Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Commander In Chief (The Inaugural Edition - Part 1)

Critique
Synopsis/présentation
Une femme à la tête des États-Unis : voici le sujet de « Commander In Chief ».
Le Président Teddy Bridges, Républicain, afin d'obtenir les votes de la gent féminine, a choisit Mackenzie Allen (Geena Davis), indépendante, comme Vice-Présidente. À l'Article de la mort, suite à une rupture d'anévrisme, le président avant de décéder, demande à cette dernière de démissionner pour laisser la place Nathan Templeton (Donald Sutherland), le « speaker » de la Chambre des Représentants. Malgré la volonté du président et les pressions diverses, Mackenzie Allen se retrouve à la tête des États-Unis pour une durée de deux ans.

Devenant la première femme président des États-Unis, chacune de ses actions sera examinée à la loupe et les huit premiers épisodes, excepté le pilote, rapporte chacun de ses premiers pas, comprenant notamment des titres comme « First Choice » (premier choix), « First Dance » et le dernier de la série « First Scandal » (premier scandale). Ses premières prises de positions résolutions et décisions politiques révèlent en la présidente un caractère beaucoup plus humain que ce qu'offre la réalité ou encore la série politique la plus cotée du moment « West Wing » (actuellement 7 saisons à son actif, celle-ci explore plus en profondeur les rouages de la Maison Blanche). Si West Wing décrit méticuleusement le processus du pouvoir « Commander in Chief » s'attarde plus sur un Président empathique qui a à coeur le bien-être de ces citoyens. Aussi, dans l'épisode « Sub Enchanted Evening », la présidente est-elle prête à risquer une guerre contre la Corée du Nord afin de sauver la vie de quelques hommes américains bloqués dans un sous-marin se trouvant en zone non-autorisée. Pour beaucoup, jusqu'à récemment cette décision était non crédible. Quant à la crise qui surgit en Floride suite à une tempête, elle sera gérée de manière très différente de la réalité...
Mais, ce n'est pas que le côté politique de la situation qui est exploré, le côté sociologique a lui aussi sa place. Les réactions de Rod Calloway (Kyle Secor), devenu « Le Premier Homme », sont intéressantes puisqu'il est plongé dans une position jusqu'à lors détenu seulement par des femmes. Les impacts sur chacun des enfants sont, eux aussi, très bien dépeints. Amy (Jasmine Jessica Anthony), la cadette, 6 ans découvre les joies d'être servie telle une princesse et la tristesse causée par les longues absences de sa mère. Rebbeca, 16 ans, adepte fervente de l'ancien président Bridges, accepte très mal la nouvelle position de sa mère et ne tolère aucunement sa nouvelle popularité à l'école et encore moins l'attention médiatique. Son frère jumeau, à l'opposé, soutient ardemment sa mère et apprécie le nouveau prestige que lui procure sa mère. Quant à à la principale intéressée Mac, elle gére son nouveau poste tout en restant une conjointe et mère de famille attentionnée.
Ce DVD ne comprend que les 10 premiers épisodes de la première saison. Durant toute cette période la série a connu un franc succès. Démarrant le premier soir avec 18 millions de téléspectateurs et se maintenant à un très bon niveau d'écoute d'une moyenne de 15 millions de téléspectateurs, la série se place en première position des séries dramatiques. Cette première position prouve que le prémisse et surtout que le traitement qui en est fait, plaît. C'est peu étonnant, l'expérience du créateur, Rod Lurie, a du fortement contribué à ce succès. En effet, celui-ci a déjà exploré le milieu politique au travers de deux de ses films « Detherence 1999 » et surtout « Contender 2000 » thriller politique où la Vice présidente est une femme et dont il a gardé les noms de famille du président (Bridge) et vice-président (Allen) dans la présente série. Toutefois, cette réussite ne semble pas suffire à ABC, puisqu'après deux semaines de diffusion, la chaîne demande à Stephen Bochco (« NYPD Blue ») de remplacer son créateur Rod Lurie. Son mandat : donner un côté moins fleur bleue aux personnages et supprimer quelques lenteurs. C'est au 9ième épisode que celui-ci prend vraiment les reines de la série terminant ainsi la série des premiers pas.
Le succès de la série ne revient pas seulement au créateur mais aussi au jeu de deux des acteurs principaux Geena Davis, qui a remporté un « Golden Globe » pour sa performance de meilleure actrice dans une série TV, et Donald Sutherland, parfait dans le rôle du « méchant ». Quant à Jasmine Jessica Anthony, qui tient le rôle de la soeur cadette, elle a aussi remporté un prix « Young Artist Award » , en tant que meilleure jeune actrice de moins de 10 ans jouant dans une série.
Que cette série soit vue comme une propagande pour Mme Hillary Clinton ou au contraire comme une série défavorable à sa candidature, il n'en reste pas moins que la série présente un personnage politique avec une vision humaine. Le tout forme un bon divertissement mêlant habilement politique et vie familiale avec une bonne performance d'acteurs rendant le tout crédible et divertissant.


Image
Les dix premiers épisodes de la saison 1 de « Commander in Chief » se présente au format respecté de 1.78:1 dans un transfert 16:9.

La série est récente et bénéficie donc d'une bonne qualité d'image. La définition est tout à fait correcte avec une bonne précision dans les détails et les textures. Les couleurs sont bien rendues avec une tendance à tirer vers les bruns. Aucun débordement ni blocage n'a été constaté. La luminosité est bien réglé, le contraste est bien ajusté. Les dégradés sont corrects. Les noirs sont purs. Toutefois par moment, l'image est gâchés par l'apparition d'un certain grain.
Pour résumer, l'image est bonne sans être exceptionnelle. Dans le contexte d'un drame politique, l'image est très correcte.


Son
Seule la bande son originale anglaise Dolby Digital 5.1 est disponible, elle est accompagnée d'un sous-titrage anglais destiné aux sourds et malentendants. Un doublage ou sous-titrage français aurait pu donner un peu plus d'intérêt pour le public francophone !

La bande son est correcte mais aurait pu être beaucoup mieux étant donné le format Dolby Digital 5.1. En effet, on s'approche plutôt d'une bande son monophonique que d'une bande multi-canal. Même si la série repose essentiellement sur des stratégies et décisions politiques, un peu plus d'effet d'ambiance aurait été apprécié. Les dialogues sont clairs. Et la musique, lorsque présente, s'intègre parfaitement bien au tout sans nuire aux dialogues. Le dynamisme et la spatialité sont réduits au minimum. Il en est de même pour les basses et les extrêmes graves.
En résumé la bande son est réduite à l'essentiel et ne profite aucunement des fonctionnalités qu'offre le format Dolby Digital 5.1.


Suppléments/menus
Ce DVD ne comprend que les 10 premiers épisodes de la première saison de Commander in Chief, ces épisodes sont répartis sur deux disques regroupés dans un boîtier de type amaray, possédant les stupides loquets de sûreté plastiques devenu le standard chez Buena Vista.
Malheureusement après une inspection minutieuse du boîtier mais surtout des deux disques aucun supplément n'est disponible : rien de rien même pas une scène coupée ou loupée. La seule fonctionnalité offerte est la possibilité de jouer les 5 épisodes d'un disque sans interruption. C'est très maigre.
Honnêtement cette nouvelle tendance de n'offrir qu'une moitié de saison et ,de surcroît sans ajouter la moindre ombre de documentaires, scènes supprimées ou commentaires, est vraiment insultante. En effet, bon nombre de téléspectateurs préfèrent attendre quelques mois de plus et payer plus cher pour avoir en sa possession un coffret DVD digne d'intérêt c'est à dire comprenant 1 saison dans son intégralité avec quelques commentaires et documentaires.
Un simple transfert des épisodes vus à la télévision, c'est décevant.



Conclusion
Voici un DVD réduit au minimum qui ne comprend que les 10 premiers épisodes de la première saison sans aucun supplément le tout avec une image et un son acceptable. L'achat n'est donc recommandé que pour ceux qui sont intéressés au sujet et qui n'auraient pas eu le plaisir de visionner cette série lors de sa diffusion. Pour les autres, qui sait avec un peu de chance et beaucoup de patience, un coffret comprenant la première saison dans son intégralité accompagnée de quelques commentaires et documentaires sortira sur les tablettes, il ne nous reste qu'à espérer...


Qualité vidéo:
3,0/5

Qualité audio:
2,0/5

Suppléments:
0,5/5

Rapport qualité/prix:
2,0/5

Note finale:
2,0/5
Auteur: Marie-Pierre Delaunay

Date de publication: 2006-09-27

Système utilisé pour cette critique:

Le film

Titre original:
Commander In Chief

Année de sortie:
2006

Pays:

Genre:

Durée:
427 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Buena Vista

Produit:
DVD

Nombre de disque:
2 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.78:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais (CC)

Suppéments:
-

Date de parution:
2006-06-27

Si vous avez aimé...