Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Harsh Times

Critique
Synopsis/présentation
Jim Davis (Christian Bale) a été ranger durant la Guerre du Golfe. Il ne s’en est jamais vraiment remis, comme en témoignent les cauchemars qu’il fait. Pour tenter de régler ce désordre, Jim pense à épouser Marta, sa petite amie mexicaine et à l’emmener vivre aux États-Unis où il compte trouver un travail dans les forces de l’ordre. Le jeune homme se rend donc à Los Angeles pour trainer avec son ami Mike (Freddy Rodriguez) qui doit à tout prix trouver un emploi pour aider sa relation avec Sylvia (Eva Longoria). Mais au fur et à mesure que les deux hommes effectuent les démarches pour trouver un travail, ils errent dans les rues à la recherche d’un peu d’action.


Image
Le film est offert au format d’image respectée de 1.85:1 d’après un transfert 16:9.

La définition générale de l’image est très bonne, mais pas optimale. Puisqu’il s’agit d’une production récente, il va de soi que l’interpositif employé ne montre aucune anomalie, outre un grain quelque peu prononcé tout au long du film. L’image offre ainsi une belle netteté et le niveau de détails et de textures reproduit est plus qu’admirable. Employant une photographie assez particulière qui privilégie certains tons de jaunes, le transfert présente ici un impeccable rendu des couleurs. Ces dernières sont riches et demeurent constamment dans les bons tons de ladite photographie. Ainsi, elles ne font preuve d’aucun défaut apparent concernant leur saturation ou leur débordement. On ne peut malheureusement en dire autant des contrastes qui ne sont pas toujours corectement réglés influençant souvent la définition générale de l'image. Mais rassurons-nous, il s’agit d’un défaut qui ne vient pas gâcher totalement le visionnement du film. Sinon, puisqu’une bonne partie du film se déroule dans des parties sombres, nous avons droit à des dégradés fluides et précis. Des noirs purs et profonds viennent également caractériser ce transfert. Finalement, on ne notera aucun problème numérique majeur pour ce transfert qui aurait pu être davantage peaufiné.



Son
Cette édition propose deux bandes sons, toutes deux offertes au format Dolby Digital 5.1, l’une en version originale anglaise et l’autre en version française. Puisque le film était présenté exclusivement en version anglaise lors de sa sortie au cinéma, il devient évident que la présence d’un mixage français est fort appréciable.

La bande son anglaise Dolby Digital 5.1 livre parfaitement la marchandise. Elle fait preuve d’un dynamisme tout à fait adéquat ainsi que d’une très solide présence. Même si le film ne se prête pas aux plus grands exploits d'ambiophonies, l’environnement sonore est malgré tout très bien exploité. L’action principale passe surtout par les canaux avant et les enceintes arrière servent principalement à des effets d’ambiance. Ce n’est que lors des quelques séquences de fusillades (la scène d’ouverture, entre autres) que ces enceintes se réveillent un peu et que le potentiel du mixage multicanaux se fait finalement sentir. En ce qui concerne les dialogues, ils demeurent constamment et parfaitement audibles, étant bien entendu l’élément prédominant de ce mixage. Idem pour la trame sonore qui s’intègre subtilement et efficacement au mixage. Quant aux basses, elles sont fréquemment utilisées, surtout pour mieux appuyer la trame sonore, mais aussi lors des scènes plus mouvementées. À tout moment, elles demeurent profondes. Le canal d’extrêmes graves se veut, par contre, un peu plus discret n’intervenant qu’à quelques reprises seulement, mais d’une efficacité tout à fait adéquate.

Il y a option de sous-titrage en anglais (pour malentendants) seulement.



Suppléments/menus








Conclusion
Harsh Times n’est qu’un autre drame policier où deux « loosers » tentent de refaire la loi à leur façon. Il n’est pas étonnant d’ailleurs de voir que le réalisateur David Ayer est aussi le scénariste de Training Day … Si ce film arrive à se distinguer, c’est par la performance hallucinante de Christian Bale qui prouve à nouveau qu’il est probablement l’acteur le plus versatile de sa génération.

Alliance nous offre une édition somme toute correcte. Le transfert vidéo est perfectible, mais la bande son est solide et répond parfaitement au genre de film qu’est Harsh Times. De plus, la présence d’un mixage français, alors que le film était distribué en version originale seulement au Québec, ne peut être qu’applaudie. Les suppléments se veulent quant à eux très peu nombreux et d’un intérêt minimal.


Qualité vidéo:
3,7/5

Qualité audio:
4,0/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,5/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2007-04-09

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Toshiba 27A43C, Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
Harsh Times

Année de sortie:
2006

Pays:

Genre:

Durée:
116 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Alliance Atlantis

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais (CC)

Suppéments:
Piste de commentaires audio, scènes supprimées, bandes-annonces

Date de parution:
2007-03-13

Si vous avez aimé...