Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

You, Me and Dupree

Critique
Synopsis/présentation
Tout juste de retour de leur voyage de noces, Carl et Molly (Matt Dillon et Kate Hudson) reprennent leurs emplois respectifs: lui comme architecte pour son beau-père, elle en tant qu’institutrice. Durant une soirée entre gars, Carl apprend que son meilleur ami, Dupree (Owen Wilson), a perdu son emploi et se retrouve sans logement. Afin d’éviter qu’il dorme sur la banquette d’un bar, Carl invite son garçon d’honneur à venir passer quelques jours chez lui, au grand désaccord de sa nouvelle femme. Cependant, ils réalisent rapidement que Dupree se sent beaucoup trop à l’aise et se comporte de plus en plus comme un parasite. Dupree fait donc face à un dilemme: Changer son comportement et retrouver le droit chemin… ou se faire expulser du seul endroit où il était le bienvenu.


Image
Le film est présenté au format d’image respecté de 1.85:1 d’après un transfert 16:9.

Le rendu visuel de You, Me and Dupree se situe dans les normes du marché, sans plus. Le grain est maintenu à un minimum, alors qu’on ne constate aucun point blanc ou égratignure. La définition générale de l’image est bonne, offrant un niveau de détails élevé et des textures relativement bien reproduites. Cet aspect du transfert, cependant, tend à varier d’une scène à l’autre. Les couleurs sont, sur tout la ligne, impeccable et reproduites sans problèmes. Le contraste artistique est immense entre les fabuleux paysages colorés des îles hawaïennes et les décors ternes de la banlieue américaine, entre l’isolement jaunâtre des régions désertiques aux couleurs de bois chaleureuses du réconfortant bar du coin. La palette, variable en conséquence, est pourtant toujours bien rendue. Le niveau des noirs est acceptable alors que les contrastes demeurent bien gérés. Les dégradés sont, pour la plupart, fluides et mènent à des noirs profonds et purs.

Numériquement, les traces de compressions sont maintenues à un minimum et sont donc à peine perceptibles.

Le changement de couche survient après environ 65 minutes et 30 secondes.


Son
Trois bandes sonores Dolby Digital 5.1 sont disponibles. Celles-ci consistent en la version originale anglaise, ainsi que des doublages français et espagnols. Une piste de commentaires audio en compagnie des réalisateurs Anthony et Joe Russo, du scénariste Michael Le Sieur et du producteur Scott Stuber peut également accompagner le film.

Puisque You, Me and Dupree est un film misant principalement l’emphase sur les dialogues, il est normal de constater que le mixage offert est plutôt limité. Le dynamisme n’est évidemment pas optimal, alors que l’environnement sonore se concentre principalement depuis les canaux avants. Ces derniers offrent une très bonne stéréophonie, audible lors des transitions gauche-droite. Les dialogues sont reproduits sans défauts de numérisation ou de compression. Les paroles demeurent parfaitement intelligibles, sans problème de captation. Les canaux s'ambiophonies reproduisent quelques sons d’ambiance, rarement plus. La trame sonore profite de tous les canaux, mais l’utilisation des canaux arrières reste limitée. Les basses sont correctes, sans plus, alors que les extrêmes graves (LFE, canal .1) sont anecdotiques.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont également offerts.


Suppléments/menus








Conclusion
Nous connaissons tous un Dupree, cet ami immature qui ne semble jamais vouloir vieillir. Malheureusement, la façon dont ce stéréotype est représenté dans le film nous empêche d’avoir la moindre sympathie pour celui-ci. Qui plus est, le spectateur ne peut pas non plus éprouver ce sentiment envers Carl (Dillon), car son personnage se détériore au fur et à mesure. En bout de ligne, le seul personnage appréciable du film est celui de Molly (Hudson), pour qui nous éprouvons de la pitié… Pour une comédie romantique, ça nuit à l’ambiance.

L’édition offerte n’est certainement pas mauvaise mais, tout comme le film, n’offre strictement rien de nouveau. Le transfert vidéo est réussi, n’affichant aucun défaut majeur, alors que le mixage sonore se limite à être fonctionnel. Les suppléments sont nombreux et purement divertissants: Entrevues, scènes inédites, bêtisier, … La routine habituelle quoi !


Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
3,7/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,6/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2007-01-15

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
You, Me and Dupree

Année de sortie:
2006

Pays:

Genre:

Durée:
110 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Universal

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1
Espagnole Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, scènes inédites, fin alternative, bêtisier, entrevues et bandes-annonces

Date de parution:
2006-11-21

Si vous avez aimé...