Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Rolling Stones - Under Review: 1962-1966

Critique
Synopsis/présentation
Quand un groupe de musique atteint une popularité planétaire et est considéré comme une légende du rock, il est toujours intéressant d’effectuer un retour aux sources pour voir la naissance de ce phénomène. Dans le cas des Rolling Stones, il faut remonter à 1962 pour assister à la formation du groupe. Le documentaire Under Review 1962 – 1966 couvre cette période, allant des premières prestations, interprétant les succès des autres (Beatles, entre autre), jusqu’à l’écriture et l’enregistrement de leurs premiers disques. Cette rétrospective se fait par des entrevues en compagnie de gens du milieu de la musique ayant côtoyé les Stones à leurs débuts: critique musical, ancien guitariste, ex-directeur d’une compagnie de disque, etc.


Image
Le documentaire est offert au format d’image respecté de 1.33:1 d’après un transfert 4:3.

Règle générale, le transfert est représentatif des productions télévisuelles actuelles. Les entrevues se font dans différents environnements, mais la qualité visuelle demeure la même. La définition générale de l’image est excellente, si on prend en considération la nature de la production. Également, le niveau de détails est au-dessus de la moyenne, avec des textures reproduites avec précision et soins. Les couleurs sont généralement bien rendues, sans fluctuations intempestives. Cependant, un problème survient par moments avec les jaune clair qui semblent éclatés et causent une sorte de surbrillance. Le niveau des noirs ne cause aucun problème, alors que les contrastes sont bien gérés. Les dégradés paraissent fluides, sans blocages prématurés. Les noirs demeurent purs, mais manquent légèrement de profondeur.

Les défauts numériques sont relativement absents, mis à part peut-être un certain fourmillement visible lors de quelques entrevues.

La qualité visuelle des séquences d’archives varient grandement, passant du noir et blanc avec égratignures et taches, jusqu’à l’apparition des premiers enregistrements couleur. Mais dans une situation comme dans l’autre, ce transfert n’amplifie pas les défauts du matériel source.


Son
La seule bande sonore consiste en la version originale anglaise au format Dolby 2.0 Stéréo. La narration est assurée par une britannique nommée Mandy O’Neal, accent inclus. Notons qu’aucun sous-titre n’est présent, pas même en Anglais.

Avant toute chose, un remixage dans un format plus performant aurait été ici purement superflu. Il faut prendre en considération le fait que les séquences d’archives ont plus de 40 ans et le reste du documentaire est constitué d’entrevues individuelles et de narration. Pour les prestations musicales, celles-ci ne présentent aucun parasite ou défaut majeur. Certes, quelques-uns des enregistrements laissent entendre un son étouffé ou assourdi, mais encore une fois, c’est pardonnable après 40 ans. Pour les entrevues, aucun défaut de captation ou de compression n’est notable. Les paroles des intervenants demeurent nettes et intelligibles en tout temps. La narration profite des mêmes attributs, mais on regrette que celle-ci empiète parfois sur les séquences d’archives, limitant l’audibilité des prestations. L’accent britannique prononcé de la narratrice peut être un obstacle pour certains amateurs des Rolling Stones. Malheureusement, l’absence de sous-titres ne fait rien pour aider la situation.


Suppléments/menus







Conclusion
Loin d’être à la hauteur des autres éditions consacrées à ces dieux du Rock, Under Review 1962 -1966 offre deux avantages qui le distingue des autres documentaires: La première est de concentrer les 90 minutes du métrage sur les débuts laborieux des Stones. Des reprises («covers») des Beatles jusqu’à l’écriture de leurs premières chansons, chaque étape est abordée. Le deuxième est d’offrir un point de vue neutre et indépendant, loin de l’influence des compagnies de disques ou de certains médias. Ceci amène certains participants à critiquer quelques choix des Stones, mais en bout de ligne, les résultats sont là.

Techniquement, on peut résumer la qualité de cette édition en regardant le type de production dont il s’agit. En fait, le documentaire a été produit en premier lieu pour la télévision. Ainsi, l’image est offerte au format 1.33:1 à partir d’un transfert tout ce qu’il y a de correct et le mixage se limite au format Dolby 2.0 Stéréo. Les suppléments sont composés de biographies écrites, d'anecdotes sur le groupe et d’un quiz interactif particulièrement difficile.


Qualité vidéo:
3,5/5

Qualité audio:
3,5/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,6/5

Note finale:
3,5/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2006-08-18

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Rolling Stones - Under Review: 1962-1966

Année de sortie:
2005

Pays:

Genre:

Durée:
90 minutes

Réalisateur (s):
-

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MVD Music Video

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-5 (simple face, simple couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 stéréo

Sous-titres:
-

Suppéments:
Biographies, anectodes et quiz interactif

Date de parution:
2006-08-08

Si vous avez aimé...