Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Sentinel, The (WS)

Critique
Synopsis/présentation
Pete Garrison (Michael Douglas) est un des meilleurs agent des services secrets des Etats-Unis. Lorsque le meurtre d’un ami et compagnon de travail menace la vie du Président des Etats-Unis, l’agent fera tout en son pouvoir pour protéger la vie de ce dernier et de sa femme (Kim Basinger) avec qui il entretient des rapport plus que professionnels. Mais voilà, alors que l’on soupçonne la présence d’un traître dans son service, Pete échoue lors d’un test au polygraphe, préférant cacher sa liaison avec la première dame. Ainsi, il devient le principal suspect des agents fédéraux David Breckinridge (Kiefer Sutherland) et Jill Marin (Eva Longoria) qui se mettront à sa poursuite. Tout en essayant de leur échapper, Garrison essaiera de prouver son innocence et de découvrir l’identité du véritable traître au sein de son agence.

Ce thriller policier est réalisé par Clark Johnson qui nous a, entre autres, aussi offert S.W.A.T. (2003).



Image
Le film est offert au format d’image respectée de 2.40:1 d’après un transfert 16:9.

Nous avons droit ici à un très beau transfert. Puisqu’il s’agit d’une production récente, l’interpositif était évidemment dans un état exemplaire et propose donc une image d’une netteté exemplaire, ce qui ne nuit pas à la définition générale de l’image qui est excellente. Elle propose un niveau de détails plus que satisfaisant et la qualité des textures est correctement reproduite. Pour ce qui est des couleurs, elles sont très bien rendues et demeurent impeccables, ne laissant paraître aucun problème de saturation ou de débordement. Il en est de même pour les tons de peaux qui demeurent naturels. On pourra soupçonner la manifestation d’un léger effet de surbrillance lors de quelques plans, mais il s’agit bel et bien d’un choix du réalisateur appliqué ici par le directeur de la photographie, Gabriel Beristain. Il n’y a donc aucun problème avec le niveau des noirs qui est correctement réglé. Les parties sombres sont superbement reproduites grâce à d’excellents dégradés permettant d’admirer un niveau de détails adéquat. Finalement, nous avons droit à des noirs purs et intenses. Une très légère suraccentuation des contours perceptible à quelques occasions complète ce très bon transfert.



Son
Trois bandes son sont disponibles sur cette édition. La première est en langue anglaise et au format Dolby Digital 5.1 alors que la deuxième et la troisième sont en langues française et espagnole, toutes deux au format Dolby Surround 2.0.

Nous retrouvons également une piste de commentaire audio partagée entre le réalisateur Clark Johnson et le scénariste George Nolfi.
Nous avons droit à un mixage anglais Dolby Digital 5.1 diablement efficace qui répond efficacement au rythme bien défini de ce suspense policier. Le dynamisme est donc excellent et la présence fort convaincante. L’environnement sonore est judicieusement exploité, les enceintes arrière supportant parfaitement, notamment grâce à plusieurs effets canaux à canaux fort intéressants, les canaux avant. Ainsi, le tout procure spatialité au mixage permettant ainsi au spectateur d’entendre pleinement fusillades, explosions et poursuites. Les dialogues sont aussi parfaitement reproduits et réussissent à être constamment audibles. La trame sonore, excitante et très appropriée pour ce genre de films, s’intègre subtilement au mixage. Lorsqu’elles sont utilisées, c’est-à-dire souvent, les basses sont profondes et puissantes. Tout comme l’utilisation des extrêmes graves (canal .1 LFE) qui s’avère judicieuse et fréquente.

Des sous-titres anglais et espagnols sont disponibles.



Suppléments/menus








Conclusion
Même s’il n’est qu’une pâle copie de plusieurs suspenses semblables (« In the Line of Fire », « The Fugitive »), The Sentinel demeure divertissant. L’intrigue est prévisible, mais le rythme est efficace et la tension relativement bien soutenue. Le jeu des acteurs est également excellent, même si Kiefer Sutherland nous sert une imitation (tout de même solide) de son célèbre Jack Bauer. Notons également la présence très corporelle de Eva Longoria qui est aux prises avec un des personnages les plus unidimensionnels du récit.

Nous avons entre les mains une édition techniquement satisfaisante. Le transfert d’image est très élégant et sert parfaitement au film. Quant au mixage sonore, il livre amplement la marchandise et les suppléments se veulent distréyants. Une édition recommandée, donc, pour tous ceux qui aiment le genre.



Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
4,0/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,9/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2006-09-29

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Toshiba 27A43C, Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
Sentinel, The

Année de sortie:
2006

Pays:

Genre:

Durée:
108 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Twentieth Century Fox

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.40:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby 2.0 Surround
Espagnole Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaire du réalisateur et du scénariste, fin optionnelle, scène supprimées, documentaires, bandes-annonces

Date de parution:
2006-08-29

Si vous avez aimé...