Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Miami Vice (WS - Rated)

Critique
Synopsis/présentation
Inspiré de la populaire série du même nom créée par Anthony Yerkovich dans les années 80, le réalisateur Michael Mann, ayant travaillé lui-même sur la série en tant que producteur exécutif, prolonge les enquêtes des inspecteurs Ricardo « Rico » Tubbs (Jamie Foxx) et Sonny Crockett (Colin Farell) qui doivent ici enquêter sur le meurtre de deux agents fédéraux en intégrant le monde des trafiquants de drogue. Ils devront agit en tant qu’agents doubles auprès du trafiquant José Yero (John Ortiz) et son associée Isabella (Gong Li). Évidemment, le tout se compliquera lorsque Crockett tombera sous le charme de la charmante trafiquante, et surtout lorsque Yero doutera de l’honnêteté des deux hommes.

Cette édition dite « intégrale du réalisateur » propose un montage différent de celui vu en salles. Près de sept minutes ont été ici ajoutées. Parmi les ajouts majeurs, on en notera deux qui se démarquent immanquablement du montage original. D’abord, la scène d’ouverture qui hérite ici d’un générique et d’une brève introduction des deux personnages principaux alors que le film débutait originalement avec la scène dans le bar. Ensuite, on pourra noter un autre important ajout lors de la discussion entre Tubbs et sa copine Trudy concernant le danger que cours cette dernière par rapport à la mission. Les autres ajouts demeurent finalement très subtils et souvent assez anecdotiques.



Image
Le film est offert au format d’image respectée de 2.40:1 d’après un transfert 16:9.

Difficile d’offrir une meilleure transfert vidéo que celui offert ici. Tourné en caméra numérique HD, le film est un réel plaisir à regarder. La définition générale de l’image est donc irréprochable et malgré un grain très prononcé (principalement pour les plans sombres), l’image est d’une netteté exemplaire. Il en va de même pour les niveaux de détails et de textures rendus qui ne sont rien de moins que parfaits. Ainsi, les différents aspects techniques de la réalisation de Mann sont impeccablement reproduits. On pense ici au nombreux jeux sur la profondeur de champ. Quant au rendu des couleurs rien à reprocher également. Encore une fois, tout a été mis en place pour répondre au style si particulier de Mann et donc ici, au travail absolument remarquable de son directeur photo, Dion Beebe, avec lequel il a également travaillé pour Collateral. Les couleurs reproduites sont donc incroyablement riches, pleinement saturées et ne font preuve d’aucun débordement. Du côté des contrastes, ils sont parfaitement réglés alors que les parties sombres sont, elles aussi, impeccables. La grande majorité du film se déroulant la nuit, il va de soi que les dégradés fassent preuve d’une admirable fluidité et permettent ainsi d’accéder à un niveau de détails plus que suffisant dans ces plans plus sombres. Finalement, les noirs font preuve de pureté et d’intensité. Un beau et admirable transfert, donc, qui se rapproche dangereusement de la référence.



Son
Deux bandes sons sont offertes sur cette édition, toutes deux au format Dolby Digital 5.1, l’une en version originale anglaise et l’autre en version française. Une piste de commentaires audio du réalisateur Michael Mann est également disponible. À noter aussi que les séquences inédites ajoutées à ce montage ne peuvent être visionnées qu’en version anglaise.

Le mixage anglais utilisé pour cette critique est difficilement reprochable. Le dynamisme offert par cette bande son est absolument excellent et la présence est souvent exemplaire. Les scènes de fusillades se veulent ainsi fortement excitantes et bruyantes alors que les scènes plus intimes entre les personnages font preuve d’une belle subtilité. L’environnement sonore est précisément exploité permettant d’offrir plusieurs effets d’ambiophonie particulièrement réussis et d’instaurer une profonde immersion chez le spectateur dans l’univers du film. Les dialogues sont également parfaitement reproduits demeurant parfaitement audibles alors que la trame sonore (composée de plusieurs morceaux de musique pop/rock, dont une reprise de In The Air Tonight de Phil Collins se retrouvant uniquement sur cette édition) s’intègre subtilement au mixage. L’utilisation des basses, quant à elle, demeure judicieuse, fréquente et très précise. Les extrêmes graves sont légèrement moins sollicitées, mais ce n’est pas sans autant d’efficacité et de profondeur.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont disponibles.



Suppléments/menus








Conclusion
Miami Vice risque de déstabiliser légèrement les fans de la série de par l’approche beaucoup plus réaliste et sombre du réalisateur Michael Mann. Si sa réalisation est souvent irréprochable et admirable, il faut dire que son scénario laisse davantage à désirer. En prenant en considération que le spectateur est familier avec les deux héros, Mann crée alors une certaine distance avec le spectateur « non-initié ». Malgré tout, Miami Vice est un film policier qui se situe au-dessus de la moyenne grâce à une réalisation inspirée de Michael Mann et des interprétations solides.

En plus d’inclure sept minutes au montage original, l’édition proposée ici offre en plus un irréprochable transfert d’une grande beauté rendant amplement justice au travail de Mann sur le film ainsi qu’un mixage solide et redoutablement efficace. Bref, il s’agit d’une édition aisément recommandable et qui reproduit parfaitement le rendu visuel et sonore de cette œuvre. Quant aux suppléments, ils sont assez intéressants et divertissants, mais sans plus.




Qualité vidéo:
4,6/5

Qualité audio:
4,0/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
4,1/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2007-01-31

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Toshiba 27A43C, Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
Miami Vice

Année de sortie:
2006

Pays:

Genre:

Durée:
140 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Universal

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.40:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais (CC)
Français
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, documentaires, segments

Date de parution:
2006-12-05

Si vous avez aimé...