Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Casualties of War (Extended Cut)

Critique
Synopsis/présentation
Durant la guerre du Vietnam, les soldats américains étaient souvent à la recherche de divertissements. Alors quand le sergent Meserve (Sean Penn) suggère d’aller kidnapper une villageoise pour le divertissement des troupes, ses coéquipiers croient à la blague. Mais alors qu’ils patrouillent loin du camp de base, Meserve met sont plan en application et kidnappe une jeune vietnamienne, pour ensuite la violer à plusieurs reprises. Des quatre soldats sous le commandement du sergent, un seul refusera d’agir de la même façon que son supérieur. Ce dernier, nommé Eriksson (Michael J. Fox), tentera de libérer la pauvre victime. Pour Meserve et ses acolytes, il ne faut pas laisser de traces, ce qui les amène à froidement assassiner leur prisonnière sans défense. Face à cette atrocité, Eriksson tente tant bien que mal de dénoncer ce crime, mais ceux qui le croient s’en foutent totalement, prétendant qu’il s’agit d’un des nombreux drames de la guerre.

Notez que cette version offre un nouveau montage allongé d’environ six minutes, pour une durée total de 119 minutes.


Image
Le film est présenté au format d’image original de 2.40:1 d’après un transfert 16:9.

Après environ 17 ans, il est normal de constater certains défauts avec l’interpositif utilisé. Heureusement, ceux-ci sont peu fréquents et se limitent à quelques points noirs lors de moments isolés. La définition générale de l’image est relativement bonne, avec un niveau de détails élevé. Les textures sont également bien reproduites avec beaucoup de précision, ce qui permet d’apprécier la splendide photographie et les paysages du Viêt-Nam. La palette de couleurs, riche et exotique, est fidèlement reproduite, sans désaturation causées par l’âge du matériel source. Les tons de peau paraissent naturels. Le niveau des noirs est correctement ajusté, alors que les contrastes sont bien gérés. Ceci s’applique à la plupart des scènes du film, mais quelques-unes font exceptions. Par exemple, lors de la scène dans la tente après l’attentat, on décèle à peine les détails dans les parties sombres. Mais règle général, les dégradés sont fluides et ne bloquent pratiquement jamais. Les noirs sont profonds et purs, alors qu’on ne note aucune apparition d’effet fantôme.

Numériquement, aucun défaut majeur n’est à noter. Un léger fourmillement est parfois visible, mais peu intrusif.


Son
Deux bandes sonores Dolby Digital 5.1 sont disponibles (version originale anglaise et doublage français), alors que les doublages espagnols et portugais se contentent d’un mixage Dolby 2.0 Surround.

Dans la catégorie des films de guerre, Casualties of War verse plutôt dans le drames que dans l’action, même si le film offre un peu des deux. Ainsi, le mixage s’adapte en conséquence, exploitant l’environnement sonore en fonction des séquences. Pour les moments plus calmes, l’emphase est mise sur les dialogues, mêmes les chuchotements, lors d’embuscades, sont parfaitement audibles. Quand l’action est à son comble, tous les canaux se font entendre: explosions, ricochets, sifflements des balles, … Malheureusement, considérant l’âge du film, on ne profite pas d’un mixage aussi bien défini que pour les récentes productions. Par conséquent, on note très peu d’effets localisés, mais de nombreux sons d’ambiance. La musique, à la fois nostalgique et envoûtante, est très bien intégrée au mixage. Les basses supportent adéquatement le mixage, alors que les extrêmes graves se font ressentir exclusivement pour les effets sonores.

Des sous-titres anglais, français, espagnols et portugais sont disponibles.


Suppléments/menus








Conclusion
Peu de films glorifient la guerre du Vietnam et Casualties of War ne fait évidemment pas exception. Par sa photographie tout simplement splendide des paysages vietnamiens, De Palma jette un contraste sévère sur les atrocités qui peuvent se dérouler sur ce territoire. Dans une guerre injustifiée, sont commis des crimes injustifiables. Mais au-delà de tout cela, Casualties of War nous présente la guerre intérieure d’un homme tourmenté.

Au niveau strictement technique, cette édition est dans les normes du marché considérant l’âge du film. L’aspect vidéo ne présente aucun défaut d’envergure, alors que le mixage est typique de l’époque, bien qu’un remixage plus tridimensionnel aurait été le bienvenu. En guise de suppléments, un documentaire et une entrevue approfondie avec Michael J. Fox. Il aurait été intéressant d’inclure une piste de commentaires audio, mais ce sera pour une autre édition.


Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
3,5/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2006-05-10

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Casualties of War

Année de sortie:
1989

Pays:

Genre:

Durée:
119 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Sony Pictures Home Entertainment

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1
Espagnole Dolby 2.0 Surround
Portugaise Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Français
Portugais
Espagnol

Suppéments:
Entrevue avec Michael J. Fox, Documentaire sur le tournage et bandes-annonces

Date de parution:
2006-04-25

Si vous avez aimé...