Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Scrubs (The Complete Third Season)

Critique
Synopsis/présentation
Si vous lisez cette critique de la troisième saison de Scrubs, c’est sûrement parce vous ne connaissez pas encore cette série. Si tel était le cas, vous auriez déjà fait l’acquisition de cette édition DVD. Alors pour vous, qui n’avez jamais fait la connaissance des employés de la Sacred Heart Hospital, voici un bref résumé des événements des saisons précédentes.

Le personnage principal, le jeune médecin J.D. (Zach Braff), ne réussit toujours pas à se faire respecter de son supérieur, le Docteur Cox (John C. McGingley). Ce dernier a toutes les misères du monde à s’occuper de son enfant et semble trouver la paix intérieure en lançant des insultes à gauche et à droite. Elliot Reid (Sarah Chalke) manque toujours de confiance en soi, alors peut-être qu’un relookage dans cette troisième saison peut changer la situation. Le chirurgien Turk (Donald Faison) et sa fiancée Carla (Judy Reyes) ont maintenant fixé une date pour leur mariage et en sont maintenant rendus à tout organiser.

À l’instar des saisons précédentes, les pensées de J.D. sont toujours partagées avec le public. À la fin de chaque épisode, il fait le point sur la morale de l’histoire et même si la plupart du temps, les épisodes jouent sur une note humoristique, il ne faut certainement pas oublier que certains instants plutôt émouvants.

Les vingt-deux épisodes de cette troisième saison ont été diffusés entre le 2 octobre 2003 et le 4 mai 2004.


Image
Cette troisième saison est présentée format d’image original de 1.33:1 d’après un transfert 4:3 typiquement télévisuelle.

Le matériel source utilisé n’affiche aucun parasite sous une forme ou une autre. Par contre, la définition générale de l’image laisse un peu à désirer. Bien que la plupart des plans ne paraissent pas floues en tant que tel, c’est bien au niveau des détails que le transfert perd des points. Blâmez le matériel source ou la compression, mais les textures et les détails en général manquent de précision. Les couleurs sont correctement reproduites, mais manque d’intensité. Même si les couloirs d’un hôpital ne sont pas l’endroit le plus coloré qui soit, les uniformes et des éléments du décor affichent une palette variée et riche, qui, malheureusement, manque légèrement de saturation. Heureusement, les tons de peau demeurent naturels. Le niveau de noirs est correctement ajusté, alors que les contrastes ne causent aucun problème. Les dégradés sont fluides, mais bloquent parfois prématurément, menant à des noirs profonds et purs.

Numériquement, les problèmes sont relativement mineurs. On note un certain fourmillement, ainsi qu’un peu d’effet fantôme dans les parties sombres.


Son
Une seule bande sonore est disponible et celle-ci consiste de la version originale anglaise au format Dolby Digital 5.1. Une piste de commentaire audio est disponible pour uniquement deux épisodes.

Le mixage sonore, bien qu’au format Dolby Digital 5.1, n’en tire pas le plein potentiel. Dans un environnement sonore aussi riche que celui d’un hôpital, on devrait s’attendre à un mixage actif et bourdonnant d’effets sonores. Cependant, c’est probablement afin de ne pas interférer avec les dialogues que les effets sonores demeurent un peu plus en retrait et s’aventurent à peine vers les canaux d’ambiophonie. Aucun effet localisé n’est audible, mais quelques sons d’ambiance ponctuent le mixage ça et là. Les dialogues demeurent nets et intelligibles. La trame sonore, qu’elle donne une note dramatique ou humoristique aux scènes, est bien intégrée au tout. Les basses supportent adéquatement le mixage en général, mais l’usage des extrêmes graves (Low Frequency Effects, canal .1) est pratiquement inexistant.

Seuls des sous-titres anglais sont disponibles, mais une question demeure: Quand est-ce qu’un doublage français sera produit. Scrubs est le genre d’émission facilement adaptable au marché francophone.


Suppléments/menus








Conclusion
Après trois ans, certaines séries télévisuelles perdent en originalité, mais Scrubs ne tombe pas dans cette catégorie. Même si la série continue dans la même lignée, les situations sont assez variées, tout en demeurant terre-à-terre, pour renouer l’intérêt. Mais la véritable force de cette série, c’est d’alterner humour et drame avec un naturel marquant.

Techniquement, le produit est semblable à celui offert avec la saison précédente. Le transfert vidéo n’est pas mauvais, mais on ne peut pas le comparer à d’autres séries offrant un transfert nettement meilleur. Le mixage sonore va au-delà des mixages habituels pour les séries télévisuelles, mais à peine plus loin. Les suppléments sont nombreux, un peu informatif, mais particulièrement divertissant. Par contre, on se doit de vous avertir de visionner tous les épisodes avant de regarder les suppléments, car certains segments révèlent des surprises…


Qualité vidéo:
3,5/5

Qualité audio:
3,6/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2006-05-26

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Scrubs

Année de sortie:
2003

Pays:

Genre:

Durée:
477 minutes

Réalisateur (s):
-

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Buena Vista

Produit:
DVD

Nombre de disque:
3 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais

Suppéments:
Pistes de commentaire audio, entrevues avec les différents acteurs et artisans, scènes inédites, dialogues alternatifs, bêtisier et bandes-annonces

Date de parution:
2006-05-09

Si vous avez aimé...