Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Element of Crime, The (Criterion Collection)

Critique
Synopsis/présentation
Lars von Trier est considéré par plusieurs comme étant un des réalisateurs européens les plus créatif des dernières années. Danois d'origine Trier a notamment réalisé The Element of Crime (1984), Europa (1991), Breaking the Waves (1996) et tout dernièrement Dancer in the Dark (2000).
The Element of Crime est l'un des tout premiers long métrage du réalisateur. Un ex-policier, Fischer (Michael Elphick), vivant au Caire est mis sous hypnose. Il a oublié son passé. Il revit les étapes d'une enquête sur un tueur en série qui s'en prend à des fillettes. Trois personnages interagiront avec Fischer ; Osborne le mentor de Fischer, Kim la prostituée et Kramer le chef de la police. Des rapports humains dérangeants, troubles.
Une oeuvre bâtie comme un cauchemar, un univers onirique. Le film se déroule dans une Europe post-apocalyptique, toujours la nuit. C'est par l'image que le réalisateur transmet le mieux son message ou du moins le ton de l'oeuvre, des compositions visuelles qui ne sont pas sans rappeler des oeuvres de réalisateurs expressionnistes allemands (Dreyer, Lang et Wiene) . Rarement a t`on vu une mise en scène si sombre, glauque. Comparé à Blade Runner et Se7en, The Element of Crime fait paraître ces deux films comme des univers heureux.
The Element of Crime n'est pas le film le plus achevé du réalisateur, les motivations des personnages ne semblent toujours pas claires, en ce sens Europa et Breaking the Waves sont beaucoup mieux réussis. Ce film offre toutefois la chance de découvrir une des premières réalisations de Trier mais surtout d'admirer le sens visuel de l'oeuvre. À ce sujet notons que The Element of Crime avait remporté à Canne en 1984 le Grand Prix technique en plus d'être mis en nomination pour la Palme d'Or.


Image
L'image, de format 1.85:1, est présentée d'après un nouveau transfert anamorphique et numérique. Il faut faire bien attention ici de ne pas confondre qualité du transfert et qualité de la pellicule originale.
Il est indéniable que le transfert a été fait d'après un nouveau téléciné numérique haute définition, il n'y a pratiquement aucune sur-définition des contours ou moiré dans l'image. La définition est dans l'ensemble bonne, on notera toutefois quelques scènes qui manquent de piqué. La photographie monochrome, variant dans des tons de vert/jaune/rouge de Tom Elling est superbement rendue. Il n'y aucune sursaturation des couleurs, ni débordement. Comme chaque scène est viruellement monochrome il est absolument impossible d'évaluer la justesse des couleurs. Là où le transfert est plus problématique est quand à la qualité de l'interpositif qui a servi à faire le téléciné. Malheureusement celui-ci était très poussiéreux, il y a beaucoup de points blancs tout au long du film ce qui gâte un peu le plaisir. Dommage que Criterion n'est pas fait un travail de nettoyage du transfert, comme ce fut le cas pour Amarcord par exemple.
Un transfert numérique, bien réalisé, fait apparaître toutes les propriétés de la pellicule. On remarquera lors du visionnement de cette édition DVD de nombreuses scènes où les noirs tournent au brun. Il ne s'agit pas d'un problème relié au transfert mais bien qu'on a décidé de pousser le développement de la pellicule lors de la réalisation du film. Autre trait d'une pellicule poussée, le grain du film a tendance à éclater. Le grain, parfois très apparent, est donc tout à fait normal.



Son
Une bande-son anglaise Dolby Digital mono qui surprend. On a su habilement exploiter certaines techniques d'enregistrement pour donner aux dialogues de chaque personnage un univers sonore propre. Le cas est évident lors de la narration de l'histoire par Fischer. En contrepartie soulignons que bien que toujours clairement intelligibles les dialogues manquent parfois de naturel.
Seuls des sous-titres anglais sont inclus, chose que nous regrettons amèrement. Nous respectons cette approche d'offrir les oeuvres cinématographiques telles que vues au cinéma (bande-son et format d'image originales). Ceci étant dit, offrir plusieurs choix de sous-titrages (tel le français par exemple) ne nous semble pas une transgression de l'oeuvre.



Suppléments/menus
Si Criterion n'a pas misé sur la quantité la qualité est de mise. On offre sur cette édition un documentaire de 54 minutes sur le réalisateur et son oeuvre. Ce documentaire nommé Tranceformer - A Portrait of Lars von Trier (1997) est un véritable travail de recherche. Rien à voir avec ces productions promotionnelles déguisées en documentaire que l'on retrouve trop souvent en DVD. Stig Björkman, le réalisateur de Tranceformer - A Portrait of Lars von Trier a su bien dépeindre Trier et l'atmosphère qui se dégage de ces films. On peut y voir et entendre de nombreux extraits de films en plus d' interviews avec Lars Von Trier et ces collaborateurs. Ce documentaire est en Danois avec sous-titrage en anglais.
Seul autre élément composant les suppléments la bande-annonce originale du film. Cette édition aurait été plus complète si Criterion avait déployé quelques efforts pour nous offrir des notes biographiques et la filmographie des artisans et acteurs ayant travaillé sur ce film.



Conclusion
Une oeuvre vraiment originale, qui ne plairait sûrement pas a tous par son rythme et sa construction. The Element of Crime est une exploration d'un univers cauchemardesque, superbement rendu visuellement. Un film qui laisse entrevoir le style et le ton des films que Trier réalisera par la suite.
À noter l'exceptionnel documentaire que Criterion offre sur cette édition.



Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
3,0/5

Suppléments:
4,4/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Mathieu Daoust

Date de publication: 2000-10-16

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Widescreen 16:9 Toshiba TheaterWide TW40X81, Récepteur Pioneer Elite VSX-07 TX, Lecteur DVD Pioneer Elite DV-37, enceintes Paradigm, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Element of Crime, The

Année de sortie:
1984

Pays:

Genre:

Durée:
107 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Criterion

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby mono

Sous-titres:
Anglais

Suppéments:
Documentaire, bande-annonce

Date de parution:
2000-09-19

Si vous avez aimé...