Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

21 Grams (Collector's Edition)

Critique
Synopsis/présentation
L’histoire de 21 Grams est à la fois simple et complexe. Simple, dans les récits qui sont présentés, mais complexe dans la façon de les raconter. À la base, nous suivons les tribulations quotidiennes de trois personnages principaux: Paul Rivers (Sean Penn), un mathématicien gravement malade, voire même mourant; Christina Peck (Naomi Watts), une mère de famille typique de la banlieue; Jack Jordan (Benicio Del Toro), un ex-détenu qui a trouvé le droit chemin grâce au christianisme. Bien que rien ne semble unir ces personnages, leurs destins se croiseront de façon tragique à cause d’un accident qui changera leurs vies à tout jamais.

Pour une description plus détaillée du film, nous vous invitons à consulter la critique de l’édition précédente.


Image
Cette édition offre un transfert identique à celui disponible sur l’édition précédente. Voici ce qui avait été dit à propos de cette dernière:

21 Grams est présenté au format respecté de 1.85:1 et bien entendu d’après un transfert 16:9. Vu la facture visuelle très stylisée du film, il est difficile de critiquer la qualité d’image. À tout le moins, pouvons-nous affirmer que, dans l’ensemble, le transfert présente une image fidèle à la version du film présenté en salles.

Les artisans du film ont eu recours à bon nombre d’artifices pour donner à l’image un style et une texture bien particulière. Tout d’abord, vous remarquerez la présence volontaire de grain. Dans les circonstances, l’image apparaît aussi nette que possible et présente la plupart des détails et textures avec une certaine précision. Mais bien entendu, ce grain ne permet pas une définition optimale et certaines subtilités sont perdues. Quant aux couleurs, tout indique qu’elles sont bien restituées et fidèles aux intentions des artisans du film, et ce malgré une constante fluctuation de la balnce chromatique. La photographie et les couleurs qui en résultent sont de toute évidence un élément très expressif du film et les variantes sont relatives aux humeurs des personnages ou à la gravité des événements. On nous offre tour à tour des teintes très saturées et vives ou encore des couleurs quasi-délavées et très ternes. Impossible dans ce cas de juger de la naturalité des couleurs, mais à tout le moins est-il possible d’affirmer que la saturation semble adéquate dans les circonstances et qu’il n’y a aucune trace de débordement. Le contraste apparaît fort bien ajusté et ne fluctue jamais. Dans l’ensemble, la brillance est assez bien gérée mais il arrive à quelques reprises que le niveau des noirs ait été relevé. Il n’est cependant pas impossible que ce trait soit imputable au matériel source et non au transfert. Les noirs sont par ailleurs purs et nets, exempts de fourmillement (qu’il ne faudrait pas confondre avec le grain intentionnel de la pellicule). Les parties sombres offrent des dégradés généralement subtils et détaillés.

L'interpositif employé pour le transfert était dans un très bon état, et les quelques égratignures sont nullement agaçantes. La partie numérique du transfert est excellente et ne présente aucun défaut de compression ou de numérisation.


Son
À l’instar de l’image, les mixages sonores sont les mêmes. Il serait superflu d’en faire une seconde analyse. Par conséquent, voici la description provenant de la précédente critique:

Cette édition nous propose un choix de trois bandes-son : deux sont anglaises (DTS et Dolby Digital 5.1) et l’autre française (Dolby Digital 5.1). Des sous-titres anglais, français et espagnols sont également disponibles.

La plus grande qualité de ces trois mixages est certainement leur subtilité et leur discrétion. Toutes trois sont entièrement au service du film et passent presque inaperçues, évitant le piège des débordements inutiles. Dans les circonstances, la dynamique et la présence sont honorables quoique marquées par une retenue évidente. Le champ sonore se déploie majoritairement des canaux avants, mais sans pour autant que les enceintes arrières soient négligées. Le positionnement des éléments sonores présente est d'une précision franchement admirables dont on se plait à discerner toutes les nuances. Les canaux d'ambiophonies sont rarement sollicités, uniquement pour créer quelques effets d’ambiance. L'immersion sonore n’était visiblement pas la préoccupation des artisans de cette bande-son. L’accent est plutôt mis sur les nombreux dialogues, qui sont véritablement l’élément fondamental de ces mixages. Ceux-ci sont toujours nets, naturels et parfaitement intelligibles. Félicitons par ailleurs la grande qualité de la prise de son dans les scènes où Naomi Watts s’époumone puisque une distorsion (peaking) aurait facilement pu faire son chemin jusqu'au mixage final. La musique, minimaliste au possible, apparaît très bien intégrée dans le mixage, et ce avec toute la fidélité et la précision voulue. Les basses sont toutes en délicatesse, ce qui convient parfaitement au style et à l’ambiance du film. Le canal .1 (LFE) est rarement sollicité mais son utilisation est efficace.


Suppléments/menus








Conclusion
Ultimement, le principal défaut de l’édition précédente était l’absence totale de suppléments. Alors que les amateurs des œuvres de Alejandro González Iñárritu espéraient mettre la main sur une édition bondée de suppléments de toutes sortes, le seul ajout consiste en un documentaire d’environ vingt minutes intitulé 21 Grams : In Fragments. Si vous possédez l’édition précédente, cet ajout ne vaut pas un second achat. Pour une première acquisition par contre, c’est une ajout digne d'intêret.


Qualité vidéo:
3,9/5

Qualité audio:
3,8/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,5/5

Note finale:
3,6/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2007-03-05

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur ACL 16:9 Sharp Aquos LC37DB5U, Lecteur DVD OPPO OPDV971H (Sortie DVI à HDMI avec conversion HD à 720p), Récepteur Sony STR- K75OP, enceintes Bose, câbles Monster Cable

Le film

Titre original:
21 Grams

Année de sortie:
2003

Pays:

Genre:

Durée:
125 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Universal

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise DTS
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Documentaire (21 Grams: In Fragments) et bandes-annonces

Date de parution:
2006-10-03

Si vous avez aimé...