Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Me, Myself & Irene (Special Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Cette comédie des frères est typique d'un certain cinéma comique américain, celui ou l'humour est gras; l'humour, ici, ne verse pas dans la subtilité. Il faut croire qu'il existe un public pour ce genre du film puisque à chaque année, on nous sert quelques oeuvres du genre. Bobby et Peter Farrelly n'en sont pas à leur première oeuvre dans ce style; Kingpin, There's something about Mary et Dumb and Dumber sont des films représentatifs du duo.
Charlie (Jim Carrey) est un policier du Rhode Island qui voit sont mariage abruptement se terminer. Laissé seul avec ses trois enfants, Charlie développera une seconde personnalité, Hank. Cet alter ego est l'antithèse de Charlie; il est vulgaire et sans scrupules. Les supérieurs de Charlie l'assignent pour escorter Irene (Renee Zellweger) jusqu'à Messena (état de New-York) où elle doit répondre à la police de son implication dans certaines activités criminelles. Au cours de ce voyage Irene (Renee Zellweger) apprendra à connaître Charlie mais aussi Hank...
Le personnage de Charlie/Hank convenait parfaitement à Jim Carrey. Cet acteur possède une force d'adaptation, de transformation peu commune. On regrette quelque peu que l'acteur n'est pas été appuyé par un scénario un peu plus recherché. D'autant plus que le thème de la personnalité double se prête merveilleusement bien au genre comique.


Image
Le film est présenté en format original d'après transfert anamorphique. La définition est, dans l'ensemble excellente, on remarque quelques scènes avec un léger manque de piqué. Les couleurs sont correctement ajustées, on note aucune sur-saturation ou manque de constance. Le niveau de contraste nous a paru juste, la brillance générale constante. Les dégradés dans les parties sombres sont bien étalés et exempts de dominante.
Ce transfert est exempt d'artéfacts ou parasites, chose normale lorsque le transfert est fait peu de temps après la sortie cinéma d'un film. Principal défaut de ce transfert, et propre à plusieurs transferts de 20th Century Fox, il y a une sur-définition des contours parfois agaçante.


Son
Trois bandes-sonore sont proposées sur cette édition; anglaise (Dolby Digital 5.1 et 2.0) et française (Dolby Digital 2.0).
La bande sonore anglaise fait une large place au dialogues. On est en droit de se poser quelques questions lorsque les prises de son furent faites; les diologues ont un rendu qui parait ADR (Automatic Dialogue Replacement) ne conférant pas aux dialogues un rendu naturel. Il en va de même pour la spatialité de cette bande sonore qui sans contredit déçoit. On aurait voulu plus de présence et une meilleure intégration des différents éléments sonores.
La bande sonore française, Dolby Digital 2.0, a légèrement moins d'impact que celle anglaise Dolby Digital 5.1; la différence n'est pas marquée. Tout indique qu'il s'agit d'un doublage fait en France, ce qui a priori n'est pas un défaut. Toutefois l'emploi de régionalismes dans les doublages (tant français que québécois) devrait être proscrit par décret. Par exemple on emploi, lors d'un échange, le terme bifton. A moins d'avoir vécu en France un certain temps, ou d'avoir un dictionnaire de l'argot français cette expression restera inconnue pour un québécois. Absurde, surtout lorsque l'on sait que les doublages peuvent être utilisés dans de nombreux pays de la francophonie.


Suppléments/menus
Les suppléments débutent avec une piste de commentaires audio des co-réalisateurs Bobby et Peter Farrelly. Les deux frères y vont de commentaires intéressants qui ne suivent pas nécessairement l'action présentée. On essai plutôt de synthétiser, sur un ton décontracté, les enjeux généraux propres à la production de Me, Myself & Irene.
Parmi les suppléments deux se distinguent; les scènes retranchées au montage et les segments sur la réalisation. Ces deux parties des suppléments vont au delà de ce qui est habituellement offert, tant par la qualité que par 20th Century Fox est un fervent adepte de l'aiguillage automatique (seamless branching), les éditions parues en l'an 2000 l'auront prouvé (Rocky Horror Picture Show, X-Men). Me, Myself & Irene ne fait pas exception puisque les scènes retranchées au montage (10) et les segments sur la réalisation (6) peuvent visionner séparément ou pendant l'écoute du film si l'option d'aiguillage automatique est choisie. Une icône apparaîtra vous indiquant que vous vous apprêtez à voir une scène retranchée/segment sur la réalisation, notez que les scènes en noir et blanc indiquent oèù aurait été placé ces scènes dans le montage. Tout comme dans X-Men les scènes supplémentaires ne sont pas anamorphiques ce qui peut être agaçant si vous écouter le film sur un téléviseur/projecteur réglé au format 16:9 anamorphique.
Les autres suppléments de cette édition sont dans le style de ce qui se fait actuellement; un documentaire promotionnel (inutil d'après nous), une galerie de photographies (photos des acteurs/tournage), quelques bandes-annonces du film (deux destinées au cinéma et trois pour la télévision), et un vidéo des Foo Fighters. Finalement la partie ROM vous donnera entre autre accès au scénario.



Conclusion
Me, Myself & Irene ne plaira pas à tous ; l'humour des réalisateurs Farrelly est vulgaire et grossier. On se doit de mentionner les efforts fait par 20th Century Fox qui exploite habilement l'interactivité du format DVD-Vidéo via l'aiguillage automatique.


Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
3,1/5

Suppléments:
3,6/5

Rapport qualité/prix:
3,9/5

Note finale:
3,7/5
Auteur: Mathieu Daoust

Date de publication: 2000-12-17

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Widescreen 16:9 Toshiba TheaterWide TW40X81, Récepteur Pioneer Elite VSX-07 TX, Lecteur DVD Pioneer Elite DV-37, enceintes Paradigm, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Me, Myself & Irene

Année de sortie:
2000

Pays:

Genre:

Durée:
116 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Twentieth Century Fox

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Oui

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, scènes retranchées au montage, bandes-annonces, ROM

Date de parution:
2001-01-23

Si vous avez aimé...