante. Qui plus est la MGM à décidé de ne l’accompagner d’aucun supplément quel qu’il soit.
Cependant étant donné la rareté du film nous ne pouvons que recommander son achat aux cinéphiles appréciant les oeuvres complexes mais discrétes.

True Confessions est curieusement un film jété aux oubliettes alors qu’il posséde toutes les qualités pour devenir un vrai classique. Certes son refus du spectaculaire (alors que le sujet aurait pu s’y prêter), son absence de flamboyance au profit de la finesse psychologique font sans doute que le public comme les studios ont décidés de passer sous silence ce pourtant excellent film. Voici donc l’occasion de rattraper cette « erreur » et de vous régaler d’un film intense, passionnant et admirablement intérprêté et filmé.



Qualité vidéo:
3,2/5

Qualité audio:
2,9/5

Suppléments:
0,0/5

Rapport qualité/prix:
3,3/5

Note finale:
3,0/5
Auteur: Stefan Rousseau

Date de publication: 2007-06-20

Système utilisé pour cette critique: Projecteur Sharp XV Z9000, Lecteur de DVD Toshiba SD500, Recepteur Denon, Enceintes Triangle, Câbles Banbridge et Real Cable.

Le film

Titre original:
True Confessions

Année de sortie:
1981

Pays:

Genre:

Durée:
108 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1 et 1.33:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 stéréo
Anglaise Dolby mono
Française Dolby mono
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Aucun

Date de parution:
2007-04-17

Si vous avez aimé...