Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF
 

C’est avec beaucoup de regret hier, que le milieu du cinéma québécois apprenait le décès du cinéaste Pierre Falardeau. Reconnu pour ses prises de positions radicales et pour son sens de la polémique, il a toujours et avant tout défendu avec coeur la liberté d’expression et c’est ce que sa filmographie a toujours démontrée avec beaucoup d’intégrité. Que ce soit, avec ses reconstitutions historiques comme 15 février 1839 et Octobre, ses critiques sociales telles qu’exprimées dans Le Party (avec la désormais célèbre chanson  de Richard Desjardins composée pour l’occasion, Le coeur est un oiseau) et de tous ses films des années 70″ avec « Peas Soup »  tournés avec la collaboration de son fidèle complice de toujours: Julien Poulin.  Sans oublier bien entendu, la série des Elvis Gratton, qui à  jamais aura marquée la cinématographie d’ici.

Pierre Falardeau disait « L’important n’est pas de bien ou de mal en parler mais d’en parler »  et c’est sans doute de ceci que nous allons toujours nous rappeler. Si la mort du cinéaste est une dure perte pour le cinéma québécois et le cinéma d’auteur ses œuvres demeureront toujours et j’espère qu’elle seront vus encore très longtemps. D’ailleurs, profitez-en pour les revoir, des films comme: Le temps des bouffons ou encore Speak White méritent d’être réécoutés encore et encore.

Salut Pierre

Marie-France Latreille


Cet article a été publié le dimanche 27 septembre 2009 à 14:02 et est classé dans Cinéma & Musique, Cinéma Québécois, Mon Grain De Sel. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback depuis votre propre site.



Laisser un commentaire





Archives



Étiquettes



Nos liens...



Commentaires récents



Articles récents



Auteurs



RSS Flux inconnu


Au sujet de DVDenfrancais.com

Ou nous lire