Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Con Air (Unrated Extended Cut)

Critique
Synopsis/présentation
Après avoir purgé sept ans de prison pour avoir accidentellement tué un ivrogne qui s’en prenait à sa femme, le ranger Cameron Poe (Nicolas Cage) se voit enfin attribuer une libération conditionnelle. Le jour où il quitte la prison correspond au septième anniversaire de naissance de sa fille, qu’il n’a jamais voulu voir lors de son séjour derrière les barreaux. Pour le retourner chez lui, les responsables de la prison l’embarquent sur un vol transportant quelques-uns des pires criminels de tous les temps: tueurs en série, violeurs, psychopathes, … C’est donc sans grande surprise que le vol vers la liberté de Poe tourne au désastre lorsque les criminels prennent le contrôle de l’appareil et change évidemment le plan de vol. Mais avec la formation militaire qu’il a reçu, Poe entend bien défendre la justice et aider les autorités à reprendre le contrôle de l’appareil.

Cette nouvelle édition offre un montage allongé d’environ sept minutes, pour un total de 122 minutes. Ceci dit, le DVD porte également la mention de non censuré. Évidemment, ce dernier point fait uniquement référence aux nombreuses coupures effectuées lors des télédiffusions du film. Pour ce qui est des scènes ajoutées, celles-ci ne modifient jamais vraiment l’histoire, mais permettent de combler quelques lacunes sans importances (par exemple la mort violente de certains prisonniers) et de légèrement approfondir certains dialogues.


Image
Le film est présenté au format d’image respecté de 2.35:1 d’après un transfert 16:9, ce qui diffère de l’édition précédente qui offrait un transfert 4:3.

L’interpositif utilisé n’affiche strictement aucun parasite. Qu’on parle de points blancs ou d’égratignures, pratiquement aucun n’est visible. La définition générale de l’image est excellente et constitue sûrement la plus grande amélioration par rapport à l’édition précédente. Les textures sont reproduites avec une précision exemplaire. Autant les gros plans montrent chaque imperfection du visage des acteurs, que les plans d’ensemble permettent de déceler chaque détails des décors et paysages. Les couleurs sont également rendues de façon naturelle et peu filtrée. Les tons de peau demeurent réalistes et les nombreuses giclés de sang répandent bonne dose d’hémoglobine d’un rouge vif. Les contrastes sont gérés à la perfection et le niveau de noir ne cause aucun problème. Certaines scènes, comme celles dans la soute à bagages de l’avion, en tirent particulièrement avantage. Les dégradés sont fluides et ne bloquent jamais prématurément. Les noirs sont profonds et purs.

Défaut majeur de cette édition, la suraccentuation des contours est souvent visible, pour ne pas dire omniprésente. Lors du générique initiale, un halo apparaît autour de chaque lettre des mots. De plus, les zones de hauts contrastes souffrent du même problème.

Le changement de couche survient après environ 62 minutes et 15 secondes.


Son
Nouveau montage oblige, la seule bande sonore offerte consiste en la version originale anglaise au format Dolby Digital 5.1, sans doublage en une langue ou une autre. Aucune piste de commentaires n’est disponible.

Une film d’action digne de ce nom ne pouvait être accompagné que d’un mixage à la hauteur de ce qui est présenté à l’écran. Ainsi, le mixage de Con Air nous immerge littéralement l'auditeur. Cette bande-son a du dynamisme à revendre et l’environnement sonore est exploité au maximum. Tout au long du film, les canaux d'ambiophonies laissent entendre de nombreux effets sonores (bruit du moteur, des jets de sable, …), amis également d’innombrables effets localisés, particulièrement lors des fusillades et explosions, aussi nombreuses soient-elles. On note quelques transitions canaux à canaux bien choisies, aidant au réalisme du mixage. Malgré tous cela, les dialogues demeurent nets et intelligibles, mais encore faut-il que les personnages aient quelque chose d’intéressant à dire. Pour la trame sonore, celle-ci est intégrée avec une subtilité variable en fonction de l’importance qu’on lui apporte selon les scènes. La musique joue donc un rôle de soutien par moments, et donne un impact prononcé à d’autres scènes (par exemple la première embarcation des prisonniers). Les basses remplissent leur travail à la perfection et on note une utilisation juste et efficace des extrêmes graves (LFE, canal .1).

Malheureusement, en plus d’avoir retiré le doublage français, aucun sous-titre dans la langue de Molière n’est disponible. Seuls des sous-titres anglais sont disponibles.


Suppléments/menus








Conclusion
Comme avec toutes les rééditions, il suffit de faire un simple bilan entre ce qui est gagné relativement à ce qui est perdu pour savoir si cette édition en vaut la peine. Dans le cas de Con Air, les spectateurs francophones seront déçus de remarquer la perte du doublage français, ainsi que l’absence de sous-titres dans cette langue. D’autre part, on y gagne un transfert 16:9 de qualité et de nombreuses scènes ajoutées. Malheureusement, considérant le manque de suppléments sur une édition comme sur l’autre, nous pouvons soupçonner la sortie d’une éventuelle édition spéciale digne de ce nom. Mais d’ici là, le choix offert aux consommateurs n’est pas évident, car aucune édition offre un produit complet.


Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
4,0/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,7/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2006-06-14

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Con Air

Année de sortie:
1996

Pays:

Genre:

Durée:
122 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Buena Vista

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais

Suppéments:
Bandes-annonces

Date de parution:
2006-05-16

Si vous avez aimé...