Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Bourne Supremacy

Critique
Synopsis/présentation
Après avoir retrouvé son identité dans The Bourne Identity, Jason Bourne (Matt Damon) n’a toujours pas retrouvé la mémoire. Avec Marie (Franka Potente) à ses côtés, il vit toujours comme un fugitif, craignant d’être retrouvé à tout moment par ses anciens patrons. Ces derniers deviendront cependant le cadet de ses soucis quand un riche magnat du pétrole russe enverra un tueur à gage aux trousses de notre héros, tout en tentant de lui faire porter le chapeau d’un assassinat. Tout en faisant face à ce nouvel ennemi, Bourne apprendra par la même occasion à faire face à ses démons.


Image
Le film est présenté au format d’image respecté de 2.35:1 dans une résolution native de 1080p.

Alors que la plupart des films d’action suivent le style établi par ce genre, la trilogie des Bourne se distingue par sa caméra libre qui affiche une certaine nervosité. Que ce soit pour montrer la désorientation causée par une poursuite ou simuler un rythme respiratoire après une scène épuisante, le mouvement incessant de la caméra limite la perception des détails. Ce transfert haute définition a l’avantage de limiter les flous causés par les mouvements de la caméra. L’interpositif est évidemment propre et n’affiche aucun parasite. Le rendu des couleurs est un sans faute avec un étalonnage constant. Le niveau des noirs est impeccablement ajusté alors que les contrastes sont correctement gérés. Les noirs sont profonds et les dégradés demeurent fluides, sans montrer de blocages prématurés.

Numériquement, la version DVD était impeccable, il est donc logique de constater que cette édition HD conserve toutes ces qualités.


Son
La version originale anglaise, ainsi que les doublages français et espagnols, sont offerts au format Dolby Digital 5.1 Plus. Une piste de commentaires audio en compagnie du réalisateur Paul Greengrass est également disponible.

Pour respecter le style instauré par le jeu de caméra, le mixage sonore joue sur une note très dynamique et même étourdissante par moments. L’environnement sonore est certainement immersif, mais aurait profité de quelques moments de subtilité. D’un autre côté, peut-être est-ce la meilleure façon d’aller chercher une clientèle plus jeune et facilement impressionnable. Les canaux d'ambiophonies mettent en évidence de nombreux effets localisés et transitions canaux à canaux. Le champ sonore avant est très bien développé, avec une stéréophonie qui demeure articulée tout au long du film. Les dialogues sont nets et intelligibles, ne sombrant jamais sous la quasi-cacophonie des effets sonores. La trame sonore est correctement intégrée au mixage en général, malgré le fait que certains effets sonores ont tendance à l’étouffer lors des scènes plus intenses. Les basses supportent adéquatement l’ensemble sonore, alors que les extrêmes graves (LFE, canal .1) collaborent à amplifier certains sons. Son usage est fréquent sans pour autant devenir abusif.

On notera au final que les mixages Dolby Digital 5.1 Plus apportent un niveau de détail un peu plus élevé.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont inclus.


Suppléments/menus




Conclusion
The Bourne Supremacy souffre de la crise d’identité de plusieurs deuxième films prenant par d’une trilogie. Les personnages sont bien établis lors du premier opus et l’histoire en soit peut même être considérée complète. Pour se rendre au véritable dénouement de la saga de Jason Bourne, alias The Bourne Ultimatum, on doit passer par un état transitionnel qui n’apporte en fait rien de nouveau. Alors que Bourne se sauvait de ses assaillants dans le premier et qu’il les poursuit dans le troisième film, c’est The Bourne Supremacy qui agit de transition.

L’édition offerte améliore l’aspect technique visuel et sonore de l’édition DVD précédente qui, comme vous pouvez le constater en lisant la critique de Yannick Savard sur ce site, est déjà excellente. Les suppléments sont identiques en contenu et en qualité, n’ayant pas profité d’une optimisation pour le HD. Par conséquent, si vous possédez déjà l’édition DVD, le passage au HD parait superflu. Qui plus est, peut-être serait-ce une bonne idée d’attendre un potentiel coffret réunissant la série complète avant d’en faire l’acquisition en haute définition.


Qualité vidéo:
4,2/5

Qualité audio:
3,9/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
3,9/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2007-10-17

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Hitachi 51F500, Récepteur Denon AVR-487, Enceintes Denon SYS-57HT, Lecteur DVD/HD-DVD XBox 360 de Microsoft

Le film

Titre original:
Bourne Supremacy

Année de sortie:
2004

Pays:

Genre:

Durée:
109 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Universal

Produit:
HD DVD

Nombre de disque:
1 HD-30

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital Plus 5.1
Française Dolby Digital Plus 5.1
Espagnole Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres:
Français
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, huit courts documentaires, scènes inédites et bandes-annonces

Date de parution:
2006-05-23

Si vous avez aimé...