Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Point Break (Pure Adrenaline Edition)

Critique
Synopsis/présentation
La carrière de l’acteur Keanu Reeves est un parfait exemple du parcour vers la célébrité (au sens hollywoodien). Alors que son début de carrière consiste principalement de téléfilms ou de long métrages à petit budget, ses rôles sont également limités à des personnages dramatiques. En 1991, la situation change alors qu’il joue aux côtés de Patrick Swayze dans Point Break. Reeves y joue un agent du FBI nommé Johnny Utah, spécialisé dans les vols de banques. Afin de résoudre une série de vols en Californie, il s’infiltre parmi un groupe de surfers en éternelle quête de sensations fortes. Après s’être lié d’amitié avec ceux-ci, il réalise à son grand regret qu’ils sont les auteurs de tous ces crimes. D’une situation à l’autre, Utah aura des choix à faire entre la fidélité et le travail, entre l’amour et le devoir.


Image
Le film est présenté au format d’image respecté de 2.35:1 d’après un nouveau transfert 16:9, différent de celui produit pour l’édition parue en 2001.

Malgré les quinze ans du film, l’interpositif utilisé n’affiche que très peu de parasites. Quelques points noirs apparaissent ça et là, mais rien de majeur ou de trop intrusif. La définition générale varie, mais demeure généralement bonne. Certains plans paraissent plus doux, mais ceux-ci sont rares. Le niveau de détails n’est pas impressionnant; elles permettent ce pendant de déceler les textures sans problèmes. Le début du film nous présente une image à la palette limitée, un choix évidemment artistique. Cependant, quand l’action se déplace sur la plage, la palette prend vie et les couleurs abondent. Malgré une palette variée, ce transfert ne permet pas d’en profiter au maximum puisque celle-ci manque légèrement de saturation. On se serait attendu à des couleurs plus vives. Le niveau des noirs est correctement ajuté, alors que les contrastes causent rarement problèmes. Les dégradés sont fluides, mais bloquent à quelques reprises. Les noirs paraissent purs, quoi que inconsistant dans leurs profondeurs.

Numériquement, les halos et effets de crénelage sont maintenus à un minimum, tout comme les effets fantômes dans les parties sombres.

Le changement de couche survient après environ 58 minutes et 35 secondes, soit entre le treizième et quatorzième chapitre.


Son
Un grand total de quatre bandes sonores accompagne cette édition. Malheureusement, la bande-sonore DTS présente sur l’édition précédente a été délaissée. Nous retrouvons donc deux mixages en version originale anglais (Dolby Digital 5.1 et Dolby 4.0 Surround) et les doublages français (Dolby 2.0 Surround) et espagnol (Mono).

Pour un film d’action, le mixage 5.1 satisfait aux exigences. Certes, on ne peut le comparer aux bandes sonores des récentes productions, mais il réussit tout de même à créer un environnement sonore immersif et dynamique. Les sons d’ambiance abondent, que ce soit la pluie, le vent ou les vagues, et accentuent le réalisme du mixage. Très peu de transitions d’un canal à l’autre sont audibles, sauf peut-être dans le champ sonore avant. Les dialogues demeurent nets et intelligibles, même quand les sons d’ambiance envahissent l’environnement sonore. La trame sonore accompagne le mixage avec subtilité ou intensité, selon le cas. Les basses supportent adéquatement le mixage, alors que le caisson d’extrêmes graves (LFE, canal .1) gronde au fil des vagues et du vent.

Seuls des sous-titres espagnols et anglais sont disponibles.


Suppléments/menus








Conclusion
Point Break n’est certainement pas à la hauteur de Speed, mais ce film a quand même donné la chance à Keanu Reeves de s’éloigner de ses rôles habituels et d’embarquer dans l’action… à son avantage. Sans être mémorable, Point Break demeure un bon divertissement dans ce genre.

Le nouveau transfert produit pour cette édition rend justice à la photographie du film, rendant avec justesse les splendides plans d’ensemble, qu’il s’agisse des séquences en surf ou en parachute. Le mixage sonore remplit amplement son role. Quelques suppléments sont offerts, mais sans réel intérêt.


Qualité vidéo:
3,7/5

Qualité audio:
3,8/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,7/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2006-10-27

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Point Break

Année de sortie:
1991

Pays:

Genre:

Durée:
122 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Twentieth Century Fox

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby Digital 4.0
Française Dolby 2.0 Surround
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Huit scènes inédites, documentaire rétrospectifs, documentaire sur les cascades, entrevues, galerie d'images et bandes-annonces

Date de parution:
2006-10-03

Si vous avez aimé...