Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Outer Limits, The (The Original Series - Volume 1)

Critique
Synopsis/présentation
Bien avant l'avènement des X-Files et autres séries de science-fiction modernes, deux séries télévisées ont jadis révolutionné à la fois le monde du petit écran et celui de la science-fiction. Il y eut bien entendu le célèbrissime Twilight Zone, diffusé à partir de 1959 et qui demeure encore aujourd'hui la référence ultime en ce qui a trait aux séries du genre. Cependant, Twilight Zone donnait non-seulement dans la science-fiction, mais également dans l'horreur, le suspense et la fantaisie. Moins populaire, la série originale de 1963 de The Outer Limits se consacrait uniquement à la science-fiction (teintée d'horreur il est vrai) et redéfinissait presque les balises de ce genre fort populaire à cette époque.

En soit, les intrigues de The Outer Limits ne révolutionnaient certes pas les conventions de la science-fiction classique. Déjà à cette époque, les histoires d'envahisseurs venus de l'espace étaient éculées. Cependant, là où The Outer Limits se distinguait était dans la façon qu'avait les auteurs de la série d'employer des contextes socio-politiques, des thématiques chères au peuple américain ainsi que leurs peurs collectives et leurs changements de moeurs pour enrichir leurs histoires et leur donner une sorte de crédibilité aux yeux de l'auditoire. Ainsi, les récits apocalyptiques, d'invasion et d'épidémies avaient tous comme toile de fond une réalité à laquelle les spectateurs pouvaient s'identifier. Par exemple, on y traitait de la guerre froide, des développements technologiques et scientifiques de l'époque ou encore de l'immigration.

Mais au-delà de sa réussite à exploiter des thématiques propres au public nord-américain, la série bénéficiait à l'époque du soutient d'une équipe technique tout à fait honorable. Tout d'abord, pratiquement chaque épisode fut réalisé et scénarisé par un auteur différent, ce qui confère à chacune des 32 émissions une signature bien distincte. Les moyens techniques et financiers mis à leur disposition impressionnent par leur ampleur qui, pour l'époque, étaient digne de certaines productions hollywoodiennes. Également, plusieurs acteurs de haut calibre ont fait leur apparition dans la série, ce qui confère à celle-ci une crédibilité indéniable. Parmi la brochette de comédiens figurent les Robert Duvall, Martin Landau, Vera Miles et Cliff Robertson. Même après une quarantaine d'année après sa diffusion originale, The Outer Limits étonne toujours par l'originalité de ses récits, l'efficacité de ses réalisations, et la justesse de sa distribution.


Image
La totalité de cette première saison nous est présentée dans le format respecté de 1.33:1, et certainement le transfert de chacun des 32 épisodes est d'une qualité étonnante.

Considérant l'âge, le matériel utilisé pour ce transfert surprend par sa qualité. Il y a bien sûr la présence inévitable de grains, d'égratignures et de points blancs, mais leur présence est somme toute limité et n'entachent que très peu l'image. La définition est dans l'ensemble adéquate, profitant du maximum de ce qu'un pellicule 16mm peut offrir. Les détails et textures sont généralement perceptibles et si quelques uns semblent grossiers, il ne s'agit certainement pas d'une conséquence d'un piqué défaillant. La photographie en noir et blanc est d'une belle richesse offrant au passage une échelle de gris subtilement étalée. Les noirs sont profonds avec seulement quelques traces de fourmillement à peine distrayant et les blancs sont éclatants. La densité présente quelques signes de fluctuation, mais il semblerait que ce soit là une maladresse du à la photographie originale, et non du transfert. Le contraste, pour sa part, est correctement ajusté. On ne remarque pratiquement aucune sur-définition des contours et les défauts de compressions se limitent à l'apparition de quelques macroblocs.


Son
La seule bande-son offerte avec cette édition est le mixage original anglais monophonique. Aucun doublage français n'est offert, ni aucun sous-titres quel qu'il soit.

Il est évidemment inutile de comparer cette bande-son à ce qui se fait actuellement; le son a très peu de profondeur, le dynamisme est pratiquement inexistant et la spatialité est pour ainsi dire nulle. La trame-sonore est intégrée assez efficacement pour créer un semblant d'ambiance, mais la fidélité de celle-ci est tout juste acceptable. Il n'y a pratiquement aucune basse perceptible dans ce mixage. Quant aux hautes-fréquences, elles souffrent d'une distorsion fréquente et envahissante. Les dialogues sont généralement intelligibles, mais certains d'entre eux, dû à la mauvaise qualité de l'enregistrement, manque de précision. Si le mixage dans son ensemble est représentatif des bandes-son produites à l'époque, quelques défauts tels que la distorsion auraient pu être corrigés par un travail de restauration.


Suppléments/menus
Il n'y a absolument aucun supplément doffert avec cette édition, mis à part un livret se composant d'un synopsis et de la liste des acteurs ayant participés à chacun des 32 épisodes.



Conclusion
Aucun doute que cette première saison de The Outer Limits n'attirera pas nécessairement une nouvelle clientèle, mais que les nostalgiques en auront pour leur argent avec ces 27 heures de programmation originales. La qualité de la présentation, surtout visuelle, est on ne peut plus satisfaisante et rend complètement justice aux moyens techniques de la série. Seule petite déception : aucun supplément quel qu'il soit à se mettre sous la dent. Considérant que ce coffret sera disponible à un prix inférieur à 60$ CA, il s'agit là d'une aubaine pour une durée frôlant les 30 heures.


Qualité vidéo:
3,7/5

Qualité audio:
2,0/5

Suppléments:
0,5/5

Rapport qualité/prix:
3,4/5

Note finale:
2,5/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2002-09-03

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
The Outer Limits

Année de sortie:
1963

Pays:

Genre:

Durée:
27 heures 22 minutes minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Columbia Tristar

Produit:
DVD

Nombre de disque:
4 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby mono

Sous-titres:

Suppéments:
Introduction au film par Wes Craven, un commentaire Audio de Wes Craven et Sean S Cunnigham, documentaire sur la fabrication du film, scènes oubliées, rushes et une bande annonce.

Date de parution:
2002-09-10

Si vous avez aimé...