Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Damon Wayans: The Last Stand?

Critique
Synopsis/présentation
Au début des années quatre-vingt-dix, la série télévisée In Living Colors aura permis à la famille Wayans de se faire un nom à Hollywood, en dehors des monologues et stand-ups. Mais cette série permettra également à chacun de se définir individuellement: Keenen Ivory se spécialise à l’écriture et la réalisation, Marlon et Shawn à l’écriture et en tant qu’acteurs. Mais du lot, Damon s’est rapidement éloigné des projets de ses frères. À titre d’exemple, il n’était dans aucun des deux premiers Scary Movie. Cette indépendance lui donne l’occasion d’entreprendre des projets de son côté et de retourner aux sources, le stand-up.

Damon Wayans: The Last Stand?, tourné en 1990, a été télédiffusé sur les ondes de HBO. Dans sa prestation d’environ 56 minutes, Wayans aborde les sujets habituels pour les comédiens: L’importance de ne pas devenir un «vendu», le plaisir qu’apportent les enfants, les inconvénients d’avoir mauvaise haleines, la religion, la musculation. Wayans consacre aussi une partie de son spectacle à parler des joies d’être marié et de sa femme; Le divorce suivra dix ans plus tard.


Image
Le spectacle est présenté au format d’image respecté de 1.33:1 d’après un transfert 4:3.

Très décevant, le matériel source, datant de 1990, affiche quelques problèmes. Notons, en premier lieu, que quelques parasites (points blancs, égratignures, …) sont visibles. Ensuite, la définition générale de l’image déçoit beaucoup, avec de nombreux plans qui paraissent flous. Même les gros plans manquent parfois de définition. Considérant la simplicité du décor (fond noir) et de l’éclairage (simple projecteur), on ne peut pas vraiment parler de détails au niveau de l’arrière-plan. Par contre, lors des rares plans montrant la foule, le niveau de détails est particulièrement bas. Cependant, il faut noter que ceci est causé par le matériel source, et non par le transfert. Le niveau des noirs est correctement ajusté. Les contrastes paraissent généralement bien. Les dégradés bloquent malheureusement prématurément, mais mènent à des noirs profonds et purs.

Numériquement, un effet fantôme (ghosting) est parfois visible au cours du spectacle, en particulier pour la couleur rouge. Sinon, quelques artéfactsde compression apparaissent par moments.


Son
Le seul mixage sonore consiste en la version originale anglaise au format Dolby 2.0 Stéréo.

Quand il est question de spectacles sur scène, particulièrement pour les monologues, il est difficile de véritablement profiter d’environnement sonore dynamisme. De plus, il ne faut pas oublier que le mixage est limité par son format stéréo. Ainsi, seulement deux éléments entrent en ligne de compte: Les paroles de Wayans et les réactions de la foule. La voix de Wayans est généralement bien rendue, sans défauts de captation ou d’enregistrement. Même lorsque le comédien change sa voix pour faire des imitations, ses paroles demeurent nettes et intelligibles. Pour la foule, le son semble s’affaisser en une seule et unique masse. Leurs rires manquent de définition et amènent parfois une certaine distorsion. Nul doute que le mixage aurait profité d’une restauration depuis les 16 ans de l’enregistrement original.

Des sous-titres anglais et espagnols sont disponibles. Rien pour les francophones.


Suppléments/menus








Conclusion
Par ses choix de carrière et ses propos sur la popularité, il est évident que Damon Wayans souhaite avoir du succès, sans attirer les inconvénients d’être une célébrité dans les tabloïdes et émissions à potin. C’est un peu pour cette raison qu’il n’ose pas s’aventurer à Hollywood comme ses frères. Le stand-up est donc son alternative. À mi-chemin entre Richard Pryor et Dave Chappelle, son style se compare facilement aux deux, avec beaucoup de blagues à connotations raciales et observations quotidiennes.

Au bilan, cette édition déçoit à plusieurs niveaux. Premièrement, la prestation de Wayans ne dure qu’une cinquantaine de minutes. Ensuite, aucun supplément n’accompagne cette édition. Finalement, l’aspect technique, autant pour le son que pour l’image, n’est pas à la hauteur, même pour du matériel source datant de 1990.


Qualité vidéo:
3,4/5

Qualité audio:
3,5/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,4/5

Note finale:
3,4/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2006-08-02

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Damon Wayans: The Last Stand?

Année de sortie:
1990

Pays:

Genre:

Durée:
56 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Twentieth Century Fox

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-5 (simple face, simple couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 stéréo

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Bandes-annonces

Date de parution:
2006-08-01

Si vous avez aimé...