Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

L’année 2012 a vu le nombre de salles de cinéma numérique dépasser celui des salles équipées uniquement en 35mm. Des experts annoncent déjà la fin du format pour la distribution de longs-métrages (voir article ici en Anglais), reléguant le 35mm à un marché de niche, utilisé principalement par les cinémas indépendants. Le coût des pellicules, tirés vers le haut par le prix de l’argent, comparativement au prix quasiment nul de la distribution numérique, en serait le principal responsable.

S’il est vrai que la pellicule argentique est amenée à voir sa part de marché s’amenuiser comme support de distributiuon, il reste deux marchés sur lesquels elle n’a pas dit son dernier mot. D’un côté, il y a le format IMAX, qui malgré les avancées en projection ultra-haute définition n’est pas prêt de se faire détrôner pour les salles à grand spectacle et à écran vraiment géant. De l’autre, il y a le marché de l’entreposage. Malgré les disques de verre et autres bandes magnétiques, il n’existe pour l’instant pas de format numérique dont la longévité arrive à la cheville de la vénérable pellicule argentique. Sans compter que contrairement aux multiples formats numériques qui apparaissent et disparaissent chaque année, le film 35mm n’a que peu changé depuis son invention. C’est ainsi que même des films tournés et diffusés entièrement en numérique sont bien souvent reportés sur film juste pour se retrouver dans une chambre froide, où on sait que dans un siècle l’image n’aura pour ainsi dire pas bougé.


Cet article a été publié le mercredi 26 décembre 2012 à 20:04 et est classé dans Projecteurs, Technologie. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire