Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

2 Frog_MoviePosterBLEED

Partir. Partir, s’envoler sans fuir, pour prendre son envol, pour se trouver pour exister. Le besoin de découvrir le monde est ce qui pousse Marie, à tout abandonner pour partir dans l’Ouest canadien, avec comme mission d’apprendre l’anglais et de découvrir le monde. Voilà l’histoire de « 2 Frogs dans l’Ouest » un film de Dany Papineau, un petit film charmant qui s’ajoute à la liste des surprises cinématographiques de l’année.

En Chemin Marie rencontrera Jean-François, un autre québécois, ex-vedette du ski, qui s’est réinventé une vie à Whistler, ainsi que ses deux colocataires colorés. Sa conquête du monde se transformera rapidement en conquête d’elle-même, la forçant du coup à apprendre non seulement la langue de Shakespeare, mais aussi le langage universel de la vie, des choix, des décisions et bien sûr celui de l’amour naissant. En fait, elle va découvrir que de partir ne règle pas tous les ennuis miraculeusement, l’envol ne fait qu’en créer des nouveaux et d’encrer sa vie dans un nouveau quotidien auquel elle devra faire face seule, pour la première fois de sa vie.

Mais le véritable pari de ce film a été d’oser partir vers l’Ouest en prenant le risque de tourner un film sans budget, d’avoir le courage créatif de s’aventurer sur le sentier du véritable film d’auteur et d’oser inventer un cinéma simple, sans structures imposantes. On peut dire que le pari est gagné, « 2 Frogs dans l’Ouest » est un film sans prétention certes, mais très bien réussit, touchant et vibrant. Une petite parcelle de bonheur dans un univers sombre et une étincelle de vie dans un cinéma souvent trop lourd. On en souhaite davantage des longs-métrages comme celui-ci. Beaucoup de jeune et de moins jeune s’y retrouveront, certains y retrouveront le regret de ne jamais avoir eu le courage de partir, d’autres s’identifieront à cette jeune fille qui doit sans cesse se battre contre elle-même pour résister à l’envie de rentrer sagement à la maison. On a tout des fantômes et des idées bien assimilées qui nous font douter de nos choix.

On sort de la projection le cœur léger, avec une irrésistible envie de partir pour n’importe où, de s’évader du réel et de vivre toutes les aventures du monde. De découvrir toutes les nuances de la couleur de tous les ciels de la terre et de vivre pleinement, sans contraintes, bref de jouir de la vie pour ce qu’elle est : une succession d’heure éphémère sur une planète  imparfaite, mais qui ne demande qu’à être découvert et explorée.

Osez l’expérience de découvrir  ce petit film atypique, hors du temps et des normes du cinéma d’ici, pour le plaisir cinématographique, la beauté intangible des rocheuses et des paysages féeriques. L’audace peut parfois prendre les traits les plus simples qu’il puisse exister, une ligne parfaite entre le cœur et l’espoir. Un voyage « cinématico- existentiel »  au cœur de soi-même.

Partir, partir, partir…. S’envoler… Avec les mots superbes de Vincent Vallières en note finale qui vous suivra quelques heures.

Marie-France Latreille

Tags: ,


Cet article a été publié le dimanche 17 octobre 2010 à 18:07 et est classé dans Cinéma Québécois, Mon Grain De Sel. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



2 commentaires



    Nicolas

    dit (19 octobre 2010 à 10:23):

    J’avais déjà envie de le voir après la bande-annonce, mais après cette critique mon envie est décuplée !
    Vivement qu’il soit disponible en France.

    mflatreille

    dit (27 octobre 2010 à 13:25):

    Merci pour le gentil commentaire! Je vous souhaite que ce film soit éventuellement disponible en France… Sinon il y aura toujours le DVD!

Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire