Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Black Rain

Critique
Synopsis/présentation
Réalisé par Ridley Scott en 1989, Black Rain est un des représentants d'un sous-genre du film policier, le film policier avec choc culturel (de préférence nippo-américain), dont l'un des précurseurs a été The Yakuza, et qui nous a donné des oeuvres aussi nombreuses que variées, de Rising Sun à Wasabi.

L'histoire est celle de Nick (Michael Douglas), un flic plus ou moins louche du NYPD (qui est sous enquête de l'inspection générale des services), qui, avec son jeune partenaire Charlie (Andy Garcia) est témoin du meurtre d'un yakuza par un autre dans un restaurant de New-York. Après une poursuite mouvementée, ils parviennent à arrêter le meurtrier, Sato (Yusaku Matsuda), et sont chargés de le livrer aux autorités japonaises à Osaka. Avant même d'être descendus de l'avion, ils se font rouler par les hommes de Sato, qui récupèrent leur chef avant les policiers japonais.

Confinés au départ dans un simple rôle d'observateurs, les deux new-yorkais vont s'adjoindre l'aide de leur ange gardien, Masahiro (Ken Takakura) pour essayer de retrouver Sato eux-mêmes et de laver leur honneur. Cette poursuite amènera les deux héros, Nick et Masahiro, à de profondes remises en question.

Ce film comporte scénario intéressant, supporté par des personnages crédibles interprétés par des acteurs solides, et par une réalisation tout à fait impeccable, dans laquelle on reconnaît bien la patte de Ridley Scott. Sans être un des chefs d'oeuvres de Scott, il s'agit tout de même d'un de ses très bons films.


Image
Le film est proposé au format respecté de 2.35:1 d'après un transfert 1080p.

Le transfert a été fait à partir d'une copie très propre du fim, et à part un léger flou sur les logos des compagnies de production (qui doit être dù à de multiples passages dans des tireuses optiques), aucun défaut de pellicule n'est à déplorer. L'image est très nette et offre une définition très correcte, tout à fait en rapport avec les standards de l'époque. La définition 1080p du transfert permet de profiter du film tel qu'il est sur la pellicule, les pixels étant généralement plus fins que les grains d'une copie 35mm.

Les couleurs sont riches et naturelles. Comme il s'agit d'un film relativement ancien, il n'y a pas là de traitements d'étalonnage numérique comme nous sommes habitués à voir sur toutes les productions hollywoodiennes récentes. La photographie de Jan De Bont (un directeur photo qui depuis est passé à la réalisation, avec des résultats inégaux) se prête très bien à la réalisation de Ridley Scott, et certaines ambiances rappellent fortement celles de Blade Runner. Tout ceci est parfaitement rendu par le très beau transfert HD, dont la palette de couleur bénéficie d'un réglage impeccable des niveaux de noir et de blanc, ce qui permet de profiter aussi bien du grain photographique des scènes sombres que de la finesse des scènes de jour.

En ce qui concerne la partie numérique, aucun défaut n'est à déplorer. Ni filtrage malvenu, ni artéfacts de compression ne viennent gêner le visionnement du film. Pour résumer, il s'agit là d'un film qui date un peu, et donc la qualité d'image ne correspond pas aux standards d'aujourd'hui. Mais, et c'est là le plus important, ce qu'il y a sur la pellicule se retrouve sur ce HD-DVD, avec une grande fidélité.


Son
La bande-son du film a fait l'objet d'un remixage multicanal, et cette édition nous en propose plusieurs versions, à savoir la version original anglaise en Dolbi Digital Plus 5.1 EX et DTS 6.1, et les doublages en français et espagnol en Dolby Digital Plus 5.1. Des sous-titres anglais, français, espagnol et anglais pour malentendants sont proposés. Un véritable sans faute. C'est la version DTS qui fait l'objet de cette critique.

Cette bande-son offre une présence très convaincante et s'avère plutôt immersive. La dynamique offerte par le format est mise à profit, sans qu'aucune exagération ne soir notable. Les canaux d'ambiophonie sont mis à contribution lorsque nécessaire, ajoutant à l'ambiance dégagée par le film. Le placement des effets sonores est précis et les effets de transition sont tout à fait crédibles.

Le mixage des différents éléments est impeccable. Les dialogues sont toujours intelligibles, même lorsque les japonais parlent un anglais approximatif. La trame sonore offre profondeur et une haute fidélité. Les effets sonores, parfois explosifs, sont réalistes et accompagnent aussi bien les ambiances que les scènes d'action. Le canal d'infra-graves est mis à contribution lorsque nécessaire, là encore sans exagération.


Suppléments/menus




Conclusion
Cette très belle édition HD DVD nous permet de (re)découvrir un bon Ridley Scott. Sans atteindre le niveau des chefs d'oeuvre qui l'ont inscrit au panthéon des réalisateurs-culte, il s'agit d'un bon film d'action, soutenue par des personnages intéressants et une belle réalisation. Cette édition nous livre la marchandise du mieux qu'il soit possible de la livrer, avec un très bon transfert 1080p, une bande-son multicanal très convaincante, et un ensemble de suppléments assez sympathique. Ce n'est peut-être pas le disque que vous utiliserez pour démontrer à vos amis la supériorité de la HD, mais il bénéficie sans aucun doute des capacités du format et s'avère très plaisant à visionner.


Qualité vidéo:
4,4/5

Qualité audio:
4,6/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,5/5

Note finale:
4,5/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2007-08-15

Système utilisé pour cette critique: Xbox 360 avec lecteur HD-DVD, recepteur Denon-AVR-1602, enceintes Wharfedale modus cube et caisson PC-8, cables Acoustic Research.

Le film

Titre original:
Black Rain

Année de sortie:
1989

Pays:

Genre:

Durée:
125 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Paramount

Produit:
HD DVD

Nombre de disque:
1 HD-30

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise DTS ES 6.1
Anglaise Dolby Digital Plus 5.1 EX
Française Dolby Digital Plus 5.1
Française Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol
Anglais (CC)

Suppéments:
Bandes-annonces, Segments documentaires sur le script, la distribution, le tournage et la post-production du film

Date de parution:
2007-01-23

Si vous avez aimé...