Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

xXx (Superbit)

Critique
Synopsis/présentation
Xander Cage (Vin Diesel) est un rebel, même un criminel, amateur de sports extrêmes. Ceci fait de lui l'espion parfait pour s'infiltrer dans un groupe de terroristes. Scènes d'action, cascades et explosions sont au rendez-vous.



Image
L'image est présentée au format respecté de 2.40:1 d'après un transfert 16:9 (ou dit anamorphosé). Le taux de transfert vidéo est en moyenne de 7.5 Mbps, tandis que celui l'édition spéciale parue l'an dernier était d'environ 4.75 Mbps.

Les différences avec l'édition précédente sont minimes, mais on remarque tout de même quelques améliorations. La définition générale, qui était déjà de haut niveau, s'avère être supérieure sur cette version Superbit. L'image est plus nette, et les détails mieux rendus, avec plus de finesse. Les couleurs, stylisées pour de nombreuses scènes, sont toutes parfaitement reproduites; riches et bien délimitées. La brillance et le contraste sont correctement ajustés. Les noirs sont purs et constants. Malheureusement, le problème des parties sombres qui tendant parfois à bloquer n'a pas été réglé avec cette édition. De plus, des parasites (points blancs), bien qu'extrêmement rares, sont encore présents.



Son
Comme pour la plupart des éditions Superbit, deux bandes sonores anglaises sont présentes: l'une en DTS, l'autre en Dolby Digital 5.1. Puisque la bande-son Dolby Digital 5.1 est identique à celle de l'édition précédente, cette critique se concentra sur le mixage DTS.

Avant de débuter, notons qu'à son habitude, la Columbia Tristar offre une bande-son DTS à un taux de 768 kbps, ce qui est en fait du mi-débit. Le champ-sonore se déploie de toutes les canaux disponibles pour créer un espace vivant et articulé. L'usage des enceintes arrières est particulièrement soutenue avec des effets sonores localisés ainsi que de nombreuses transitions canaux à canaux. Malgré tout le boucan qui sévit du début à la fin, les dialogues sont toujours naturels et intelligibles.

La bande son DTS se démarque avec une meilleure séparation des canaux, le positionnement des différents éléments sonores est précis et net. La trame sonore et la musique semble aussi avoir gagné de ce mixage DTS; plus détaillés et riches. Soulignons finalement que les basses semblent plus intenses et surtout moins compressées. L'usage du canal .1 (LFE) est, évidemment, très appuyé.

Il y a option de sous-titrage en anglais, français, espagnols, portugais, chinois, coréens et thailandais.


Suppléments/menus








Conclusion
L'édition précédente, parue le 31 décembre 2002, était déjà d'une bonne qualité. Voilà que la Columbia Tristar récidive avec une édition Superbit qui est visuellement supérieure, même si de peu. Du côté sonore, l'ajout d'une bande-son DTS rend encore mieux un mixage résolumement agressif (à défaut d'être subtil). Par contre, aucun supplément n'accompgne cette édition.



Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
4,2/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,6/5

Note finale:
4,0/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2003-05-05

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 JVC AV-36330, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Pioneer HTD-510-B.

Le film

Titre original:
xXx

Année de sortie:
2002

Pays:

Genre:

Durée:
124 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Columbia Tristar

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.40:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise DTS
Anglaise Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français
Portugais
Espagnol
Chinois
Coréen
Thailandais

Suppéments:
Aucun, Superbit

Date de parution:
2003-05-13

Si vous avez aimé...