Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Reeker

Critique
Synopsis/présentation
Cinq jeunes se rendent dans une fête au beau milieu du désert. Mais voilà, sur leur chemin, leur voiture tombe en panne et ils se doivent de passer la nuit dans un motel abandonné. Très tôt, ils se rendront compte qu’une force meurtrière les entoure et se chargera de les tuer l’un après l’autre.

« Reeker » a connu principalement ses heures de gloire en Europe et dans plusieurs festivals américains. Énième slasher pour adolescents, le réalisateur Dave Payne peut compter sur quelques visages connus du public cible pour rehausser son film, notamment Derek Richardson (Hostel), Arielle Kebbel (American Pie : Band Camp, John Tucker Must Die), Devon Gummershall (la série télé Roswell), Éric Mabius (Cruel Intentions) et le canadien Michael Ironside (The Machinist).



Image
Le film est offert au format d’image respectée de 1.78:1 d’après un transfert 16:9.

La définition générale est plutôt correcte. L’interpositif employé n’était pas dans un état optimal puisque un grain très prononcé est présent lors de plusieurs plans, ce qui peut être très agaçant à certains moments. Sinon l’image offerte est nette et les différents niveaux de détails et de textures sont correctement reproduits. Sans faire preuve d’éclat, les couleurs sont correctement reproduites. Le rendu des couleurs extérieures (lire le paysage) est particulièrement réussi. Règle générale, les couleurs demeurent pleinement saturées et ne souffrent d’aucun débordement. Les tons de peaux demeurent naturels alors que tout effet de surbrillance est évité grâce à niveau de noirs correctement ajusté. Par contre, les parties sombres ne sont malheureusement pas à la hauteur. Encore une fois, le grain très prononcé de l’image empêche le spectateur d’accéder au niveau de détails maximal dans les zones sombres qui, doit-on le rappeler, sont ici primordiales dans un contexte de film d’épouvante. Sinon, nous avons droit à des noirs purs et profonds. Une légère sur-accentuation des contours est observable du côté numérique, mais rien de trop agaçant. C’est ce qui complète ce transfert d’image plutôt moyen.



Son
Seules deux bandes sons anglaises sont offertes, l’une au format Dolby Digital 5.1 et l’autre au format Dolby Surround 2.0. À noter que le choix de la bande-son ne peut être effectué à partir du menu. Vous devez appuyer sur la touche de votre télécommande qui permet de changer de bande-son afin d’avoir accès au mixage désiré. De plus, on déplorera l’absence totale de sous-titres sur cette édition.

Nous avons néanmoins droit à un mixage 5.1 fort intéressant qui preuve d’un excellent dynamisme et d’une belle présence. Même si elle répond aisément au genre du film, la bande son ne profite malheureusement pas assez du potentiel multicanaux. Ainsi, les enceintes arrière se veulent très discrètes et sont principalement employées pour effets d’ambiance. Le champ sonore se déploie donc surtout sur les canaux avant et permet néanmoins quelques effets localisés surtout lors de la dernière partie du film. Les dialogues, bien que très superficiels, sont toujours et parfaitement audibles alors que la trame sonore, composée par Payne lui-même, s’intègre superbement au mixage. Faisant preuve d’une belle profondeur, les basses sont adéquatement employées, particulièrement lors de la dernière partie du film. Il en va de même pour le canal d’extrêmes graves qui grondent efficacement à plusieurs occasions.



Suppléments/menus







Conclusion
« Reeker » est un film d’horreur assez moyen bourré de clichés. Les personnages sont d’aussi belles trouvailles qu’un handicapé physique (un aveugle ici), une blonde qui n’hésite pas à se pavaner en sous-vêtements à la nuit tombée ainsi qu’un voleur d'ecstacy paranoïaque. Le réalisateur Dave Payne offre néanmoins une ou deux scènes gore très intéressantes, mais ce qui sauve, en quelque sorte, ce film est son retournement de situation final qui n’est pas sans rappeler « Stay » de Marc Forster.

L’édition proposée ici est plutôt décevante. Le transfert d’image aurait pu être davantage peaufiné et les suppléments sont aussi peu nombreux qu’inutiles. Heureusement, la bande son est suffisamment excitante pour pouvoir apprécier les quelques qualités de ce film d’horreur.



Qualité vidéo:
2,8/5

Qualité audio:
3,4/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
2,5/5

Note finale:
2,8/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2006-10-20

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Toshiba 27A43C, Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
Reeker

Année de sortie:
2005

Pays:

Genre:

Durée:
92 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
VVS Films

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.78:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
-

Suppéments:
Documentaire, bandes-annonces

Date de parution:
2006-10-10

Si vous avez aimé...