Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

Le CES (Consumer Electronic Show, le plus grand salon d’électronique grand-public de l’année) a cette année été marqué par l’invasion des tablettes que différents constructeurs de toutes tailles ont présenté dans l’espoir de faire concurrence à l’iPad d’Apple. Si des tablettes utilisant des systèmes d’exploitations variées ont été présentées (du Windows 7 de Microsoft au webOS de HP), la plupart utilisaient une version du système d’exploitation de Google originellement destiné aux téléphones cellulaires, Android.

Si l’on savait dès le départ qu’Android n’était pas destiné au seul marché des cellulaires, c’est lors de ce CES que cela a été prouvé. Non seulement présent dans une vaste majorité des téléphones intelligents présentés, le système d’exploitation l’était aussi dans certains des téléviseurs et autres enregistreurs vidéo numériques chers au cœur des amateur de cinéma-maison qui fréquentent ce site.

Parmi les deux produits présentés basés sur le système d’exploitation de Google, deux portant la marque Motorola ont particulièrement retenu l’attention. Il s’agit du téléphone intelligent Atrix 4G et de la tablette Xoom. Si les deux partagent le même processeur (un nVidia Tegra 2 à double coeur, une technologie qui il n’y a pas si longtemps était réservée aux ordinateurs hauts de gamme), on n’y retrouve pas la même version du système. En effet, Google a décidé que la nouvelle révision majeure de son système, répondant aux nom de code Honeycomb (rayon de miel) serait destinée aux tablettes, alors que les cellulaires intelligents devraient se contenter des révisions mineurs comme Gingerbread (2.3, pan d’épice) et Ice Cream (2.4, crème glacée).

Cela ne risque pas de résoudre un des principaux problèmes rencontrés par la plateforme, à savoir la fragmentation du marché. En effet, il ne faut pas oublier que les auteurs d’applications pour Android doivent tenir compte de l’absence de mise à jour de bien des terminaux équipés du système (bien des téléphones tournent ancore sous l’antique version 1.6). Cette fragmentation est aggravés par les différentes adaptations auxquelles se prêtent certains fabriquants et/ou opérateurs de cellulaires.

En attendant que ces derniers comprennent l’intérêt qu’ils ont à satisfaire les consommateurs en leur proposant des mises à jour en temps et en heure (oui c’est bien vous que je regarde, Motorola et Telus), le public Canadien peut s’attendre à voir débarquer les nouveaux produits phares de Motorola mentionnés plus haut dans le courant du mois de mars.

Tags: , , , , , , ,


Cet article a été publié le mardi 22 février 2011 à 19:23 et est classé dans Cellulaires, Motorola, Technologie. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire