Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Jackass(The Box Set)

Critique
Synopsis/présentation
N’en déplaise à ses détracteurs et quoi qu’en dises les bien pensants de ce monde, Jackass est une série culte dont la popularité, aussi inexplicable soit-elle pour certains, ne se dément pas. Pour preuve, notons que la série a inspiré non pas seulement un long-métrage, mais également des séries dérivées (Viva la Bam, Wildboyz, Homewrecker…) qui mettent en vedette quelques uns des « cascadeurs » (certains diront « débiles », à leur discrétion…) de Jackass. Qui plus est, une tournée de spectacle en a même découlé. Cette tournée a d’ailleurs créé beaucoup d’émois à peu près partout où elle est passée, tandis que certains parents ont découverts non sans effrois dans les bulletins de nouvelles que leurs enfants payaient pour voir des hurluberlus qui se brochaient les testicules sur la cuisse, entre autres choses…

Nous ne nous attarderons pas sur la pertinence d’une série comme Jackass, ni de sa moralité, ni de ses effets sur la jeunesse. Bien des spécialistes se sont penchés sur le cas déjà. Quoi qu’on en dise, Jackass a son auditoire (principalement masculin, faut-il le préciser), et cet auditoire en redemande. D’ailleurs, il est plutôt étonnant que la Paramount ait pris autant de temps pour produire un coffret réunissant l’essentiel de la série télévisée. Deux DVD simple disque ont déjà été distribués en 2002 (et sont réunis dans ce coffret), mais une édition plus complète a tardé à nous être offerte considérant la forte demande doublée de la popularité générale des séries télévisées en format DVD. Mieux vaut tard que jamais; voilà que la Paramount nous propose un coffret de quatre disque, incluant les deux volumes mentionnés plus haut, un troisième volume nouvellement produit, un DVD exclusif à ce coffret (proposant des sketchs inédits et un documentaire) ainsi qu’un très beau livret de 48 pages. Les fans de la série seront sans aucun doute comblés.

Il est à noter que les émissions ne sont pas présentées dans leur montage original. Cette édition présente chaque segment, chaque cascade, l’une après l’autre. Un chapitre est dédié à chaque segment.


Image
Chaque segment nous est présenté au format respecté de 1.33:1 (plein cadre) et ce, d’après un transfert 4:3 d’une qualité somme toute honnête.

Si d’un segment à un autre la qualité d’image n’est pas toujours constante, il s’agit d’un défaut imputable uniquement aux conditions variantes de tournage et à l’amateurisme des caméramans, et non pas au transfert lui-même. Tout indique que les segments ont été filmés sur support MiniDV (3 CCD), et dans l’ensemble, ce transfert tire le maximum de ce format. La définition générale exploite toute la résolution du miniDV, et il en résulte une image aussi précise et détaillée qu’elle puisse être dans les circonstances. Si certains détails peuvent sembler grossiers, il s’agit là des limites du format et non pas d’un manque de piqué. Le rendu des couleurs, bien qu’imparfait, est tout à fait honnête. Les couleurs sont dans l’ensemble vives, naturelles et bien saturées. La restitution est adéquate, et nous ne remarquons aucun débordement. Comme certains segments ont été filmés via des caméras de modèles différents, la colorimétrie n’est pas toujours constante d’un plan à l’autre. Ce défaut aurait pu être corrigé via une correction chromatique, mais de toute évidence les concepteurs de cette édition ont jugé qu’il s’agissait d’un défaut mineur (c’est le cas) que de le corriger aurait été un tantinet zélé… il s’agit de Jackass après tout, et l’aspect un peu « trash » de la série est une marque de commerce de cette dernière.

Le niveau des noirs est correctement ajusté et ne fluctue que rarement. Oscillant autour des 7,5 IRE, les noirs sont profonds. Il en résulte une image bien contrastée dans les circonstances, le contraste d’une image miniDV étant généralement plutôt mou. Les parties denses présentent des dégradés horribles, c’est à dire qui bloquent beaucoup trop rapidement. Il s’agit probablement du pire défaut de ce transfert.

Le matériel source employé pour ce transfert était dans un état très variable, dépendemment du segment. Certains trahissent du bruit vidéo (video noise), du grain, et des pertes (drop) numériques, tandis que d’autres sont pratiquement irréprochables.


Son
Une seule bande-son est offerte pour l’ensemble des segments (à l’exception d’une piste de commentaires audio pour quelques un de ceux-ci), à savoir un mixage Dolby 2.0 Stéréo.

Il y a bien peu de chose à dire à propos de ce mixage. Disons simplement qu’il s’agit d’une bande-son strictement fonctionnelle. De toute évidence, il n’y a eu aucune rigueur en ce qui concerne la prise de son durant les tournages, et cet amateurisme technique est évident à l’écoute de cette bande-son. Et personne n’a jugé bon de produire un remixage. Pour être honnête, le son est somme toute accessoire à cette série et personne n’ira reprocher les faible qualité du son.
Ainsi donc, ce mixage manifeste un dynamisme inexistant, une profondeur nulle, et une absence de stéréophonie. Le champ-sonore n’a aucune présence et il n’y a aucune séparation des canaux. Les divers éléments sont mixés sans rigueur aucune. Qui plus est, ces derniers ne sont même pas toujours nets ! De plus les distorsions sont fréquentes...

Heureusement, la plupart du temps, les voix sont naturelles et intelligibles. Il s’agit de la principale qualité du mixage. Aussi, les quelques rares occasions où de la musique est entendue, celle-ci est intégrée assez efficacement. La profondeur est au rendez-vous, ainsi qu’une réelle stéréophonie! Sinon, les basses sont très molles et n’appuient guère autre chose que la trame-sonore. En résumé, il s’agit d’un mixage très plat mais ce défaut est totalement justifié vu le style de l’émission.


Suppléments/menus








Conclusion
Cette coffret réunissant l’essentiel de la série Jackass s’adresse à un auditoire bien ciblé, et celui-ci devrait être très satisfait de ce que la Paramount a produit. Et quoi qu’on dise sur la qualité d’image (très honnête) et du son (horrible), c’est vraiment le contenu des quatre disques inclus dans ce coffret qui constitue le principal argument de vente. Tout y est pour satisfaire le plus exigeant des amateurs de la série : des segments à n’en plus finir, bien des suppléments et un superbe livret de près de 50 pages, le tout réunis dans un très beau coffret.


Qualité vidéo:
3,0/5

Qualité audio:
2,0/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,5/5

Note finale:
3,5/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2006-01-11

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur ACL 16:9 Sharp Aquos LC37DB5U, Lecteur DVD OPPO OPDV971H (Sortie DVI à HDMI avec conversion HD à 720p), Récepteur Sony STR- K75OP, enceintes Bose, câbles Monster Cable

Le film

Titre original:
Jackass

Année de sortie:

Pays:

Genre:

Durée:
370 minutes

Réalisateur (s):
-

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Paramount

Produit:
DVD

Nombre de disque:
4 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 stéréo

Sous-titres:
-

Suppéments:
Commentaires audio pour plusieurs segments, documetnaire, segments inédits, galerie d'images

Date de parution:
2005-12-06

Si vous avez aimé...