Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Ghost (Special Collector’s Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Alors que tout va pour le mieux entre Sam (Patrick Swayze) et Molly (Demi Moore), une soirée à l’opéra se termine en drame quand Sam est tué par un inconnu qui tente de lui dérober son portefeuille. Cette tragédie plonge Molly dans une triste solitude. Ce qu’elle ignore, c’est que l’esprit de Sam veille sur elle, mais essaie également de comprendre les événements qui ont mené à sa mort. Ainsi, avec l’aide d’une médium (Whoopi Goldberg), Sam entre en contact avec Molly pour la prévenir du danger qui la menace et pour lui révéler l’identité de son tueur.

La réputation du film Ghost n’est évidemment pas à refaire. Le succès de ce dernier prouve qu’à Hollywood, romantique et fantastique font bon ménage. Le film offre quelques scènes d'anthologies, appuyé notamment par la légendaire chanson Unchained Melody des Righteous Brothers.
Notons que Ghost a également réussi à faire de la poterie une activité étrangement sensuelle...


Image
Le film est présenté au format d’image respecté de 1.85:1 d’après un transfert 16:9.

Après maintenant 17 ans, on s’attend à ce que le matériel source de Ghost ait subit les méfaits de l’âge. Jusqu’à un certain point, c’est vrai, mais il n’en demeure pas moins que le transfert produit pour cette édition spéciale, presque identique à celui de la version parue en 2001, en est un de qualité. Seuls quelques parasites sont visibles, se limitant à des points et égratignures peu notables. La définition générale de l’image est bonne, bien que quelques plans paraissent plus doux que d’autres. Cependant, l’image profite parfois d’un rendu des textures particulièrement détaillé et précis. Les couleurs sont également bien reproduites, évitant les débordements et affichant toujours un bon niveau de saturation. Pour la plupart, les tons de peaux paraissent naturels. Le niveau des noirs est correct, alors que les contrastes sont bien gérés. Les dégradés sont fluides et mènent vers de noirs généralement profonds et purs, à quelques exceptions près.

Numériquement, il faut prendre en note qu’un halo causé par une sur accentuation abusive des contours est souvent présent. Le titre et le nom des artisans du film au début de celui-ci en est un exemple extrême. De plus, les parties sombres affichent parfois un effet fantôme (aucun lien avec le film) caractérisé par des traînées rougeâtre foncées.


Son
La version originale anglaise du film est offerte aux formats Dolby Digital 5.1 et Dolby 2.0 Surround, alors que le doublage français se contente d’une bande sonore Dolby 2.0 Surround. Une piste de commentaires audio en compagnie du réalisateur Jerry Zucker et de l’auteur Bruce Joel Rubin est également disponible.

À l’instar du transfert vidéo, le mixage sonore possède quelques bonnes caractéristiques, mais souffre également de certains problèmes. Le champ sonore met l’emphase sur les canaux avants, ne laissant que quelques sont d’ambiance déborder vers les canaux d'ambiophonies. De nombreuses situations auraient profité d’une plus grande activité des canaux arrières, mais celles-ci sont trop peu exploitées. Les dialogues demeurent nets et intelligibles, bien que quelques paroles laissent entendre un léger bruit de fond. La trame sonore est intégrée adéquatement au mixage avec une dynamique acceptable. Les basses sont correctes, mais sans plus. Au niveau des extrêmes graves (LFE, canal .1), il est dommage de constater que la profondeur n’atteint pas la force espérée.

Seuls des sous-titres anglais sont disponibles.


Suppléments/menus








Conclusion
Quand une réédition est mise sur le marché, on suppose habituellement qu’il s’agit purement d’un produit promotionnel servant à la publicité d’une autre production qui a un lien quelconque avec le film. Dans le cas de Ghost cependant, il semble s’agir d’une réédition dans les règles de l’art: Patrick Swayze est absent du grand écran depuis des années, tout comme Demi Moore, et aucune suite ou reprise n’est prévue. Ainsi, il n’est pas question non plus de capitaliser sur d’autres productions.

Quand à l’édition elle-même, elle se situe au niveau avec les autres films de cette époque. L’image n’est pas excellente, mais limite les effets de l’âge. La même chose pourrait être dites à propos du mixage sonore. Les suppléments semblent nombreux, mais certains sont de très courtes durées. Cependant, ils ont au moins le mérite d’être intéressants.


Qualité vidéo:
3,7/5

Qualité audio:
3,6/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2007-04-06

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Hitachi 51F500, Récepteur Denon AVR-487, Enceintes Denon SYS-57HT, Lecteur DVD/HD-DVD XBox 360 de Microsoft

Le film

Titre original:
Ghost

Année de sortie:
1990

Pays:

Genre:

Durée:
126 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Paramount

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.78:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais

Suppéments:
Piste de commentaires audio, documentaire sur le film, analyse de la scène d'amour, hommage aux grandes romances hollywoodiennes, bandes-annonces et galleries d'images

Date de parution:
2007-03-13

Si vous avez aimé...