Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

C’est le climat économique et social de cette période historique qui va favoriser le développement du cinéma, dans les faits les premières projections sont souvent de cours films de type: actualité ou documentaire, et bien souvent les séances débutent sur ces films. Le temps de la guerre devient donc propice à prendre un certain contrôle sur les projections en multipliant les films où il est question de cette guerre. Bien entendu plusieurs de ces films auront un contenu à forte tendance propagandiste, mais en même temps, la popularité du septième art va également en s’accroissant étant donné les sous qui y sont investi de même que le nombre de salle qui ne va cesser d’augmenter et ce tant au Québec qu’au Canada.

« La montée du nationalisme canadien pendant la Première Guerre mondiale favorise la production canadienne et donc l’ensemble de l’industrie. À cette époque, les premières actualités sont largement diffusées, la chaîne canadienne Allen Theatres et ses compagnies de distribution prennent de l’expansion, et les gouvernements ontarien (1917) et fédéral (1923) mettent sur pied leur office du film. Parmi les chefs de file de cette période de grande croissance figurent des producteurs comme George Brownridge, principal promoteur de studios à Trenton (Ontario) et producteur de trois longs métrages dont The Great Shadow (1919), Ernest Ouimet, producteur, distributeur et propriétaire de salles, qui ouvre la première salle de cinéma luxueuse au monde, à Montréal (1907) »*

Marie-France Latreille

*Référence: Encyclopédie canadienne web


Cet article a été publié le dimanche 14 mars 2010 à 17:37 et est classé dans Brèves historiques, Cinéma Québécois, Non classé. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire