Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

Ultra HDSi les vendeurs de téléviseurs étaient toujours aussi soucieux que l’an dernier de vendre la technologie 4K ou Ultra HD, il semble évident cette année qu’en absence d’une différenciation plus marquée avec la HD que l’on connaît, il sera très difficile de convaincre les ménages d’investir dans de nouveaux téléviseurs. Le risque était en effet grand de se faire voler la vedette par les milliers de montres intelligentes qui étaient cette année présentées au Consumer Electronics Show 2015.

L’élément de différentiation qui sera le plus crucial pour faire adopter le norme UHD n’est pas la définition (celle de la Haute Définition étant généralement largement suffisante pour des yeux non bioniques à moins d’être collé sur l’écran), mais bien la plage dynamique, c’est à dire la luminosité maximale représentable. En effet, si dans la réalité la luminance maximale d’une scène peut aller jusqu’à plusieurs centaines de millions de nits (nom de la mesure de luminance, 1 nit = 1 cd/m²) pour le soleil, ou dizaines de milliers pour le cas d’une piste de neige ensoleillée, la plupart des téléviseurs ne peuvent monter que jusqu’à quelques centaines, la norme établie en HD étant que le blanc doit avoir une luminance de 100 nits.

Plusieurs produits tournaient autour de la technologie HDR (High Dynamic Range), la formule la plus intéressante étant sans aucun doute la solution de Dolby, Dolby Vision, qui a le mérite de couvrir aussi bien les besoins de la production que de la reproduction. La technologie HDR permet d’augmenter considérablement le ratio de contraste et la plage de luminosité représentable, afin d’offrir une image nettement plus convaincante, obligeant l’oeil à s’adapter selon la zone sur laquelle se porte l’attention, avec une luminance maximale de 4000 nits (soit, pour les amateurs de photographie, une plage dynamique de 19 diaphragmes). C’est là un facteur de différentiation majeur, bien plus que de porter la définition d’image à 4K, chiffre magique que l’on essaie de nous vendre depuis un moment déjà.

On notera aussi les annonces dans ce sens d’une « UHD alliance », formée par les principaux fournisseurs de contenu (studios Hollywoodiens), de téléviseurs, et de technologie (dont Dolby), dont le message le plus clair est que l’UHD n’est pas juste une affaire de définition d’image, mais qu’elle offre bien d’autres avantages, au premier rand desquels… la HDR, suivi de près par un ensemble de couleurs représentables plus important (Wide Color Gamut), offert aussi bien par la norme Rec.2020 que par Dolby Vision. On peut enfin espérer que, plutôt que de se faire des niches de contenus propriétaires (comme notamment Sony s’est rendu coupable) pour vendre des téléviseurs « 4K », les fournisseurs vont enfin s’attacher à nous proposer un format réellement différent de la HD habituelle, et du contenu qui bénéficie de tous les avantages du nouveau format.

François Schneider

Sources (en Anglais) : Digital Trends, The Verge, Dolby, UHD Alliance

Tags: ,


Cet article a été publié le mardi 10 février 2015 à 21:24 et est classé dans 4K. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire