Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Red Eye (WS)

Critique
Synopsis/présentation
Wes Craven, réalisateur des Freddy et des Scream, réalise ici un thriller plus traditionnel.

Lisa Reiser (Rachel McAdams), la -très jolie- chargée de clientèle d'un hôtel de luxe à Miami, rencontre dans la file d'attente de l'embarquement du vol de nuit qui doit la ramener chez elle un jeune homme tout à fait charmant, Jackson Rippner (Cillian Murphy). Lorsqu'elle arrive dans l'avion, elle est surprise de constater qu'il se trouve occuper le siège voisin du sien. Bien vite, il s'avère qu'il ne s'agit pas du tout d'une coïncidence, et que je charmant Jackson veut en fait l'utiliser pour faciliter l'assassinat d'un responsable du département de la sécurité du territoire (Homeland Security) dans l'hôtel où elle travaille.

Ce film, s'il va donner de crampe de neurone à personne, s'avère tout de même très distrayant et bien construit. La bascule entre le premier acte (qui ressemble au début d'une comédie romantique) et le second (qui est un huis-clos extrêmement tendu) est particulièrement réussie.




Image
L'image est présentée au format respecté de 2.40:1, optimisé pour les écrans 16:9. La qualité est tout à fait au niveau de ce qu'on est en droit d'attendre pour un film hollywoodien récent, c'est à dire très bonne.

L'image est d'une propreté très correcte, même si quelques taches et rayures microscopiques sont visibles ça et là pour l'oeil qui les recherche. Rien qui ne soit vraiment gênant pour une visualisation normale du film. La définition est excellente, les détails et textures étant subtilement reproduits. Le grain est est fin, visible juste assez pour donner un aspect cinématique à l'image sans nuire à sa définition.

L'étalonnage est très bon, les niveaux vidéo -brillance et contraste- sont impeccablement réglés et ne varient aucunement durant le film. Les couleurs sont riches, réalistes et ne souffrent d'aucun débordement. Les parties sombres de l'image offrent des noirs purs et profonds, sans aucun blocage et un niveau de détail comparable au reste.

La partie numérique du transfert est elle aussi très bonne. Les artefacts de compression sont invisibles. Si une légère surdéfinition des contours n'échappera pas à un oeil exercé sur un moniteur à balayage progressif, elle est presque invisible. Du très beau travail.


Son
La bende-son est proposée en version originale anglaise en Dolby Digital 5.1 et en Dolby Surround 2.0, alors que le doublage français est en Dolby Digital 5.1. Des sous-titres anglais, français et espagnols sont proposés. Il est à noter que les suppléments, notamment l'excellent commentaire de Wes Craven, sont sous-titrés eux aussi, ce qui est un excellent point.

C'est la version originale 5.1 qui est le sujet de cette critique. Comme pour l'image, il s'agit là d'une bande son de qualité, qui offre une dynamique et une présence remarquables. La spatialisation est très bonne, les canaux d'ambiophonie étant mis à contribution de façon soutenue sans être exagérée tout au long du film. La séparation des canaux est excellente, et les effets de transition sont fluides et réalistes.

Le mixage des différents éléments composant cette bande son est très bon, l'intégration de ceux-ci étant impeccable. Les dialogues sont toujours réalistes et intelligibles. Les ambiances et les effets sonores sont réalistes, avec certains moments percutants (notamment au décollage de l'avion et vers la fin du film) qui mettent à contribution les basses fréquences et le canal d'infra graves avec un brio tout à fait réjouissant (à part peut être pour les voisins). Quand à la trame sonore, elle fait preuve d'une belle profondeur et d'une haute fidélité en accord avec le reste.


Suppléments/menus








Conclusion
Ce très bon film, bien construit et réalisé, interprété par des acteurs très convaincants, s'avère un fort bon divertissement. Il appartient à cette classe de plus en plus rare dans la déroute totale de tout ce qui ressemble à du talent à Hollywood : les bons films sans prétention. Les surprises et l'action sont au rendez-vous, avec en plus quelques très bons dialogues.

La qualité technique de cette édition est en rapport avec les normes du marché, il s'agit donc d'un produit très recommandable même s'il ne s'agit ni d'un chef d'oeuvre ni d'un disque de démonstration.


Qualité vidéo:
4,2/5

Qualité audio:
4,2/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
4,2/5

Note finale:
4,2/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2006-03-01

Système utilisé pour cette critique: Projecteur Panasonic PT-L500U, écran 92'' fait maison screen Goo, Lecteur DVD LG DV7832NXC (sortie composantes 1080i), HTPC (Athlon64 3000+, Radeon 9600 pro, connectique DVI, M-Audio Revolution 7.1, WinDVD, Media Portal), Récepteur Denon AVR-1602, Enceintes Wharfedale Cinestar 30 (5 Vivendi Modus Cube + 1 PC-8), câbles Acoustic Research

Le film

Titre original:
Red Eye

Année de sortie:
2005

Pays:

Genre:

Durée:
85 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Universal

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.40:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Commentaire audio, documentaires, scènes coupées, bêtisier

Date de parution:
2006-01-10

Si vous avez aimé...