Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

300ans

Il y a plus de 101 ans, mais à peine quelques années après la naissance du cinématographe, la ville de Québec fêtait ses 300 ans. Se voulant à l’avant plan ou à l’avant-garde, c’est par le biais du cinéma qu’elle à choisit de s’assurer une certaine forme de visibilité. Cette anecdote intéressante est tiré du texte: Vertiges Narratif, les premiers temps du Scénario québécois, de Germain Lacasse, et démontre que même si le temps passe, il y a une certaine forme d’ironie qui perdure. J’aime bien.

« En 1908, on présentait à Québec les films documentaires tournées pendant les cérémonies du tricentenaire de la ville; on a filmé un pageant qu’on annonçait comme une fiction racontant la fondation de Québec, sans doute après avoir procédé à un peu de montage avec les bandes »

Ainsi ils ont profité de l’évènement non seulement pour rendre les cérémonies immortelles par le biais de ce nouveau média, mais pour faire passer le montage, et le scénario à un second niveau. En fait, ils l’ont l’affaire à Québec. Très charmant.

Marie-France Latreille

Référence:

* Vertiges narratifs, Les premiers temps du cinéma Québécois, Germain Lacasse, p 58 Études littéraire volume 26 n0 2 automne 1993


Cet article a été publié le dimanche 21 mars 2010 à 10:56 et est classé dans Brèves historiques, Cinéma Québécois, Non classé. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Un commentaire



    Svetlana

    dit (12 décembre 2015 à 2:55):

    YannTremblay24 dit :stai mes 4 e8me et Detre montrent jusqu’ici renntcore9 mon dernier Si jsrait milliardaire jai suivi en tourne9e e0 travers le monde ds MetallicA Forever And Ever !!!!!

Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire