Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 
Denon AVR-789

Denon AVR-789

Cela fait maintenant plusieurs mois que, pour répondre au nombre croissants de périphériques HDMI dans mon installation de cinéma maison, j’ai remplacé mon récepteur Denon AVR-1602 par un modèle plus moderne, gérant les formats audio haute définition ainsi que la vidéo en interne, ce qui m’a ainsi permis de grandement simplifier mon système.

Commençons, une fois n’est pas coutume, par les aspects les plus désolants de ce récepteur. Ce sont l’ergonomie des menus, ainsi que la stupidité de la télécommande double-face, qui relègue des boutons indispensables à l’arrière de celle-ci. Après de longues minutes à se débattre avec le manuel (très mal écrit) et les menus abscons, on peut enfin commencer le réglage des enceintes avec le microphone livré dans la boîte.

Si ce réglage, basé sur la technologie Audissey MultEq, est long et pénible par la faute de l’interface de Denon, l’effort consenti en vaut largement la chandelle. Il est fortement conseillé d’utiliser un maximum de point de mesures afin de profiter d’un réglage optimal pour votre pièce. Les performances du système Audissey sont telles qu’il est possible d’utliser des enceintes de marques différentes sans subir de désagrément. Dans mon cas, les 5 enceintes principales sont des Onkyo, les deux vois d’ambiophonie arrière sont prise en charge par des Wharfedale récupérées de mon ancienne installation, et le subwoofer est un JBL PSW-1000, modèle ancien mais réputé pour sa présence. L’ensemble est magnifiquement géré par le récepteur.

L’ouverture de la version étendue de The Fellowship of the Ring, en DTS-ES 6.1 étendu en 7.1 par la magie du traitement Prologic IIx, s’avère très convaincante, notamment lors de l’explosion de Sauron, l’onde de choc traversant alors la pièce d’avant en arrière dans un débordement de basses très physique et très satisfaisant. L’intégration des basses est suffisamment convaincante pour qu’on aie l’impression la plupart du temps qu’elles sortent des enceintes autour de la pièce, et non du haut-parleur d’infra-graves.

L’écoute de bandes-son plus modernes, notamment en DTS-HD MA ou en Dolby TrueHD, s’avère aussi très satisfaisante. L’édition Blu-ray d’Akira est ainsi rendue de façon très impressionnante, la dynamique incroyable étant rendue avec brio par ce récepteur à prix très raisonnable.

L’achat d’une télécommande Harmony a achevé de rendre le système simple d’emploi, la stupide télécommande originelle restant dorénavant oubliée sur une étagère. Elle ne redeviendra indispensable qu’au moment où je devrai refaire l’étalonnage des hauts-parleurs, après un déménagement ou autre changement majeur du système.

Tags: , , , , , , , ,


Cet article a été publié le samedi 3 octobre 2009 à 19:09 et est classé dans Cinéma maison, HDMI. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire